Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 23:04
La colère d'une jeune mère (Algérie): «Notre fille agonise dans l’indifférence»
«Notre fille agonise dans l’indifférence», ont déploré les parents d’une jeune mère dont l’état de santé s’est aggravé, nécessitant son admission au CHU de Batna. La dame en question avait lancé plusieurs cris de détresse, sollicitant l’intervention du ministère de la Santé, en vain.

Dans notre édition du 8 mai 2012, nous avons parlé de cette jeune dame en danger de mort, interpellant le ministère de la Santé pour lui venir en aide. Hier, la famille de la patiente nous a appris que l’état de santé de leur fille s’est aggravé et fut évacuée vers le CHU de Batna. Pour rappel, la jeune dame, qui réside dans le village de Yabous, daïra de Bouhmama (Khenchela), souffrait d’une grave maladie, nécessitant une intervention chirurgicale à l’étranger. A l’époque, la jeune femme avec qui nous nous sommes entretenues nous a expliqué qu’elle est atteinte d’une HTAP (hypertension artérielle pulmonaire post-embolique) et seule une intervention chirurgicale à l’étranger pourrait lui sauvait la vie. Malheureusement, son dossier n’a pas être homologué par les membres de la commission nationale, qui ont jugé que les chances de réussite sont minimes. Dans un dernier sursaut, la jeune dame a lancé un cri de détresse, interpellant le ministère de la Santé à intervenir pour lui sauver sa vie. La gravité de son état a contraint plusieurs citoyens et même des fonctionnaires du ministère de la Santé à se solidariser avec elle, à titre humanitaire. Les diverses interventions personnelles de ces derniers n’ont abouti à aucun résultat. Contactés par nos soins à plusieurs reprises, les responsables concernés chargés du dossier de la jeune dame ne font que se rejeter la responsabilité. «Ce n’est pas moi, c’est l’autre. Adressez-vous à Monsieur X. Nous allons essayer de voir comment pouvoir l’aider, etc.» Nous avons donné ici, les réponses de plusieurs responsables du ministère de la Santé. Il y a trois jours, nous avons appris par la voix d’un cadre de la Santé qui a voulu garder l’anonymat que le dossier de la malade se trouve au niveau d’un responsable et qui est en congé. Alerté hier sur l’état de santé de la jeune dame, l’un des adjoints de ce même responsable n’a pas trouvé mieux de nous répondre qu’«il semble que des difficultés ont été rencontrées avec les membres de la commission chargée de traiter le dossier de Mme Fertas». En somme, les parents et les proches de la patiente qui avaient pris attache avec nous regrettent énormément que le ministère de la Santé soit resté sourd aux multiples cris de détresse d’une Algérienne en danger de mort, ont-ils déploré.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires