Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 14:46

Un mois après la chute du Président Ben Ali, la situation s’est dégradée d’une façon magistrale en Tunisie. Les agressions sont quotidiennes, qui malgré la levé du couvre feu, les citoyens se barricadent chez eux même durant la journée  ont indiqué des témoins. Les étrangers également subissent le même sort et particulièrement la communauté juive qui vit en Tunisie.  

synagogue tunis.jpg

 Photo : Des manifestants devant la grande Synagogue de Tunis.

Les citoyens accusent des groupes de repris de justice et des délinquants d’être à l’origine de ce climat de terreur en Tunisie. « Nous sommes attaquées par des groupes en plein jour » a indiqué une lycéenne à Tunis. Contrairement au premier témoignage, notre interlocutrice, a accusé directement les Islamistes. Cette dernière nous a expliqué qu’elle a été prise à parti en compagnie de ces camarades par des militants islamiste alors qu’elle était devant le lycée.    « Nous allons instaurer un état Islamique en Tunisie, vous n’avez qu’à se conformer aux exigences de la charia, si vous voulez vivre dans ce pays ». Nous avons donné ici les déclarations de L.B qui nous a demandée de ne pas donner divulgué son identité. Selon des sources dignes de foi, un groupe de manifestants s'en est pris à la Grande Synagogue de Tunis. Des menaces et des injures ont été proférées contre les religieux juifs qui se trouvaient contre le lieu de Culte. Roger Bismuth, Président de la communauté précise que cela n'a pas été plus loin car la synagogue est gardée, mais le groupe a stationné presque dix minutes en scandant ses slogans hostiles. Il s'agit de "quelques excités barbues qui ont proféré des "propos déplacés" : Khaybar Khaybar ya Yahud, jaysh Muhammad sawfa ya‘ud. Des slogans habituels antijuifs récités toujours par des intégristes Islamistes. "Nous sommes avant tout des Tunisiens, nous voulons vivre comme tous les autres Tunisiens", déclare Perez Trabelsi, également président du comité de la Ghriba, la plus ancienne synagogue d'Afrique datant de 2.500 ans. Le Ministre de l'Intérieur a assuré que le gouvernement mettrait tout en œuvre pour assurer la protection des communautés juives tunisiennes. Un syndicaliste Tunisien a indiqué devant une assistance nombreuse que des coiffeuses et des vendeuses de produits de beauté ont été agressées dans plusieurs villes Tunisiennes.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires