Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 10:25
Le tribunal de Benghazi a été la cible d’un attentat à l’explosif qui a fait plusieurs blessés, selon les services de sécurité. Selon des sources dignes de foi, la forte explosion a détruit également une grande partie du tribunal et fait des dégâts considérables dans les meubles et le matériel de bureau.
 
 
tribunal de Benghazi.jpg


Le tribunal se trouve sur la fameuse place «Achara» sur laquelle donnent plusieurs bureaux du gouvernement et la Compagnie nationale de pétrole (NOC). La salle d’audience a été complètement détruite selon plusieurs médias sur place. Les reporters ont ajouté que l’explosion qui a eu lieu presque à l’aube n’a pas fait de victimes, l’endroit étant vide à cet instant mis à part le gardien. Selon certaines informations, l’explosion a fait trois blessés. L’origine de la déflagration serait une voiture piégée alors que certaines sources indiquent que trois bombes ont été explosées à distance grâce à des mutineries. Cet attentat a eu lieu au moment où des affrontements ont éclaté dans une prison à Benghazi à la suite d'une mutinerie, faisant plusieurs victimes. La prison est toujours encerclée par les forces de sécurité au moment où les ambulances allaient et venaient, selon des témoins. Selon des sources crédibles, le ministre de la Défense Oussama Jouili a échappé de justesse à un attentat dans la région de Koufra. Le convoi du ministre a été attaqué à l’arme lourde par des éléments d’un groupe dit le Bouclier de la Libye. Le ministre de la Défense effectuait une visite dans la région occupée majoritairement par la communauté Toubou pour faire un état des lieux. Sur le plan politique, la situation est également confuse, le Conseil national de transition (CNT) a voté une motion de censure contre le gouvernement d’Abdelrahim Al-Kib. La motion a été votée par 65 des 73 membres du Conseil mercredi, mais la décision n'a pas été annoncée, le Conseil n'ayant pas réussi à s'entendre sur la composition du nouveau Conseil des ministres. Ces derniers jours, le courant ne passe pas entre le CNT et le gouvernement. Le CNT a vivement critiqué le Conseil des ministres pour son incapacité à assurer la sécurité et à désarmer les milices. De son côté, le Premier ministre libyen Abdelrahim Al-Kib avait déclaré que le rétablissement de la sécurité dans le pays incombait à tous les organes du pouvoir, et pas seulement au gouvernement. Le CNT empêche le gouvernement de travailler, a affirmé M. Kib.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires