Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 21:27

Le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov a accusé certains pays mais sans les citer d’être derrière les événements en Syrie.

«Certains membres du Conseil de sécurité essaient de convaincre l'opposition syrienne de ne pas engager un dialogue avec les autorités syriennes, précisant que cette position constitue une provocation et vise à faire de l'affaire en général un outil pour la réalisation des intérêts géopolitiques. Lavrov a ajouté que cette position revient à des positions du précédent siècle et reflète une psychologie ancienne qu'on doit s'en débarrasser. Le chef de la diplomatie russe a précisé que son pays a soumis un projet de résolution au Conseil de sécurité sur la Syrie qui porte sur trois points: le premier est l'arrêt de la violence quoi qu'elle soit la source, le deuxième point ne permet aucune ingérence étrangère dans les opérations en cours en Syrie et le troisième concerne la nécessité de s'engager dans un dialogue national intérieur sans conditions préalables. M. Lavrov a ajouté que la partie russe œuvrera prochainement, à travers des rencontres avec des représentants de l'opposition syrienne, à convaincre ces derniers de la nécessité de mener un dialogue avec les autorités syriennes, comme seule issue pour parvenir à un règlement. M. Lavrov, a estimé que les déclarations faites par les pays occidentaux sur l'inutilité de la mission des observateurs arabes en Syrie et l'impossibilité du dialogue avec le régime syrien sont infructueuses et irresponsables car ces pays tentent de faire rater l'opportunité de calmer la situation en Syrie. Dans une déclaration accordée aujourd'hui, M. Lavrov a exprimé son étonnement de la décision de certains pays arabes de ne pas participer à la mission des observateurs de la Ligue arabe malgré leur approbation de la prolongation de son travail. «La Russie veut prendre connaissance du rapport de la mission des observateurs arabes sur la Syrie avant de discuter du plan présenté par la Ligue arabe au Conseil de sécurité» a-t-il souligné. Il a rappelé la position de la Russie à l'égard de la crise en Syrie, notamment en ce qui concerne la nécessité d'inciter toutes les parties syriennes à arrêter la violence et à entamer un dialogue, soulignant que l'opposition syrienne utilise la force contre la police et les forces syriennes. Le ministre russe trouve que ce qui se passe en Syrie est une insurrection visant à déstabiliser le pays et non pas des manifestations pacifiques, comme certaines parties voulaient le faire croire.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires