Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 13:05


   

Une exécution sauvage et barbare commise un jour de l'Aid el Kébir, un jour de fête, le plus important dans l'islam. Jour de sacrifice où le Bon Dieu a envoyé Jibril (Gabriel) pour arrêter Ibrahim (Abraham) sur le point d'égorger Ismaël (Ishak) en signe d'obéissance et de soumission à la volonté de Dieu. 


L'exécution de Saddam a démontré Ô combien était grande la haine de ces bourreaux et des commanditaires qui ont exécuté Saddam.  En ce jour du 30 Décembre 2006, Saddam entouré par ses bourreaux masqués a refusé de mettre une cagoule pour couvrir ses yeux. Dans la salle des "êtres humains" enragés et sans pitié, n'arrêtaient pas de l'offenser en criant " Moktada .... Moktada". Pourtant le bonhomme qui s'apprêtait à mourir était également un être humain. Comme nous avons dénoncé la mort des milliers de Kurdes et des personnes tuées sous les ordres de Saddam,  nous avons dénoncé également la méthode atroce et inhumaine par laquelle le Président Saddam a été exécuté. Hélas, aujourd'hui on constate qu'on réplique au mal par le mal et à la violence par la violence. Où va le monde ?


Abderrahmane Hakkar

Repost 0
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 15:02
 
 


Un secouriste palestinien à Gaza, dimanche 28 décembre.

Des images accablantes et effrayantes diffusées par les télévisions du monde montraient des êtres humains déchiquetées par les bombardements des avions Israéliens. Dans les mêmes images, les téléspectateurs dans le monde regardaient impuissamment et sans pouvoir porter secours à des bébés, enfants, femmes et vieillards ensevelis sous les décombres des habitations détruites par les frappes aériennes. Alors que le bilan des morts ne cessent de s’alourdir, les parents des victimes continuent de pleurer, un fils, une fille, un frère et vice versa. Des images atroces et regrettables dont nous déplorons ces attaques meurtrières qui ont fait des centaines de victimes, d’orphelins et de dégâts. Mais à qui profite la mort de ces milliers de Palestiniens ? Sur  le terrain des dizaines de militants de « Hamas » ont péri sous les bombardements. Au même moment, les dirigeants de ce « parti » installés dans leurs somptueux salons, multiplièrent les interviews, conférences de presse et déclarations aux médias. Certains haut cadres de ce dit parti qui se trouvaient à l’étranger et qui sont à l’abri des pilonnages faisaient également de même. « Nous continuerons notre politique et ce même si l’ensemble des  habitants de Gaza seront exterminé ». Nous avons donné ici, une phrase de Monsieur Ismaïl Haniyeh. De son côté et à partir d’une villa à Damas, le premier chef de Hamas en exil Monsieur Khaled Mechaal lancent un appel aux enfants Palestiniens d’entamer une troisième « Intifada » guerre des pierres. Pour Monsieur Mechaal, les pierres des enfants palestiniens sont équivalentes aux armes de guerre des soldats israéliens. En une phrase, c’est au suicide que le chef de Hamas voulaient envoyer n’ont pas ses enfants mais les enfants des autres. Ne s’arrêtant pas là, les lieutenants du parti « Hamas » accusaient les dirigeants des pays arabes et surtout l’Egypte d’être les responsables des malheurs du peuple Palestinien. Dans certains pays, des jeunes chauffaient à blanc ont organisé des violentes manifestations devant les ambassades d’Egypte notamment au Liban.  Il semble que les milliers d’Egyptiens et arabes morts pour la cause Palestinienne dans les différentes guerres à  savoir celle de 1948, du 5 juin1967 (guerre des six jours) et du 22 octobre 1973 ont été mis aux oubliettes. Si les Égyptiens et les Jordaniens sont parvenus à faire la paix avec Israël, qui empêcheraient les Palestiniens de faire la même chose ?  Pourtant les deux peuples voulaient une paix maintenant et cela passe par l'instauration de deux états à savoir un état Palestinien souverain et un état Israélien souverain. Alors à qui profite la mort des milliers de Palestiniens ? 

   
  
Abderrahmane Hakkar
Repost 0
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 21:35

Une année est passée après ce drame du 27 décembre 2007, jour de l’assassinat d’une grande femme en la personne de Mme Benazir Bhutto. Pour que nul n’oubli, la courageuse Dame avec un grand « D » a été lâchement assassiné par des Lâches avec un grand »L». Ce jour du 27 décembre 2007, Benazir se trouvait à Rawalpindi prés d’Islamabad. La reine du Pakistan a essuyée des tirs avant qu’une forte explosion ne fait une vingtaine de mort. La dame de fer a été admise l’hôpital où elle a rendue l'âme. Il fallait avoir le courage de cette dame qui,  malgré les menaces de mort, elle n’a pas hésité de retourner dans son pays. Eh oui, nous vivons dans un monde où le savoir, la paix, la lumière, la beauté et l’amour sont assassinés par l’intégrisme, l’ignorance, la haine et l’obscurantisme. Reposez en paix Madame, vous n’êtes plus de ce monde mais vous n’êtes pas morte. Les véritables morts sont ceux qui ont commandité votre assassinat. Malgré cela, vous êtes entrés dans l’histoire par la grande porte.
Abderrahmane Hakkar

   Benazir Bhutto en 2004

      

    

 

Repost 0
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 14:08

Pour que nul n'oubli, il y  a exactement quatorze ans jour pour jour, le 27 Décembre 1994, quatre pères blancs furent assassinés à Tizi Ouzou. Alain Dieulangard, Jean Chevillard, Charles Deckers et Christian cheisseil ont bravé la terreur et la peur, préférant mourir en Héros que d’abandonner les Algériens seuls face à leurs sorts.


Pour que nul n’oubli, des sanguinaires sont rentrés le 27 décembre dans le presbytère, situé non loin du centre ville.  Talkies-walkies à la main, ils ont tenté de faire croire à leurs victimes qu’ils étaient des membres des services de sécurité. « Vous devez nous suivre au commissariat » ont demandé les terroristes aux pères blancs.  Préférant mourir par balles que par le couteau, les quatre innocents ont voulu fuir, malheureusement, ils furent lâchement assassinés dans le dos. La mort des quatre pères blancs à plongé l’Algérie et surtout la grande Kabylie dans un Deuil. Des milliers de personnes ont manifesté à Tizi ouzou pour rendre hommage aux courageux prêtres qui vivaient paisiblement avec leurs frères. Ils étaient également des milliers a assisté à leur inhumation, au cimetière chrétien de Tizi Ouzou. Trois prêtres à savoir les pères français Alain Dieulangard et Jean Chevillard, et le père belge Charles Deckers ont été enterrés en Algérie. Le quatrième religieux, le père Christian Cheissel, dont le corps a été rapatrié en France vendredi, a été inhumé dans son village natal. L’archevêque d’Alger, Mgr Henri Teissier, les quatre évêques d’Algérie, les familles des victimes, des personnalités politiques, dont l’ex premier ministre Redha Malek, ainsi que les autorités locales ont assisté à l’enterrement des trois hommes d’église dont les cercueils ont été accueillis par des applaudissements de la foule massée à l’entrée du cimetière. « Des milliers de villageois avaient déferlé sur la ville pour exprimer leur chagrin et les accompagner à leur dernière demeure. « Ce jour-là, les montagnes avaient pleuré », a déclaré un villageois qui connaissait très bien les défunts. Nous nous souviendrons des paroles de Mgr Teissier qui, dans une courte oraison, a rappelé que les trois prêtres ont choisi de vivre en Algérie où ils avaient trouvé un accueil chaleureux et de bonnes amitiés au sein de la population. La ville de
Tizi Ouzou s’est, pendant toute la durée des obsèques, transformée en une ville morte. La population avait tenu à manifester son deuil et sa réprobation à l’égard de l’acte barbare commis par les groupes terroristes. En hommage à leurs frères assassinés, les commerçants de la vile avaient baissé leur rideau au passage du cortège funèbre. Les magasins sont restés fermés durant toute la cérémonie. Pour rendre aujourd’hui un vibrant hommage aux quatre pères blancs assassinés, nous donnons ci-après les noms et les photos des quatre victimes.

Par Abderrahmane Hakkar
 
 

Algérie. Quatre témoins de l'Evangile


P. CHESSEL Christian (Fr) (1958-1994) (en bas)
P.CHEVILLARD Jean (Fr) (1925-1994) (Milieu droite)
P.DECKERS Charles (Bel) (1924-1994) (en haut)
P. DIEULANGARD Alain (Fr) (1919-1994) (Milieu gauche)
 
Repost 0
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 21:25

Après plusieurs années d’attente, la radio de la wilaya de Khenchela est enfin opérationnelle. Ce fameux projet n’a pu se concrétiser sans les efforts déployés du premier chef de l’exécutif et des autorités locales de cette jeune- vielle wilaya d’Algérie. En effet, accompagné de Monsieur Baliouz Mabrouk, Kheladi Toufik et de Houhou Abdelmalek respectivement, Wali de khenchela et directeurs généraux de la radio nationale, le secrétaire d’Etat auprès du premier Ministre chargé de la communication, Monsieur Azzedine Mihoubi a lancé officiellement la diffusion de la nouvelle station de Radio de khenchela. Au cours de la cérémonie de lancement, Monsieur Mihoubi a déclaré que la radio doit être un "médiateur positif" au service du développement et une "tribune objective et ouverte" aux citoyens. Monsieur Mihoubi n’a pas manqué de déclarer que la nouvelle station radio Khenchela est la 40-ème du genre dans le pays, affirmant que les travaux avancent à "un rythme soutenu" pour ouvrir les huit stations restantes au cours du premier trimestre 2009. L’ouverture de ce précieux outil médiatique s’ajoute aux diverses projets d’investissements qu’a bénéficié la wilaya de khenchela tel que le projet du nouvel hôpital des deux centres d’hémodialyse à Kaïs et Chechar, les deux centres de santé de Baghaï et Babar élevés au rang de polycliniques. Toujours et dans le cadre des investissements, la paisible wilaya de khenchela, sous l’égide de Monsieur Baliouz a réalisé six agences pharmaceutiques, quatre cliniques de chirurgie dentaire, l’aménagement de plusieurs établissements, le renouvellement du parc ambulances et l’ouverture d’unités de soins nouvelles en zone rurale.

Rachid Kodja

Repost 0
25 décembre 2008 4 25 /12 /décembre /2008 14:55

En ces jours de fête et au moment où des milliers de femmes reçoivent des cadeaux de fin de « Noël » de fin et de début d’année, un Saoudien n’a trouvé autre d’offrir à son épouse que de l’écraser par les roues de sa voiture. Cet acte odieux et inqualifiable a dépassé largement toutes les barbaries et les sauvageries dans les sens propres des mots. Quelques soient les motifs, les raisons, les erreurs ou les péchés que cette pauvre femme aurait commis, un être humain ne pourrait jamais se comporter de la sorte envers un autre humain. Malheureusement, par leurs actes odieux et criminelles, on est obligés de poser la question suivante : ces personnes son-elles vraiment des être humains ? Selon des témoignages, le criminel a cherché son épouse de l’école où elle enseignait pour l’accompagner au domicile de  ses parents. Au Cours de route, l’époux assassin a fait descendre son épouse, il l’attacha à sa voiture et démarra en trombe. Après l’avoir trainé par le véhicule, la corde se détacha dont a profité le criminel pour faire passer les 4 roues de sa voiture à plusieurs reprises sur le corps de la pauvre femme. Le « monstre » n’a arrêté sa voiture qu’après avoir vu que le corps de sa femme a été complètement mutilé. Ce drame a eu lieu à Al-Ayir, situé à environ 20 kilomètres de Ryad. Toujours et selon des témoins, plusieurs personnes ont assisté à la scène sans pour autant intervenir pour sauver la dame des mains de ce cannibale.   
Le vice-président de la ligue des droits de l’homme le Docteur EL-Kahtani a qualifié ce crime d’odieux et ne pourrait pas être l’œuvre d’un être humain. Le chef de la police de Riyad Monsieur Sami Achouirak a confirmé l’arrestation du criminel.

Fatah Chibane fatah.jpgfatah.jpg
fatah.jpg



Repost 0
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 17:08
 
Neuf hommes et une femme ont été exécutés par pendaison en Iran. Selon des sources dignes de foi, 09 personnes ont été pendues à Téhéran alors qu'une dixième a été tuée à Noshahr situé dans le nord de l'Iran. Aucune information où détail n'ont été donnés sur les faits ayant conduits à l'exécution des personnes et ni sur leurs identités. Seule des sources médiatiques rapportaient que les condamnés sont accusés de "meurtre" et de trafic de stupéfiants. Dans la presse Iranienne, on a pu lire, qu'une femme qui se nommait Tyebeh, accusée d'avoir enterrée vivante a belle fille de 07 ans, allait faire l'objet de pendaison. Selon la même presse, la femme en question a niée avoir tuée sa belle fille. Au début de cette année, treize personnes dont une femme ont été accusées de trafic de drogue avant qu'elles ne soient pendues. Au mois de juillet, 29 personnes accusées de viol et de vol à main armée avaient également été exécutées en une seule journée à la prison d'Evine. Durant le mois de novembre dernier dix personnes avaient été exécutées en un seul jour à Téhéran. Ces dix dernières pendaisons portent à 244 le nombre de condamnés exécutés cette année en Iran. Selon Amnesty International, 317 personnes ont été exécutées en 2007, ce qui plaçait la République islamique au deuxième rang des pays où la peine de mort est la plus appliquée, derrière la Chine. Les associations de défense des droit de l'homme ont dénoncé la multiplication des peines capitales en Iran. Il est de même pour les organisations des droits de l'homme et surtout du collectif des journalistes en France. Ces derniers interpellent l'organisation Onusienne à agir afin d'arrêter les exécutions de personnes en Iran.
Abderrahmane Hakkar
Repost 0
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 22:12
Pour que nul n'oubli, il y a exactement 13 années nous quittait à jamais notre confrère Khaled Merioud, réalisateur à la télévision Algérienne. Notre confrère a été enlevé à son domicile situé à Bourouba au niveau de la cité de la montagne. Le martyrs a été retrouvé assassiné par balles à Baraki (banlieue est d’Alger). Khaled Merioud nous a quitté à l'âge de trente-huit an.  il était père de deux enfants. Khaled a travaillé près de vingt ans pour la télévision Algérienne. Sa dernière réalisation était une émission pour enfants, « le Repos du lundi ». Repose en paix Khaled on t'oubliera jamais.
Abderrahmane Hakkar
Repost 0
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 20:35

La couverture d'une conférence de presse par un journaliste doit se faire par le biais de la plume et non pas par ses chaussures. En lançant la paire de ses chaussures en direction d'un Président de la république, le journaliste en question a non seulement nui à sa propre personne mais il a également apporté un grave préjudice à son employeur. 
L'auteur du regrettable acte a quitté sa peau de journaliste avant de se glisser dans la peau d'un «voyou». Je n'apprends rien à personne en disant que le devoir d'un journaliste consiste à informer l'opinion public et ce en rapportant des faits fiables et de couvrir des événements en toute neutralité. Quelques soit ses origines, ses tendances politiques, ses convictions religieuses ou Personnels, l'information demeure la véritable vocation d'un journaliste. L'auteur de ce geste avait une «arme» fatale en sa possession à savoir : la plume. Malheureusement, durant la conférence de presse, le journaliste qui perdu les pédales alors qu'il aurait pu s'exprimer autrement, sans violence et sans aucune atteinte à autrui. C'est vraiment dommage.
Soran Mama Hama

Repost 0
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 18:29


Les forces de police de la dite "révolution Iranienne" ont procédé dans l'après midi d'hier Dimanche à la fermeture des locaux des droits de l'homme à Téhéran. Le bureau des droits de l'homme en Iran est dirigé par Madame Abadi Shérine, lauréate du prix nobel de la paix en 2003
L'information de la fermeture a été confirmée par la vice présidente du groupe Madame  Mohammadi. "Des policiers en uniforme et en civil sont actuellement dans nos locaux et font un état des lieux. Ils ont fermé nos bureaux", a déclaré Mme Mohammadi.  Selon des informations dignes de foi, Madame Ebadi se trouvait dans son bureau au moment où les policiers sont intervenus pour fermer les locaux. Avant de mettre les scellés, les policiers ont demandé à l'ensemble des militants dont madame Shérine de quitter les lieux.  "Des hommes en civil ont insulté des membres de notre groupe", a déclaré Madame Mohamedi à la presse avant d'ajouter que la police n'a pas présenté aucun document émanent de la justice. Le groupe prévoyait d'organiser dans l'après midi d'hier une cérémonie pour marquer le 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Le Cercle a dénoncé ces derniers mois l'aggravation de la situation des droits de l'homme dans le pays. Il a notamment dénoncé la multiplication des peines capitales, notamment contre les mineurs de moins de 18 ans. Le Cercle a également critiqué début novembre le nouveau code pénal iranien qui ignore selon elle les droits des femmes et se fonde sur une interprétation "incorrecte" de l'islam. Depuis 2003, Mme Ebadi a reçu à plusieurs reprises des menaces de mort à cause de ses activités en faveur des droits de l'homme. L'année 2008 a été marquée par des dizaines d'exécutions d'iraniens au sein mêmes des prisons où ils étaient incarcérés. Plusieurs organisations non- gouvernementales dont le collectif des journalistes algériens en France dénoncent la fermeture des bureaux des  droits de l'homme en Iran.  

 Mahmoud Saremi

Journée du Journaliste en Iran
Repost 0