Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 22:00

Après avoir remporté les élections en Tunisie, les militants d’Ennahda ont tenu à rassurer tout le monde. A ce sujet, les barbus Tunisiens multiplient les sorties médiatiques, indiquant qu’ils sont différents des autres mouvements intégristes.  

islamiste 26.jpg

« Nous sommes des Islamistes, mais modérés» disent-ils. «Arrêtez de nous prendre pour des Talibans alors que nous le sommes pas» ont-ils ajoutés. Les Islamistes Tunisiens ont également indiqué qu’ils respecteront les droits de la femme. Les partisans d’Annahda ont affirmé qu’ils ne ménageraient aucun effort pour protéger la femme Tunisienne tout en déclarant : « Nous conseillons toutes les femmes à se couvrir et d’éviter toute forme de provocation qui pourrait heurter la sensibilité des citoyens» ???? En ce qui concerne les hôtels, restaurants, cafés-bar, cabarets, etc., qui commercialisent les boissons alcoolisées, ils devraient dorés et déjà s’abstenir de le faire s’ils veulent continuer à travailler. A ce titre, les militants d’Annahda tiennent à rappeler les propriétaires et les clients de ces lieux que la Tunisie est un pays Musulman et qu’ils devraient se repentir. Même si nous sommes en Hiver, les «Nahdistes» parlent également de l’été et des touristes qui devraient affluer sur les belles plages Tunisiennes. « Les touristes sont les biens venus en Tunisie» a indiqué un responsable d’Annahda. Ce dernier n’a pas manqué de prévenir que la mixité dans les plages, c’est du passé. «Nous envisageons de réserver des plages spécifiquement pour des familles à condition que les tenues de la baignade  soient correctes». Nos interlocuteurs n’ont pas donné de précision sur la tenue correcte qui devrait remplacer les maillots de bain. Une  police Islamique «Achorta Al-Islamiya» sera crée pour faire respecter la loi, a-t-on appris.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 23:32

Les membres du Conseil national de transition ont indiqué qu’ils se sont débarrassés du corps du colonel Kadhafi et de son fils ainsi que celui du ministre de la Défense, Abou Bakr Younès Jaber. imagesCAQQ5ORQ.jpg

 

 

Les corps ont été mis sous terre quelque part dans le désert libyen ont-ils ajouté. Cet état de fait a soulevé la colère et l’indignation des organisations internationales des droits de l’homme, dénonçant un acte inhumain de haine, d’une extrême barbarie. Ainsi, après avoir exécuté froidement leurs prisonniers, les responsables du CNT ont refusé de remettre les corps à leurs familles. «Pour des raisons sécuritaires, nous avons jugé de procéder à l’enterrement de Kadhafi et de son fils, ainsi que celui du ministre de la Défense dans un endroit secret dans le désert», a indiqué un membre du CNT. La version des proches des victimes est tout à fait autre, les victimes ont été jetées dans une fosse commune dans le désert. Quelle que soit la version, le refus de remettre les corps des victimes à leurs familles est un acte inhumain. A ce sujet, plusieurs organisations non gouvernementales ont déclaré être choqués et par l’exécution du président Kadhafi et par la manière par laquelle les membres du CNT se sont débarrassés des corps des victimes. Des imams et des hommes de culte non musulman ont également dénoncé l’opération de mise sous terre des victimes, privant les familles et proches de faire leur deuil. Ces derniers ont ajouté que, selon des informations dignes de foi, des centaines de civils ont été assassinés par les groupes armés du CNT à Tripoli, Syrte et à Benwalid. Quelques heures seulement après la prise de Syrte par les combattants de Syrte, 50 personnes ont été sauvagement assassinées, ont indiqué des témoins. Des pro-Kadhafi qui ont réussi de fuir parlent de véritable carnage et de règlement de compte. A ce jour, les informations en provenance de villes libyennes indiquent que les combattants du CNT continuent de traquer des civils accusés d’avoir soutenu Kadhafi.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 18:47

Avant même la fin du dépouillement, les intégristes islamistes sont déjà au pouvoir en Tunisie. Au futur, les Tunisiens auront une «Dawla Islamiya» à la place d’une République démocratique. Du même coup, la Tunisie n’aura pas un Président comme dans le passé mais un guide suprême en la personne de Cheikh Rached Al-Ghanouchiislamistes tunisien 24.jpg

Pourtant notre RADAR a vu juste lorsque nous avons dit avant même les dites « révolutions » que n’importe quel changement qui interviendrait dans les pays Arabo-musulmans profiterait à 100 % aux Islamistes. N’importe quel pays Arabe qui oserait organisé des élections, se sont les Islamistes qui arriveront en tête et nous défierons quiconque de dire le contraire. A ceux qui disent qu’Ennahda est un parti modéré, nous leurs répondrons par une seule phrase : « Redite nous la même chose, dans trois à six mois». C’est vraiment regrettable,  les Tunisiens sont tombés dans le piège tendu par les ennemis de la démocratie à leur tête la chaine « Al-Jazzera». Franchement je n’aime pas être à la place des braves Tunisiens qui rêvaient d’un pays moderne et qui espéraient vivre dans la paix et la tranquillité. «Rabi Yastar ».

