Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 18:25

Dans son discours du trône prononcé hier Samedi, le roi Mohammed VI du Maroc s'est prononcé pour la réouverture des frontières terrestres avec l'Algérie, fermées depuis 1994. A ce même sujet, le Roi a ajouté qu’il souhaitait une normalisation totale des relations avec l’Algérie.

bouteflika---mohamed-6.jpg

"Nous tenons à l'amorce d'une nouvelle dynamique ouverte sur le règlement de tous les problèmes en suspens, en prélude à une normalisation totale des relations bilatérales (...) y compris la réouverture des frontières terrestres", a indiqué Mohammed VI. Pour rappel, l’Algérie a décidé de fermer ses frontières avec le Maroc en 1994, en réplique aux accusations portées contre l’Algérie par le régime Marocain à la suite des attentats qui secoué Marrakech au mois d’Aout 1994. Cet attentat a visé l’hôtel Asni lors duquel des touristes étrangers ont été tués. Les Marocains ont aussitôt accusé les éléments de l’ex DRS, (direction des services de renseignements algériens d’être à l’origine des cet attentat. Par la suite le gouvernement Marocain, a exigé des visas pour les ressortissants Algériens désirant se rendre au Maroc. Cet état de fait à contraint l’Algérie de fermer carrément les frontières avec le Maroc. Un mois après, il s’est avéré que l’Algérie a été accusée à tort car les forces de sécurité ont réussi à mettre la main sur des islamistes Marocains, auteurs de cet attentat. Depuis, le Maroc prône pour la réouverture des frontières avec l’Algérie. Les autorités Algériennes se sont prononcées à plusieurs reprises à  ce sujet mais ne semblent pas encore disposées à le faire. Interrogés à ce sujet aux rumeurs faisant état d’une éventuelle réouverture des frontières avec le Maroc, Monsieur Ahmed Ouhayia, a répondu que cet état de fait n’est pas pour l’instant à l’ordre du jour. Le Premier Ministre Algérien a accusé le régime Marocain de vouloir impliquer l’Algérie dans le conflit libyen. «  Ces derniers temps on observe (…) des déclarations de l’agence officielle marocaine et une agitation du lobby officiel marocain aux États-Unis pour vouloir impliquer l’Algérie dans l’envoi de mercenaires en Libye, dans l’envoi d’armes en Libye. Ce genre de choses ne sont pas des facteurs qui aident à l’ouverture de la frontière. En tout état de cause l’ouverture de la frontière n’est pas à l’ordre du jour » a-t-il conclu

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires