Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 21:24
Cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani aurait été destitué

Contrairement à ce que les autorités du Qatar avaient annoncé à savoir : l’accession au pouvoir de l’émir du Qatar à son fils, plusieurs informations ont indiqué que cheikh Hamad a été destitué par son fils, qui occupe le siège du ministère de la Défense et le chef des armées.

Selon les sources, le cheikh Hamad a été arrêté il y a environ un mois sur instruction du chef des armées qui était sur le point d’annoncer la prise du pouvoir et de la destitution de son père. Finalement, l’intervention de la famille royale a trouvé un consensus, celui de faire partir le cheikh Hamad par une autre voie. Il a été alors décidé de libérer l’ex-émir tout en lui recommandant d’annoncer lui-même son départ, faute de quoi, il sera renversé par les forces armées, ont indiqué les mêmes sources. Toujours et selon des informations médiatiques, le départ de l’ex-émir sera suivi par un important remaniement ministériel qui verrait le départ du puissant Premier ministre, cheikh Hamad Ben Jassem Ben Jabr Al-Thani. A 53 ans, ce dernier est l'un des acteurs-clés du coup d'Etat de 1995, ce qui lui vaut de cumuler les fonctions de Premier ministre et de ministre des Affaires étrangères. Plusieurs noms circulent pour diriger un nouveau gouvernement, dont ceux du ministre d'Etat à l'Intérieur, cheikh Abdallah Ben Nasser Al-Thani, et du vice-Premier ministre, Ahmed Ben Abdallah Al-Mahmoud. Mais la discrétion est totale du côté officiel. L’émir partant a bien voulu se justifier en indiquant je cite : J’annonce que je remets les rênes du pouvoir au cheikh Tamim ben Hamed al-Thani, en étant pleinement convaincu qu’il est apte à faire face à cette responsabilité. Il est également digne de confiance. (...) Je suis totalement convaincu que vous serez son meilleur soutien comme vous l’avez été avec moi. Je n’ai aucun doute sur le fait que l’intérêt de la nation et du peuple seront une priorité pour Tamim. Le bien-être de chaque Qatarien sera sa priorité.» Cheikh Hamad se retire mais ne donne aucun détail sur son avenir. Compte-t-il diriger le Qatar dans l’ombre ? La question reste en suspens pour le moment. En tout cas, l’émir renonce au pouvoir avec la sensation du devoir accompli. Il donne également le cap pour la suite : le développement du pays reste une priorité. Pour l’instant rien n’a été tiré au clair de ce renversement de situation au Qatar. D’un côté, les autorités parlent d’un simple changement à la tête de pays. Ce n’est pas le cas pour plusieurs observateurs qui mettent des doutes sur le départ du cheikh Hamad et de l’intronisation du chef des armées. S’agit-il d’un simple changement de pouvoir ou d’un «putsch intelligent» ou déguisé ? L’avenir nous le dira certainement.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires