Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 21:56

Le président Bachar al-Assad a reçu, aujourd'hui, M. Kofi Annan, émissaire du secrétaire général des Nations unies, qui lui a présenté sa vision préliminaire de la situation en Syrie et affirmé son engagement à œuvrer d'une manière, juste, neutre et indépendante, exprimant son rejet de toute ingérence étrangère dans les affaires intérieures de la Syrie et son appui à un règlement pacifique.

bachar koffi.jpg

Dès son arrivée à Damas, Koffi Anann a été reçu par Bachar Al-Assad. Le président syrien a fait savoir à l’envoyé de l’ONU qu’aucune initiative politique ne pouvait réussir tant que des «groupes terroristes» propagent le chaos en Syrie. «La Syrie est prête à transformer en succès toute initiative honnête visant à trouver une solution aux événements dont nous sommes témoins», a jouté le président syrien. «Aucun dialogue politique, aucune action politique ne peut réussir tandis que des groupes terroristes armés opèrent et sèment le chaos et l'instabilité», devait déclarer Bachar Al Assad. M. Annan a émis l'espoir de pouvoir travailler conjointement avec le gouvernement syrien «pour lancer un dialogue diplomatique dans le cadre d'un processus politique qui réinstaurera la stabilité en Syrie et réalisera les ambitions du peuple syrien». Le président Al-Assad a affirmé de son côté que la Syrie est disposée à faire réussir tout effort sincère à la recherche d'une solution aux événements qu'elle connaît, ajoutant : «Le succès de cet effort exige en premier lieu une étude de ce qui se déroule sur le terrain au lieu de s'appuyer sur l'espace virtuel sur lequel comptaient certains pays régionaux et internationaux pour falsifier les faits et donner une image absolument contraire à ce qu'affronte la Syrie.» Le président Al-Assad a insisté sur le fait que tout dialogue ou processus politique ne pourrait réussir tant que les groupes terroristes armés s'employaient à propager le chaos et à déstabiliser le pays via le ciblage des citoyens, civils et militaires, et la destruction des biens publics et privés. Cette audience élargie a été suivie d'une bilatérale entre le président Al-Assad et M. Annan. A la rencontre élargie ont pris part, en plus de la délégation qui accompagne M. Annan, Walid al-Mouallem, ministre des Affaires étrangères et des émigrés, Mme Bouthayna Chaabane, conseillère politique et médiatique à la présidence de la République, Fayçal al-Meqdad, vice-ministre des Affaires étrangères, et Tammam Souleymane, directeur des organisations internationales au ministre des Affaires étrangères.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires