Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 18:15

Cette jeune femme pourrait être massacrée à coups de pierres à n’importe quel moment. Les Islamistes Iraniens l’ont accusée d’adultère, elle se trouve actuellement en prison. Pour l’instant, les décideurs ont suspendu provisoirement son exécution mais la sentence risquait d’y avoir lieu aujourd’hui, demain où après.       sakina 2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Photo : Sakineh Mohammadi

 

« Le verdict est définitif et applicable. Mais il a été interrompu en raison de considérations humanitaires et sur ordre du chef du pouvoir judiciaire », a déclaré un responsable Iranien. Seul, l’Ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême iranien qui peut sauver la jeune femme d’être assassinée. Dans le cas où le chef suprême confirme la lapidation, la femme sera enterrée jusqu’à la poitrine avec les mains également enterrées et sera massacrée à coups de pierre. Depuis Le coup d’état de 1979, des milliers d’Iraniens ont été exécutés. Imaginons que cette femme a « péchée », de quel droit ces dits responsables lui ôtent la vie ?   A moins que ces derniers aient été mandatés par le Bon Dieu, cela reste à prouver. Pour l’instant, l’exécution de ces personnes ne sont que des assassinats et des crimes dans le sens propre du mot.        

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 18:10

Des intégristes Islamistes sans foi ni loi se sont attaqués aux morts au niveau du cimetière de la ville de khenchela (Algérie). Selon des témoignages, des islamistes-salafistes se sont donnés rendez-vous après la prière « d’Al ichaa » avant de s’attaquer  aux morts qui reposent au cimetière Musulmane de la ville. Les mêmes témoins ont indiqué que les agresseurs ont profité de l’obscurité aux environs de 22 h pour détruire les tombes.  200908191655_w350.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les marbres déposés sur dix sept tombes ont été pillés par les agresseurs. Les éléments de la 3éme sureté urbaine se sont rendus sur les lieux pour les premières constations. Selon des milieux proches de ces fanatiques, cette opération est l’œuvre d’une organisation salafiste dénommée «Al Amr bel Maarouf, Wa nahye ala al mounkar » promotion de la vertu et du mal. L’information de la destruction des tombes est tombée sur la population  telle une foudre. Des dizaines de citoyens ont accourus vers le cimetière pour vérifier  si la  tombe, d’un père, d’une mère ou d’un quelconque parent a été touchée. Une colère immense a piquée les parents et proches des dix sept tombes profanées. Il est de même pour l’ensemble des habitants de la paisible ville de khenchela qui n’ont pas manqué de dénoncer cet acte ignoble et barbare commis par des incultes qui n’ont aucun respect pour les morts. Le Maire de la ville Monsieur Bibi Abid nous a déclaré à ce sujet, je cite : « Nous avons déposé plainte contre ces voyous et nous ne sommes constitué partie civile ». Ce dernier a ajouté que son souhait le plus cher et que les profanateurs soient rapidement identifiés, jugés et sévèrement punis. Les notables de la ville ont exprimé leur profonde indignation, appelant à une mobilisation de toutes les forces vives, et de tous les citoyens à condamner fermement cet acte ignoble et barbare. Il est à signaler que le même cimetière a connu l’an passé des actes de vandalisme mais les auteurs n’ont pas été identifiés. Le salafisme à khenchela est en hausse, des milliers de ces militants ont opté pour le commerce illicite sans registre de commerce et ne payant aucun impôt pour l’état. A ce sujet, un pâtissier-salafiste, nous a déclaré qu’il s’acquittait uniquement de la «zakat ». L'Agérie est-elle une République ou un état théocratique ?       

Abderrahmane Hakkar          

Repost 0
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 20:18

Cette mère de famille a disparue à Constantine (ville située à l‘Est Algérien) il y a sept jours.

 

 NAIMA CONSTANTINE.jpg

 

Toute personne ayant des informations où avoir aperçue cette dame est priée d’alerter n’importe quel poste de police où de gendarmerie.   

 

Remerciement anticipés  

Repost 0
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 20:16

Les journalistes sont des « soldats de Satan» a estimé le Sheikh Abderrahmane al barrak, l’ex professeur de religion à l'Université islamique de Riyad.  Dans la foulée, le dit Sheikh n’a pas manqué de déclarer que la femme n’a pas le droit de montrer ses cheveux et son cou, même devant d’autres femmes.  

 

 

205_barrak_0.jpg

 

Le cheikh al-Barrak, a déclaré, je cite : «Je conseille les bonnes sœurs à résister à ces habitudes est de  porter le voile sur la tête, même dans les mariages et les écoles ».  Je sais que cette « fatwa » ne va plaire aux journalistes car ils sont des soldats du diable. Ce n’est pas la première fois que les journalistes font l’objet d’injures et d’accusations de la part d’intégristes islamistes. Des centaines de «fatwas» ont été «décrétées» par ces fondamentalistes dans le passé à l’encontre des médias. Réagissant à ce sujet, le Ministère de l’information en Arabie Saoudite a qualifié les déclarations de Sheikh Abderrahmane de diffamatoires. Malgré cela, il ne pourrait pas y avoir de poursuites contre le Sheikh a ajouté le communiqué du Ministère. A ce sujet,  que se soit en Arabie Saoudite où ailleurs, la mentalité des centaines de dits  «chouyoukh» n’est pas loin de celle d’Abderrahmane al Barak. Ces derniers voient en la modernité, la liberté d’expression, les droits de l’homme et de la femme comme étant des aspects du « diable ». Pour ces incultes, les arabes et les Musulmans ne doivent pas avancer comme les autres nations. Ces vraiment malheureux d’entendre de telle sottise de la part de ceux qui se veulent être des guides des Musulmans et qui ne vivent que par “haram ou Halal” ou “yajouze ou la yajouze” Ainsi et contrairement aux autres peuple, l’idéologie de ces personnes qui se sont autoproclamés des messagers de Dieu consiste à faire reculer le monde au VII e siècle. Quelle stupidité !  

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 20:11

A la veille de la fête de l’indépendance, le Président Français a décidé d’aligner les pensions de tous les anciens combattants résidant à l’étranger et ce quelle que soit leur nationalité. Cette décision a été prise mardi matin en conseil des ministres, a précisé le président français, devant douze chefs d'Etat africains (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Togo) et le ministre de la Défense de Côte d'Ivoire.

sarko 3.jpg

Photo AFP : Déjeuner de travail au palais de L’Elysée en compagnie des chefs d’état africains.

 

A cette occasion, le Président français a déclaré, je cite : « C'est pour témoigner de notre reconnaissance envers les anciens combattants originaires de vos pays que nous souhaitons les voir bénéficier désormais des mêmes prestations de retraite que leurs frères d'armes français”». Dans une décision rendue le 28 mai, le Conseil constitutionnel avait estimé non contraire au principe d’égalité que les pensions soient différentes, selon que l'ancien combattant réside en France ou à l'étranger. Mais, répondant pour la première fois à une “question prioritaire de constitutionnalité” (QPC), les “Sages” avaient alors censuré des dispositions législatives qui réservaient un sort différent aux bénéficiaires français et étrangers qui résident à l'étranger. Selon le secrétariat d'Etat aux Anciens combattants, cet alignement devrait bénéficier à quelque 30.000 personnes. L'arrêt du Conseil constitutionnel exigeant cet alignement, réclamé depuis des décennies, avait été salué comme une décision courageuse, juste et historique. Environ 80 000 anciens soldats coloniaux de 23 pays bénéficient de cette revalorisation et les plus gros contingents sont originaires d’Afrique du Nord. A part l’Algérie, le Maroc devrait compter quelque 15 000 anciens tirailleurs et la Tunisie un peu moins de 5 000. Cette mesure coûtera 110 millions d’euros par an à l’Etat français, selon la presse locale. Si certains de ces anciens combattants ont fait la guerre au Vietnam et en Corée, la majorité d’entre eux ont participé à la Seconde Guerre mondiale et combattu les nazis aux côtés des Français.

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 20:06

Incroyable mais vrai ! Un jeune de 22 ans n’a pas trouvé autre que de poignarder mortellement sa victime parce qu’elle lui avait refusé de lui donner une cigarette. Malgré les secours prodigué sur place, Samir âgé de 29 ans à succombé au coup de couteau reçu au dos et qui lui a transpercé le cœur. Au niveau du bureau procureur nous avons appris que la victime est de nationalité française mais son identité exacte n’a pas été révélée.  

