Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 20:52

Les Etats-Unis s’apprêtent à envoyer près de 12 000 soldats en Libye, ont indiqué plusieurs sources médiatiques. Un accord secret aurait été signé entre les dirigeants du CNT et les Etats-Unis d’Amérique pour l’envoi des militaires en Libye.

 

libye 16 janivier.jpg

 

Photo : Les Libyens s’entretuent

«Les ex-thouars et les révolutionnaires pro-Kadhafi constituent une menace pour le pays», tels sont les arguments des dirigeants du CNT, sur la venue des militaires américains en Libye. En effet, selon plusieurs canaux d’information, un premier contingent de ces soldats en provenance de Malte aurait déjà franchi les frontières et s’est installé à Benghazi. Les soldats américains ont été sollicités pour mettre fin au sit-in des anti-CNT. Un deuxième contingent, fait de forces spéciales américaines, serait arrivé également à Tripoli pour assurer la sécurité de l’ambassade américaine et les représentations diplomatiques occidentales ainsi que celle des membres du CNT. A Tripoli, on parle d’une attaque de grande envergure qui sera menée par l’Armée verte mais sans aucune précision, ont ajouté les mêmes sources. Ces derniers jours, le CNT a demandé aux «thouars» qui ont volé des biens immobiliers, notamment à Bab el Azizia, de les restituer. Ces dernières semaines, la situation sécuritaire s’est dégradée, ont indiqué plusieurs sources en provenance de Libye. En plus des affrontements qui opposent les milices à des tribus et à des ex-révolutionnaires, les dirigeants du CNT sont de plus en plus visés. Toujours et selon plusieurs journaux, le président du CNT, Mustapha Abdeljalil, aurait fait l’objet d’une tentative d’assassinat à Benghazi, à l’aide d’une bombe artisanale. C’est le même cas pour un certain Rajeb Al Janzaoui, accusé dans le meurtre du général Abdelfattah Younes, qui aurait échappé de justesse à une tentative de meurtre au cours du samedi 14 janvier 2012. A Syrte, de violents combats ont eu lieu entre un groupe armé de Misrata et des jeunes volontaires de la cité ainsi que des membres de l’Armée libre de la Libye. Ces affrontements ont fait au moins 50 morts dans chaque camp. Du matériel a été confisqué et plusieurs combattants ont été fait prisonniers. Un climat tendu règne à Syrte où les citoyens craignent une riposte à n’importe quel moment. Profitant de ces affrontements, le CNT aurait conclu un accord secret avec les Etats-Unis pour venir à bout des ex-révolutionnaires, selon des médias. Selon le quotidien Al-Quods Al Arabi implanté en Grande Bretagne, plusieurs raffineries, sites et installations pétroliers sont sous la protection des forces étrangères. A ce sujet, le maréchal Mohamed Hussein Tantaoui, chef suprême des armées d’Egypte aurait mis en garde le président du Conseil national de transition sur une éventuelle implantation de bases étrangères en Libye, ont écrit des journaux égyptiens, repris par Al-Quods Al-Arabi. Selon les mêmes journaux, l’Otan qui avait affirmé avoir mis fin à sa mission aurait laissé un nombre important de ses militaires sur le territoire libyen. Pour l’instant, les dirigeants du CNT n’ont pas fait de commentaires à ce sujet et n’ont ni confirmé et ni infirmé ces informations.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires