Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 18:30

Se référant au «printemps arabe», l’opinion internationale n’a pas ménagé l’Algérie. «Une abstention record du scrutin, suivi de l’anarchie dans le pays avant que les islamistes ne s’accaparent du pouvoir», telles étaient les prévisions de ceux qui ne jurent que par la déstabilisation du pays.

bouteflika 13.jpg


«Ils veulent un «printemps arabe», le peuple a répondu par un «printemps algérien», a déclaré le ministre de l’Intérieur lors de la conférence de presse relative aux résultats des élections législatives. En effet, mis à part quelques amis de l’Algérie, la majorité des pays du monde s’attendait à ce que l’Algérie soit secouée par l’anarchie et finira avec un pouvoir islamique comme ce fut le cas en Tunisie, Libye, Maroc et Egypte. Les «prévisionnistes» et la majorité des politologues du monde ont certainement oublié que le dernier mot reviendrait toujours au peuple et non pas à la surenchère. Connaissant parfaitement le peuple algérien lorsqu’il s’agit de relever le défi, le Président Abdelaziz Bouteflika a vu juste en s’adressant à la nation. «Nous avons fait notre devoir et nous avons terminé. L’Algérie est entre vos mains, prenez-en soins et vous avez intérêt à redevenir maître de votre destin», a voulu faire comprendre le Président de la République au peuple Algérien. A travers son discours tenu à Sétif, le président de la République a d’une pierre fait deux coups, déjouant ainsi tous les pronostics relatifs à ce scrutin. Le message a été reçu 5 sur 5 par les citoyens qui ont décidé de répondre à l’appel de leur Président. A la première heure des élections, les citoyens se sont rués vers les centres de vote pour accomplir leur devoir électoral. Interrogée par la presse, la majorité des électeurs a indiqué qu’elle a été touchée par le discours du Président Abdelaziz Bouteflika et a été convaincue de se rendre en masse aux urnes. Il y a même ceux qui étaient indécis mais ont en fin de compte décidé de participer aux élections consécutivement aux discours du chef de l’Etat. Comme il l’avait si bien dit le ministre de l’Intérieur, les ennemis de l’Algérie s’attendaient à voir un «printemps arabe» en Algérie. Le peuple algérien a répondu par un «printemps algérien». Tant mieux pour nos amis et tant pis pour nos ennemis.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 22:44

Dans un papier daté du 06 Mars 2012, nous avons publiés un papier sur le présent site dont voici le titre : Algérie : Les islamistes anticipent les élections et évoquent déjà la «fraude».  Le même article a été publié sur les colonnes de la nouvelle République la même date (Voir les archives de LNR N°4268, page 04). Deux mois après, les Islamistes et après avoir reçu une «gifle» dans ces élections, crient à la fraude. L’Union Européenne salue le bon déroulement des élections alors que la France indique qu’elles étaient sans incidents majeures.   islamistes 10 mai.jpg 

  Les mouvements islamistes qui ont participé aux élections législatives du 10 Mai 2012 n’ont obtenu que 40 sièges sur les 462 que devraient comporter la future assemblée. Quelques minutes seulement après l’annonce des résultats par le Ministre de l’intérieur, les Islamistes contestent les résultats et mettent en garde contre un «danger» que seuls eux-mêmes pourraient le perpétrer. Les pratiques de ces mouvements sont connues et ne sont pas une énigme pour personne. Afin de justifier leur déroute, ils tenteront d’endoctriner les jeunes avant de les inciter à sortir dans la rue pour en découdre avec les forces de sécurité. Cet état de fait est grave est anti-démocratique et l’état ne resterait pas les bras croisés lorsque la vie des citoyens et la sérénité du pays sont menacés. Ce n’est pas la faute à l’état si le peuple Algérien a «vomis» ces mouvements qui mis à part l’instrumentalisation de la religion ne disposent d’aucun programme politique fiable. Comment voulez vous que le peuple Algérien donnent ses voix à des mouvements qui non seulement ne disposent pas de programmes politiques mais qui instrumentalisent la religion pour arriver au pouvoir. Ce n’est pas parce que le fait d’enfiler un «Kamis» et de laisser pousser  la barbe qu’on gagne la confiance du peuple. Il semble que ces mouvements n’ont pas encore compris que c’est à travers les programmes politiques que les électeurs choisissent leurs représentants et n’ont pas par l’intermédiaire du croyant de l’athée, de celui qui est rasé de prêt ou qui porte une longue barbe. Il suffit qu’ils perdent les élections pour que les dirigeants de ces mouvements évoquent la fraude. Les 200 observateurs et les dizaines de journalistes internationaux qui ont suivi les élections n’ont pas contestés les résultats. Mis à part quelques cas signalés ici et là et qui ne peuvent en aucun cas influés sur les résultats des élections, le scrutin s’est déroulé dans des bonnes conditions, a indiqué l’union européenne. Il est de même pour la France qui a déclaré que le scrutin s’est déroulé sans incident majeure. Seuls, les islamistes contestent les résultats en criant à la fraude mais sans pouvoir justifier leurs allégations. Selon eux, n’importe quelle élection qui ne leur donne pas la victoire est considérée comme à 100% truquée. Doit-on rappeler à ces « mouvements » que la seule supercherie gigantesque qui ne peut pas échapper aux yeux de personne demeure leur participation dans le champ politique. La loi régissant les partis politiques est claire comme l’eau de roche, l’article 42 stipule qu’aucun parti politique ne peut être fondé sur des bases religieuses, linguistiques où raciales. En principe, le Ministère de l’intérieur  devrait saisir  la justice pour dissoudre ces formations qui continuent d’instrumentaliser la religion pour s’accaparer du pouvoir ? Si les Algériens ont pardonné pour arrêter l’effusion de sang, ils n’oublieront jamais le génocide perpétré par les hordes islamistes et qui a couté la vie à plus 250 milles morts et plus de 600 disparus.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 19:48

Comme nous l’avions pressenti, les partis «nationalistes» ont remporté les élections législatives selon les premiers résultats. Le RND qui a pourtant mené le bal a finalement été devancé par l’autre grand frère le FLN.

 

belkhadem et ouyahia.jpg

 

 

Cependant, nos estimations ont été justes également au sujet de la déroute des islamistes. Ces derniers qui ne disposent pas de  programme politique ont tenté vainement de prendre le pouvoir en instrumentalisant la religion. Les résultats provisoires se composent comme suit : FLN 220 sièges RND 68  sièges Islamistes 40 sièges. Voici les résultats par les chiffres : Nombre d’inscrits :   2.1 6643 Nombre de votants : 9.178056 Taux de participation : 42,36 % Bulletin nuls : 1.668 507 Suffrages exprimés : 7.509549  Le Front de libération nationale (FLN) 220 sièges Le rassemblement national démocratique (RND) arrive en deuxième position avec 68 sièges. L’Alliance verte qui regroupe trois partis islamistes (MSP, ENNAHDA, ISLAH) obtient quant à elle 48 sièges. Le Front des forces socialistes ( FFS) s’en sort avec 21 sièges. Le Parti des travailleurs (PT) remporte 20 sièges Les indépendants 19 sièges Le Front national algérien (FNA) 9 sièges Le Parti de la justice et du développement (PJD) 7 sièges Le Mouvement populaire algérien (MPA) a eu 6 sièges El-Fadjr El-Djadid a fait une percée avec 5 sièges Le front du changement (FC) a eu 4 sièges Le Parti national pour la solidarité et le développement (PNSD) 4 sièges Le rassemblement algérien (RA) 4 sièges Le Front national pour la justice sociale (FNJS) 3 sièges Ahd 54 a obtenu  3 sièges L’Union des forces démocratiques et sociales (UFDS) 3 sièges L’Alliance nationale Républicaine (ANR) 3 sièges Le Front Al Moustaqbel 2 sièges Le Rassemblement national  Républicain (RNR) 2 sièges Le Parti Ennour El Djazaïri 2 sièges Le Mouvement des citoyens libres (MCL2 sièges Le Mouvement national de l’Espérance  (MNE) 1 siège Le Parti du renouveau Algérien(PRA) 1 siège Le Mouvement Infitah 1 siège Le Front national du changement (FNC) 1 siège Le parti El karama 1 siège Le Front national démocratique (FND) 1 siège Le Front national des indépendants pour la concorde (FNIC) 1 siège Les femmes obtiennent  145 sièges dans la future assemblée qui en compte 462 sièges.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 22:49

Les dépouillements effectués dans plusieurs wilayas du pays donnent toujours le RND en tête.  

OUYAHIA 10.jpg

 

 

 

 

Le parti du premier Ministre M. Ahmed Ouyahia devance largement le FLN et les autres partis politiques en lice. En raison de l’opération de dépouillement qui ne pourrait pas se terminer avant minuit, il serait probable les résultats officiels soient donnés demain vendredi vers 11H, ont indiqué des sources crédibles.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 21:58

Le Ministre de l'intérieur a décidé de prolonger d'une heure les élections dans plusieurs départements du pays.

 

urne.jpg

 

Les régions concernées par ces prolongations sont : Adrar (toutes les communes concernées), Chlef, Laghouat, Oum El-Bouaghi, Batna (toutes les communes), Béjaïa, Biskra, Bechar, Blida, Bouira, Tamanrasset (toutes les communes), Djelfa (toutes les communes concernées), Tiaret (toutes les communes), Jijel, Sétif, Saïda, Skikda, Sidi Bel-Abbès (toutes les communes). Les autres wilayas concernées sont Annaba, Guelma,Constantine (toutes les communes), Illizi (toutes les communes), Mostaganem (toutes les communes), Mascara (toutes les communes), Ouargla (toutes les communes), Oran (toutes les communes), Bordj Bou-Arréridj, El-Tarf (toutes les communes), Tindouf (toutes les communes), Tissemsilt (toutes les communes), Khenchela (toutes les communes), Mila, Aïn Temouchent, Naâma, Ghardaïa et Relizane. Le taux de participation pourrait dépassé les 65% selon plusieurs sources.  

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 21:13

Le taux de participation aux élections législatives au niveau national a atteint 34,95 % à 17h30, a indiqué le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, M. Daho Ould Kablia.

 

RND.png

 

Le taux de participation aux législatives 2012 était de 04,11% à 10h00, 15,50 % à 12h00 et de 27,04% à 15h30. Toujours et selon les etimations le RND a pris une sérieuse avance sur les autres partis talonné par le FLN.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 19:44

Les premières estimations des élections législatives montrent la déroute des Islamistes.

 

parti islamistes election.jpg

 

Ces estimations ne sont pas une surprise, les mouvements islamistes ont perdu toute crédibilité auprès des citoyens Algériens.
Cet état de fait est tout a fait logique, les Algériens ont tourné la page des années 1990.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 18:26

Selon le Ministre de l’intérieur le taux de participation aux élections législatives au niveau national a atteint 27,04 % à 15h30 heures.  

OULD KABLIA 1.jpg

A signaler qu’une dizaine d’individus dans la commune de Saharidj situé dans  la wilaya de Bouira ont saccagé deux centres de vote empêchant par la force les citoyens d’accomplir leur devoir électoral. Les forces de sécurité sont intervenues pour rétablir l’ordre dans cette localité. En c e qui concerne les premiers sondages, le RND reste toujours en tête suivi du FLN, le PT et le MPA.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 16:44

Selon les premiers sondages à la sortie des urnes le RND serait largement en tête dans ces élections législatives 2012.

vote 1.jpg

 

 

Toujours et selon ces sondages, le parti du  Front Nationale de libération occupe la seconde place suivi du parti des travailleurs et du MPA. Le taux de participation a atteint 15, 50% à 12H selon le Ministre de l’intérieur.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 00:00

Les Algériens se rendent aujourd’hui aux urnes pour élire leurs représentants à l’Assemblée populaire nationale. Ainsi, après avoir suivi avec attention la campagne électorale, les citoyens ont indiqué que leurs choix se feraient sur les propositions politiques présentées par les candidats en lice pour ce scrutin.

Selon des enquêtes réalisées sur le terrain, par téléphone et par le biais d’internet, les partis nationalistes seraient les favoris dans cette échéance électorale. Afin d’avoir une idée sur les intentions de vote des électeurs, nous avons effectué des enquêtes auprès de plusieurs centaines de personnes inscrites sur les listes électorales. La majorité des personnes interrogées ont déploré l’absence totale de programmes politiques des partis en lice. Les meetings organisés par les chefs de parti et par les candidats n’étaient pas convaincants, ont indiqué nos interlocuteurs. L’ensemble des mouvements, selon eux, ont tenté de montrer leur patriotisme en évoquant le passé révolutionnaire alors que les autres ont choisi de parler des valeurs de la nation, parlant de l’arabité et de l’islam. Les personnes avec qui nous nous sommes entretenues ont ajouté qu’une troisième catégorie de candidat a bien voulu démontrer son super-nationalisme en fustigeant les autres concurrents. Les sujets évoqués par les candidats ne semblent pas être du goût des citoyens qui ne veulent plus croire à la langue de bois. Des électeurs ont indiqué qu’ils souhaitaient procéder à un changement dans la politique du pays, mais pas par n’importe quelle transmutation. A ce même sujet, ils ont clairement fait savoir, je cite : «Changer le meilleur par le mauvais et le bien par le médiocre, c’est de la folie.» La majorité des électeurs ont déclaré qu’ils ont souhaité entendre leurs futurs représentants leur parler de qui intéresse en premier le peuple, à savoir le travail, le logement, la sécurité, l’indépendance de la justice et surtout le volet social. Les personnes interrogées regrettent que les partis politiques n’aient pas évoqué ces sujets qui pourtant demeurent la priorité des Algériens. Malgré ce mécontentement, les personnes inscrites sur les listes électorales ont indiqué qu’elles se rendraient aux urnes le jour J. A la question : sur qui allez-vous voter ? les personnes interrogées ont indiqué qu’elles préféreraient les partis nationalistes, en priorité le FLN et le RND. Ces deux formations, les plus anciennes en Algérie, bénéficient toujours de la confiance des citoyens qui trouvent qu’elles demeurent les plus politiquement compétentes à gouverner. Ces deux partis bénéficient non seulement des voix de leurs nombreux militants mais également des organisations de masse et des forces patriotiques du pays. Le tribalisme qui devrait dire également son mot dans plusieurs régions du pays sera également à l’avantage des candidats de ces deux partis. Derrière ces deux favoris, un autre mouvement risque de créer la surprise, il s’agit du MPA de Amara Benyounes. Ce parti a réussi, par l’intermédiaire de la personnalité de son secrétaire général et de ses nombreux candidats, à gagner la confiance des citoyens sur presque la totalité des wilayas du pays. Plusieurs autres mouvements, tels que le PT, FNA, FFS, devraient également dire leur mot dans ces élections législatives. Contrairement à ce qu’ils attendaient, les partis islamiques seront les plus grands perdants. Les leaders de ces formations savaient depuis longtemps qu’ils ont perdu la confiance des citoyens et tentent de se justifier en évoquant le truquage et cela, depuis six mois.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article