 

 

 

cigarette.jpg

 

Il est de même pour le service de la communication de l’ambassade d’Algérie à Paris qui nous a déclaré ne pas avoir de renseignement à ce sujet. Selon des témoignages, Samir veillait en compagnie de deux de ses copains au niveau de la place Etienne-Pernet située  au 15éme arrondissement à Paris. Au moment où il discutait avec ses amis, un jeune l’aborda et lui demanda une cigarette. Un refus a été signifié au passant qui continua son chemin mais pour l’instant on ne connait pas exactement les propos échangés. Malheureusement, ce n’est que partie remise, puisque le passant revient mais cette fois ci en compagnie de deux autres jeunes. Une altercation a éclaté et Samir qui tentait de prendre la fuite a reçu le coup mortel de son agresseur. Transporté par les secours à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Samir y décédera, une heure après son admission. Le lendemain, l’agresseur s’est constitué volontairement prisonnier au niveau du commissariat de police du 3éme district et placé en garde à vue. C’est le frère aîné qui l’aurait conduit au commissariat a-t-on appris. Les deux jeunes qui ont accompagné l’agresseur âgés respectivement de 17 er 18 ans ont été également interpellés et mis en examen pour assassinat.  

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 23:44

Mais où est donc passée Madame B.Naïma ?  Pour l’instant nul ne peut répondre à cette question, une véritable énigme. Selon son époux, la dame âgée de 39 ans aurait accompagnée ses enfants Ahmed (7ans) et Moussaab (3ans) à l’école avant de se rendre à un cabinet dentaire. enlevé à constantine.jpg

Toujours et selon les déclarations de l’époux, la femme n’a pas donnée signe de vie depuis. « J’ai essayé à plusieurs reprises de joindre ma femme sur son téléphone portable mais en vain » a déclaré son époux Monsieur Khodja Mourad. Ce dernier a déclaré qu'il avait alerté les services de sécurité et une information judiciaire a été ouverte. Selon des informations qui restent à confirmer des témoins auraient racontés que la dame marchait sur le trottoir avant qu’elle ne soit Kidnappée par deux hommes à bord d’un véhicule utilitaire. Les mêmes témoins auraient ajoutés que le véhicule a pris une direction inconnue. Voilà, maintenant une semaine, Naima demeure toujours disparue.  Il est à signalé que la capitale de l’Est Algérien a connue ces dernières années une recrudescence de violence. Plusieurs femmes ont été assassinées alors que les auteurs courent toujours. Les habitants de Constantine retiennent leur souffle.   

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 18:58

Par le biais de leurs acolytes activant dans la ville de baghlia et de ses environs, les groupes terroristes continuent d’harceler les habitants de cette ville. Sous les menaces, les terroristes Islamistes obligent les citoyens de s’acquitter selon eux de leurs «dus» au profit du « djihad». Toute personne refusant de payer la somme qui est lui réclamée est menacée d’assassinat, d’enlèvement ou verra ses biens détruits.  thumbnail.php?file=gspc_120729162.jpg&size=article_medium

Un propriétaire d’une station d’essence situé à Baghlia a décidé de ne pas céder aux menaces et aux chantages des terroristes. Selon le patron de cette station, un membre des groupes armés est venu le voir en plein jour pour lui transmettre un message de la part des  groupes armés. « Les moudjahidines vous ordonnent à payer votre « dus » dans un délai d’une semaine,  faute de quoi, ton commerce partira en fumée ». Nous avons ici, le message des terroristes adressé au propriétaire de la station d’essence. Ce dernier a préféré baiser pour l’instant les rideaux que d’abdiquer aux ordres des criminels. Certains commerçants ont préféré cesser leurs activités pour ne pas verser l’argent aux terroristes. Plusieurs millions de centimes ont été payés par des citoyens pour sauver la vie à leurs enfants où parents enlevés par les sanguinaires. Selon Said Karim Rézig dont son frère a été Kidnappé par les terroristes au mois de Mai dernier, la situation est devenue insupportable en raison des harcèlements des groupes terroristes sur la population. « Nous sommes redevenus la cible des groupes armés qui exigent des rançons pour relâcher un membre de la famille enlevé par les terroristes» devait déclarer Karim. Le frère de ce dernier a été enlevé à la fin du mois de mai dernier, mais a été libéré après 20 jours de détention. Il a indiqué avoir négocié avec les ravisseurs lui-même et s’est rendu au sein même de leur fief pour payé la rançon de 3 millions de dinars pour la libération de son frère. Les forces de sécurité doivent renforcer la sécurité dans cette ville afin d’éradiquer ceux qui se sont autoproclamé « Moudjahidines» alors qu’en réalité, ils ne sont que des véritables bandes de criminels.     

Abderrahmane Hakkar      

Repost 0
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 19:01

Les assassins du G.S.P.C (Groupe salafiste pour la prédiction et le combat) actuellement AQMI (Al-Qaïda au maghreb Islamique) ont revendiqué l’attentat qui a couté la vie hier à huit gendarmes et trois éléments de la garde communale au lieu dit « Tinzaouatine » à Tamanrasset. scan0010.jpg

  Des tracts ont été distribués par leurs acolytes dans la région de Tamanrasset, à la limite des frontières Algéro -Maliennes. Les assassins ont déclaré qu’ils poursuivaient leur sale boulot jusqu'à la « victoire » finale. Ce que les assassins oublient est que le peuple Algérien soutiendrait les forces de sécurité jusqu'à l’extermination du dernier sanguinaire. Ils doivent également savoir que pour arriver au pouvoir, ils  devraient marcher sur les corps de 90% de la population Algérienne. Les forces de sécurité quant eux devraient utiliser l’ensemble des moyens de guerre (Hommes de troupes spécialisés, avions de combat, artilleries etc.…) et de poursuivre les assassins jusqu’au bout.

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 12:54

Invités à se lever pour écouter l’hymne national dans un colloque organisé en Algérie, des « Imams » ont refusé de le faire. Cet état de fait et un acte grave, irresponsable, une véritable rébellion contre les valeurs Républicaines. Sinon comment peut-on expliquer que des « citoyens » payés par l’état trouvent le moyen de  bouder aussi facilement les symboles des Instituons de ce pays. Ce cas n’est pas le premier où le dernier en Algérie. Un officier au niveau de la protection civile à préférer déposer sa démission que de saluer l’emblème national. L’ex-officier n’a pas resté longtemps au chômage, il a été embauché par un boucher.  2002794941.jpg

 

Photo : l'intégrisme religieux menace le monde entier    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet état de fait démontre bel et bien que ceux qui étaient à l’origine de l’endoctrinement des milliers de jeunes, continuent toujours de sévir et ce malgré la clémence de l’état en leur faveur. Ces pseudos-citoyens ont-ils oublié qu’ils ont perdu non seulement la bataille mais la guerre, et ne peuvent plus nuire à l’Algérie Républicaine. Que ces fondamentalistes se réveillent, le cauchemar est terminé, l’Algérie Républicaine ne reviendra jamais une République «Salafistes» ou Islamistes. Que ces personnes doivent savoir qu’ils ne sont que des êtres humains comme tout autre être humain et que jusqu’a preuve du contraire, le Bon Dieu ne les a jamais mandatés pour parler en son nom. S’ils sont payés par l’état c’est uniquement pour qu’ils puissent diriger des prières et de faire apprendre au citoyen un Islam de tolérance, de paix et de sérénité. L’intégrisme, le racisme, la haine et toute forme de violence n’ont jamais été du vocabulaire des Algériens. Si ces derniers croient que les Algériens ont commencé à connaître l’Islam qu’a partir des années 1990 se trompent énormément. Bien au contraire, c’est partir de cette date que l’Islam a été Souillé en Algérie par des intégristes qui n’ont rien à voir avec cette religion. Ce n’est pas uniquement l’Islam que ces fondamentalistes ont Sali, l’Image des Musulmans et des Algériens a été également noircie. Grâce au lourd tribut payé par la population, la bannière de la République continuent de flotter très haut dans une Algérie, libre et démocratique. Seul, la Laïcité pourrait éviter à ces fanatiques de faire de la religion un véritable commerce. En somme et afin que de tels actes ne se reproduisent plus, la justice doit protéger les symboles de l’état en éradiquant avec force, les racines de l’intégrisme et de la violence.       

Abderrahmane Hakkar

Repost 0