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 20:41

Quelques heures seulement avant la fermeture des bureaux de vote, Rached Al Ghanouchi a indiqué à des médias que son parti est arrivé en tête. « Selon des estimations, nous arrivons largement en tête» a déclaré El-Ghanouchi. 

 

al ghanouchi a voté.jpg

 

Rached Ghannouchi  au bureau de vote d’El Menzah 6

 

Le taux de participation aux premières élections libres en Tunisie "s'approche de 70%", a déclaré dimanche le président de la Commission électorale Kamel Jendoubi . "La moyenne nationale s'approche de 70%. Le nombre des gens qui ont voté a dépassé 80% dans quelques circonscriptions", a déclaré M. Jendoubi lors d'une conférence de presse. Si les déclarations d’El-Ghanouchi se confirment, la Tunisie suivra forcément l’exemple de la Libye dont les dirigeants ont indiqué aujourd’hui à Benghazi l’application de la charia dans le pays

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 19:35

A quoi servent les organisations internationales telles que l’O.N.U, le conseil de sécurité, le tribunal de la Haye et les autres institutions mondiales? Sinon comment peut-on expliquer qu’un chef d’état recherché par un tribunal International soit sauvagement Lynché au vu et su de tous, sans que les auteurs ne soient interpellés et jugés pour leur crime ?

joie.jpg

 

Lorsqu’on fait la fête après la mort, on se demande dans quel monde vit-on ?

Si Kadhafi est poursuivi par un tribunal international, c’est pour qu’il soit arrêté pour y être jugé. Malheureusement ce n’est pas le cas, le mis en cause a été arrêté vivant avant qu’il ne soit sauvagement lynché. Le principe veut que les auteurs de cet ignoble crime doivent rapidement être identifiés et arrêtés pour répondre de leur acte devant la justice. Il est de même pour ceux qui ont assassinés le général Abdelfattah dont les auteurs n’ont pas été inquiétés. Quel est le fait le plus grave, est-ce celui du jet des pairs de chaussures en direction de l’ex-président Américain Georges W.Bush où de l’assassinat de Kadhafi ? Il est tout à fait clair que l’affaire du meurtre est la plus grave du moment qu’il y avait un crime odieux. Pourtant, le journaliste qui avait tenté d’agresser M. Bush avec des souliers non pas avec une Kalachnikov a été rapidement arrêté, incarcéré et jugé. Est-ce cela n’est pas deux poids deux mesures ? De toute manière, si Kadhafi était un dictateur, comment peut-on qualifier ceux qui l’ont lâchement assassiné où ceux qui ont donné l’ordre de le lyncher. Les termes de sauvages, terroristes, assassins, criminels, cannibales, monstres, inhumains et autres restent très insuffisants pour pouvoir les qualifier. Et que dire de ces chaînes de télévisions qui ne cessent de diffuser les séquences et les images atroces ? Ne se rendent-ils pas compte que Kadhafi et en dehors de ce qu’il a fait est avant tout un père de famille ? Ne pensent-ils pas à sa femme et à ses proches ? Imaginez un peut qu’a la place de Kadhafi il y avait le père d’un responsable de ces médias ? Acceptent-ils de diffuser de telles images ? Franchement, lorsqu’on arrive à ce stade, on ne peut que s’interroger du monde où l’on vit.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 00:52

La Tunisie est sur le point de faire la même erreur que l’Algérie a commis dans les années 1990. A l’époque, l’administration Algérienne a légalisé un parti religieux qui n’a pas raison d’être et en contradiction avec la constitution nationale. Le 23 octobre, la Tunisie qui vient à peine de tourner la page de la dictature s’apprête malheureusement à accueillir avec ses deux bras l’intégrisme religieux, une maladie plus grave que le Cancer.  

 islamistes tunisiens 21 2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

En effet, dans les années 1990 et sans surprise les Algériens à 99% des Musulmans n’ont pas manqué de voter pour le parti qui représente l’Islam à savoir le Front islamique du Salut.  Les Islamistes qui venaient à peine de  remporter les élections ont envahi les rues demandant l’application immédiate de la Charia. « Abat la démocratie, « La mithak la doustour kal Allah Kal Arrassoul, Dawla Islamiya bla Ma Nvoto » Tels étaient les principaux slogans du parti vainqueur aux élections en Algérie. La violence a commencé avant même que les Islamistes ne soit autorisé de former le gouvernement. Les jeunes filles non voilés ont été attaqués à l’aide de l’acide en plein jour alors que les cinémas et les salons de coiffures pour femmes ont été contraints de baiser les rideaux sous les menaces. Voyant le pays basculé vers la dérive, l’armée a rapidement réagit en annulant les élections. Si l’arrêt du processus électoral était une atteinte à la démocratie, il a en revanche sauvé l’Algérie de tomber entre les mains des égorgeurs. Ce réveil tardif a été payé très cher par les Algériens et dont les chiffres donne froid au dos : 250 milles morts et 6000 disparus sans compter les femmes violées et les pertes subies en économie. Même si le terrorisme a été vaincu à 80% sur le terrain, l’Algérie n’est pas complètement à l’abri de ce fléau qui pourrait refaire surface à n’importe quel moment. Revenons à nos amis Tunisiens pour dire qu’ils se trouvent à deux doigts du précipice. Dans deux jours et si « ENNAHDA» l’emporterait, chose que nous ne souhaitons pas d’ailleurs, les Tunisiens regretteront à jamais d’avoir chassé la dictature. Même si les urnes donnent un autre parti vainqueur, les Islamistes vont envahir les rues de la Tunisie pour crier au truquage. Ils nous restent que de croiser les doigts pour eux et attendre le jour «j».

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 20:18

Se trompent ceux qui croient qu’après la mort de Kadhafi la guerre est terminée en Libye. Pourtant, ils se sont trompés déjà bien avant sur l’Irak, lorsque Saddam Hussein a été assassinée un jour de l’Aïd. Est-ce que la guerre est terminée en Irak ? Où est le paradis qu’on avait promis pour les Irakiens après la disparition de Saddam ? Je laisse la réponse à ceux qui avaient promis de faire un Irak plein d’amour de paix et de sérénité.  kadhafi 20 octobre.jpg

Kadhafi a tenu ses promesses «Je vais mourir dans mon pays, je ne suis pas un traître pour fuir …….»

Aujourd’hui des milliers de Libyens dansent autour de la dépouille de celui qui les a gouvernés pendant 42 ans. Pourtant les personnes qui jubilent et qui crient aujourd’hui de joie se sont les mêmes Libyens qui juraient auparavant que par sa tête pendant plus 40 ans. Comme le disait un certain proverbe Arabe «Laârab Khaddaïne». L’Otan a terminée sa mission en Libye à savoir : faire chuter un régime dictateur. En contre partie, l’Otan a offert la Libye sur un plateau d’Or aux Islamistes. A partir d’aujourd’hui, la vraie guerre a commencé en Lybie. Ceux qui étaient réunis pour chasser Kadhafi vont se flinguer les uns les autres sous les cris d’Allah ou Akbar, Dieu est grand. Que ceux qui s’attendent que la Libye sera dans les années prochaines un havre de paix et de démocratie se trompent énormément. Les Libyens vont se déchiraient tout d’abord entre eux avant que l’Otan ne revient pour une autre mission cette fois-ci, à savoir : chasser les talibans Libyens du pouvoir ???  

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 21:53

Triste était le 20 Septembre de l’année 1994 où le chanteur de Constantine Cheb Aziz fut assassiné par des extrémistes islamistes. Aziz a chanté l'amour, la tolérance et la fraternité alors que ses bourreaux, aveuglaient par l'obscurantisme et par l'ignorance ne jurent que par la terreur et la violence.  

cheb aziz.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Qui ne se souvient pas de ce vendredi 20 septembre, lorsqu’Aziz a été enlevé par quatre hommes armés au moment où il quittait un mariage dans le quartier Émir Abdelkader en plein centre ville de Constantine. Selon des témoignages, il était Minuit passé, quant les assassins ont kidnappé le chanteur le conduisant dans un lieu inconnu. Le lendemain, AZIZ a été retrouvé atrocement assassiné par les sanguinaires sans foi ni loi. La façon par laquelle Aziz a été tué ne pourrait jamais être l'ouvre des êtres humains, même les animaux sauvages ne pourraient agir de la sorte. Aziz a donné des moments inoubliables aux algériens en participant a des émissions telles que Leïlat el djazaïr » (les nuits algériennes). Aziz été la quatrième victime  des terroristes qui ont déjà assassiné Cheb Hasni, Rachid Baba Ahmed, Lila Amara, une chanteuses kabyle, tuée par balles et égorgée avec son mari. La disparition de AZIZ est une perte pour ses parents, pour Selma son épouse et son  fils mais également pour l'Algérie.  Bien qu'il n’est plus de ce monde, Aziz est toujours vivant dans les cœurs de l'ensemble des Algériens qui ne pourraient en aucun cas oublier celui qui s'est sacrifié pour son pays. Les CD et cassettes de Cheb AZIZ sont très demandés et ses chansons donnent toujours de la joie aux Algériens que se soit à l'intérieur où à l'extérieur du pays. Repose en Paix Aziz, les algériens ne t'oublieront jamais.

 

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 13:57

Après avoir fourni des efforts considérables durant toute l’année au niveau du lycée technique Soufi-Abdelatif de Kaïs (Khenchela) et après avoir, selon lui, bien travaillé durant l’examen, il se retrouve exclu durant cinq ans de l’examen du baccalauréat pour fraude. Au moment où l’élève crie à son innocence, le père réclame au ministère de tutelle une enquête approfondie pour faire valoir les droits de son fils.

 

bac.jpg

En effet, la nouvelle de l’exclusion de l’élève Ch. A est tombée tel un couperet. Sa famille ne s’attendait guère à un tel «drame», disait-il. Ch. A était un brillant élève, selon ses camarades et ses professeurs. Issu d’une famille très pauvre et ne pouvant se permettre des cours privés, ses professeurs ont dû lui dispenser des cours en dehors des heures de classe et de la période scolaire. Lors de l’examen, il était confiant, et il était sûr de décrocher son baccalauréat, sachant qu’il a bien répondu à l’ensemble des épreuves, disait-il. L’élève nous a déclaré qu’il a quitté le centre d’examen serein et avec un moral de fer et attendait impatiemment les résultats du bac. Malheureusement, il fut informé qu’il a été exclu en compagnie d’un autre élève pour «fraude» après qu’une commission ait découvert qu’ils ont fourni la même réponse aux sujets de l’examen du baccalauréat. Le père de l’élève nous a déclaré que son fils n’a jamais donné ses copies à quiconque pendant l’examen. «Mon fils est innocent et ne mérite pas un tel sort. Dans le cas où un autre élève a donné la même réponse que mon fils, cela veut dire que sa copie a été remise à un autre élève après sa sortie de la classe d’examen. Je demande à qui de droit de diligenter une enquête afin que justice soit faite.» « Mon fils est démoralisé et se trouve dans un état lamentable», a ajouté le père. Il nous a expliqué que certains lui ont conseillé de saisir la justice mais il n’a pas pu le faire car il n’a même pas de quoi payer un avocat. Les larmes aux yeux, le père de l’élève a déclaré à la presse qu’il garde toujours confiance en les autorités du pays afin que justice soit faite.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 12:34

«D es informations crédibles mais non confirmées ont fait état d’une menace d’attentat imminente sur New-York et Washington», à la veille de la commémoration des attentats du 11 Septembre 2001, a indiqué un communiqué émanant du département intérieur de la Sécurité des Etats-Unis d’Amérique.   

onze septembre.jpg

 

 A l’origine de cette alerte, trois présumés «kamikazes» en provenance d'Afghanistan, qui auraient fait étape dans au moins un pays et se sont introduits sur le territoire des Etats-Unis, selon des sources sécuritaires. En plus des trois présumés «kamikazes», la découverte de deux camions manquants à Kansas City dans le Missouri a augmenté les soupçons des services de sécurité sur une préparation d’attentats dans le pays. Dix ans après le 11 Septembre, les Etats-Unis tremblent de nouveau, craignant des attentats similaires. Il y a dix ans, en 2001, dix neufs kamikazes ont détourné quatre avions d’American Airlines et United Airlines. Deux avions avaient fait exploser les deux tours jumelles du World Trade Center à Manhattan (New York). Le troisième avion a visé le Pentagone, siège du département de la Défense, alors que le quatrième s’est écrasée en rase campagne à Shanksville, en Pennsylvanie. C’était le bilan le plus lourd des attentats dans le monde, 3 028 personnes dont 343 pompiers, 60 policiers... et les 19 terroristes ont trouvé la mort. En raison de ces nouvelles menaces et afin de parer à toute éventualité, le département à la Sécurité intérieure appelle les Américains à rester vigilants, à trois jours de la commémoration du 10e anniversaire des attentats du 11 Septembre, qui ont fait plus de 3000 morts. Le chef de la police de New York, Raymond Kelly, a indiqué que le renforcement du dispositif policier incluait l'augmentation de 30% du nombre des patrouilles, la mise en place de contrôles de véhicules, la multiplication des contrôles des sacs dans les transports en commun, une surveillance accrue des ponts, tunnels, monuments et bâtiments officiels, ainsi qu’une utilisation renforcée de chiens renifleurs. Ces mesures draconienne confirme bien ce nous avons dit à savoir « Si Ben Laden n’est plus de ce monde, le terrorisme islamiste est loin d’être terminé ».

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article