Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 23:35

Le Président du conseil de transition a officiellement annoncé la mort de Abdelfattah Younes, chef militaire de la rébellion Libyenne. Abdelfattah Younes a été donné pour mort le Mercredi 27 Juillet mais le conseil a démenti l’information. Dans la matinée du jeudi 28 Juillet, le CNT a indiqué que le chef militaire a été rappelé du front afin qu’il soit interrogé par quatre juges mais sans donner de précision. En fin de soirée de ce jeudi, le Président du conseil de transition a tenu une conférence de presse à travers laquelle il a annoncé la mort du chef militaire en compagnie de deux autres hauts officiers.

abdelfatah younes.jpg 2.jpg Photo : Le chef militaire Abdelfattah Younes

Ces derniers jours, le chef militaire est soupçonné d’avoir mené des discussions secrètes avec le gouvernement de Mouammar Kadhafi. Une source rebelle a dit qu'Abdel Younes avait été rappelé jeudi matin de Brega, mais sans pouvoir en indiquer la raison. Un responsable du Conseil national de transition (CNT) a confirmé qu'Abdel Younes se trouvait à Benghazi, mais en ajoutant qu'il était revenu du front en se disant insatisfait de la situation sur le terrain et que des responsables tentaient de le persuader d'y retourner. Le domicile d'Abdel Younes à Benghazi était gardé jeudi par des soldats qui bloquaient la rue et ne laissaient passer personne, selon des témoins. Vers 22H15, du jeudi, Mustapha Abdeljalil a surpris tout le monde en annonçant la mort du chef militaire. Dans son allocution, le Président du CNT A accusé le pouvoir dirigé par Kadhafi d’être à l’origine de la mort de Abdelfattah Younes. Le Président du CNT a également affirmé qu’il ne savait pas ou se trouvaient les corps du chef militaire et des officiers tués en sa compagnie. Si la zone d’ombre entoure la mort du chef militaire, l’assassinat du chef rebelle par les siens est tout à fait plausible. Selon des sources dignes de foi, une fusillade a éclaté à Benghazi vers 22h 45 au moment où le Président du CNT quittait l’hôtel, lieu où s’est tenue la conférence de presse. Aucune autre information n’a été donnée sur cette fusillade.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires