Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 21:27

Un homme s’est immolé par le feu à Gafsa en marge de la visite de travail qu’effectuaient 3 ministres dans la région.

immole par le feu.jpgL’homme qui poursuivait son sit-in devant le siège du gouvernorat a demandé en premier temps de parler à la délégation ministérielle mais aucune réponse ne lui a été signifiée. C’est à ce moment-là qu’il s’est aspergé d’essence avant de mettre le feu, selon des témoins. Brûlé au 3e degré, Amar Gharsala, âgé de 38 ans et père de trois enfants, se trouve dans un état critique à l’hôpital de Ben Arrous où il a été évacué. Après son immolation, des affrontements ont éclaté entre des jeunes et les forces de l'ordre. Le calme est revenu à la ville mais aucune information n’a filtré sur les blessés et sur les arrestations. Les manifestants de la région dénoncent les procédures de recrutement au niveau de l’entreprise des mines de phosphates à Gafsa, qu’ils qualifient d’injustes. «La situation est très inquiétante et risque de dégénérer», selon un syndicaliste local. La délégation ministérielle qui s'est rendue à Gafsa a été accueillie par des huées et des injures de la part des manifestants. Il y a exactement une année, Mohamed Al-Bouazizi s’est suicidé par la même manière provoquant une révolution en Tunisie et la chute du régime de Ben Ali. Contrairement à Sidi Bouzid et Al-Bouazizi, Gafsa et Amar Gharsala ne provoqueront pas une deuxième révolution et ce, même si la manière et les causes sont identiques à savoir l’immolation et la «hogra».

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires