Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 22:20

Le tribunal spécial pour le Liban a publie l’acte d’accusation visant quatre membres du Hezbollah, impliqué dans l’attentat du 14 Février 2005 à Beyrouth.  Par ce, le Hezbollah est officiellement accusé d’avoir assassiné le Premier Ministre Libanais Rafic Hariri.  hezbollah 18.jpg

En effet, le tribunal a remis au procureur général du Liban, l’acte d’accusation de 47 pages. Selon l’acte, les quatre membres du Hezbollah sont accusés de complot en vue de commettre un acte de terrorisme. Deux membres à savoir Ayache et badredine sont également accusés d’avoir commis un acte de terrorisme, avec  2500 kilos d'explosifs, du meurtre prémédité des 22 victimes et de tentative de meurtre prémédité sur les 231 personnes qui ont été blessées, mais qui ont survécu. Quant à Anaissi et Sabra sont accusés de complicité dans la commission de ces derniers crimes. Selon le bureau du procureur du TSL, le Canadien Daniel Bellemare, M. Badreddine est soupçonné d'avoir « assuré la supervision générale de l'attentat » à la camionnette piégée contre Rafic Hariri, et qui a aussi coûté la vie à 21 autres personnes. Moustafa Badreddine est un haut gradé du Hezbollah qui est notamment soupçonné d'avoir fabriqué la bombe qui a tué 241 Américains à Beyrouth en 1983. Il est le beau-frère d'Imad Moughnieh, mort dans un mystérieux attentat à la bombe commis à Damas en février 2008. M. Ayyash aurait pour sa part « coordonné l'équipe d'exécution de l'assassinat chargée de la commission matérielle » de celui-ci. Il aurait observé et suivi avec « d'autres personnes » la progression du convoi de M. Hariri dans Beyrouth. MM. Anaissi et Sabra auraient quant à eux « préparé et déposé la cassette vidéo contenant la fausse revendication de responsabilité » et vers laquelle a été dirigée la chaîne Al-Jazzera par téléphone. L'acte d'accusation est assorti d'éléments de preuve représentant « plus de 20 000 pages », selon le bureau du procureur, dont des déclarations de témoins, des preuves documentaires et des preuves électroniques, comme des images de télévision en circuit fermé et des relevés de communications téléphoniques. Le Hezbollah, qui est à la fois un parti politique chiite et une puissante milice armée, affirme haut et fort qu'il ne remettra aucun de ses membres au TSL. Il soutient que le TSL est un complot fomenté par Israël et les États-Unis pour lui nuire.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 22:09

Même à 4H du matin, les terroristes n’ont pas réussi à tromper la vigilance des  forces de sécurité Algériennes. Ce dimanche un Kamikaze conduisant un véhicule bourré d’explosif a été stoppé avant qu’il n’atteint le commissariat du 1er arrondissement du Tizi-Ouzou.  

Tizi ouzou.jpg

Repéré par les agents de police, le terroriste n'avait pas autre à faire que d'actionner sa ceinture d’explosif faisant sauter le véhicule dont il était à son bord. La déflagration a fait 33 blessés dont 18 blessés et un seul mort, le Kamikaze. Le commissariat et les habitations limitrophes ont été quelques peu endommagés. Le véhicule utilisé par les terroristes a été volé et son propriétaire n’a été relâcher qu’après l’attentat.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 23:29

Alors qu’il rentrait chez lui en compagnie de deux amis, un surveillant d’un collège d’enseignement moyen a été enlevé par un groupe terroriste Islamiste. Les deux villageois ont été libérés alors que le fonctionnaire a été conduit vers un endroit inconnu.

elqaida2.jpg

Les deux personnes libérées ont indiqué qu’ils ont accompli la prière de la soirée  et s’apprêtaient à rentrer chez eux vers 22h, avant qu’ils ne soient appréhendaient par le groupe terroriste circulant à bord d’un camion à proximité de la gare Aomar de Bouira. Le lendemain, le corps sans tête du fonctionnaire a été retrouvé par des proches aux abords du village. Les forces de sécurité ont entamé un ratissage à la poursuite des cannibales. Le défunt âgé de 40 ans laisse derrière lui une veuve et deux orphelins

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 22:40

Des enfants n’ayant pas encore atteint la maturité ont été obligés d’observer le jeûne en ce mois d’août où le mercure a dépassé les 40° à l'ombre. Plusieurs de ces enfants ont été hospitalisés dont trois auraient trouvés la mort, victimes de la faim et surtout de la soif. Qui en est responsable ?

 

enfants jeunes.jpg


En effet, au moment où des conseils sont donnés aux enfants de boire plusieurs fois de l’eau, certains sont interdits et de boire et de manger pendant toute la journée. Ces dernières quarante-huit heures, une fille de 8 ans aurait trouvé la mort dans la commune de Bourached, dans la wilaya de Aïn Defla. La seconde victime est un garçon de 10 ans, résidant dans la commune de Robah, wilaya d’El-Oued. Au niveau de la wilaya d’El-Bayadh, un autre cas de décès a été signalé, sans que nous puissions le confirmer. Joint sur son portable, le président de l’APC de Bouchared nous a confirmé la mort d’une fille dans la commune. Répondant à notre question sur les circonstances exactes du décès de la jeune fille, ce dernier a ajouté : «Ecoutez, officieusement, la mort serait due au jeûne, mais nous n’avons rien d’officiel pour l’instant». Les parents ont déclaré le décès de leurs enfants «mort naturelle», évitant d’en évoquer les véritables raisons. Au niveau de la Sûreté de wilaya et du groupement de gendarmerie, on nous apprend que des enquêtes ont été ouvertes pour déterminer les causes exactes de ces décès. En outre, les services des urgences de plusieurs secteurs sanitaires et hôpitaux ont traité des enfants après que leur état de santé s’est subitement détérioré. Ces enfants ont été admis pour vertige avec envie de vomir, a-t-on appris aux urgences de l’hôpital d’Aïn-Beïda, wilaya d’Oum-El-Bouaghi. C’est le même cas au niveau des services des urgences de l’hôpital de Tébessa, qui ont soigné des enfants pris de malaise, dû particulièrement à la faim et à la soif. «Cliniquement, le trait commun chez ces patients est l’altération récente et rapide de l’état général avec asthénie intense, amaigrissement par une déshydratation non compensée et soif intense», nous a déclaré un urgentiste. Quelques cas ont été également traités au niveau de l’hôpital civil, mais sans gravité, a-t-on appris hier au niveau de la surveillance de l’hôpital de Khenchela. Dans la wilaya d’El-Oued et dans plusieurs autres régions du sud du pays, la chaleur a atteint les 50°C à l’ombre, en ce début de Ramadhan. Comment peut-on obliger des innocents à ne pas manger et à ne pas boire dans ces conditions, alors que même les adultes en souffrent ? Pour se justifier, certains parents ont expliqué vouloir éduquer leurs progénitures sur les valeurs islamiques. De quelle valeur peut-on parler, lorsqu’on met la vie des enfants en danger ? Afin de convaincre des enfants d’observer le jeûne, ils leur font comprendre que Dieu les récompensera, dans la mesure où ils observeront le jeûne à cet âge. L’endoctrinement ne s’arrête pas là. Certains enfants sont terrorisés lorsqu’on leur explique qu’ils seront châtiés par Dieu, s’ils refusaient de ne pas jeûner. «Vous serez suspendus à partir de vos paupières le jour du jugement», leur dit-on. N’ayant pas encore récupéré de la longue journée de jeûne que la majorité de ces enfants prennent la direction des mosquées pour accomplir avec les aînés les  "Tarawih" qui durent parfois jusqu'a trois heures de prières. La courte nuit du mois de juillet et la période réservée au repas du «s’hour», les enfants n’auront que quelques heures de sommeil. Cet état de fait influe systématiquement sur la santé de l’enfant qui aura du mal à attaquer la prochaine journée de jeûne. « Le Bon Dieu, n’acceptera pas ton jeûne si tu ne fais pas d’effort » lui disent-ils, pour l’empêcher de dormir pendant la journée. C’est le cas de ce petit garçon qui s’écroula par terre avec un plateau à moitié rempli de « friandise » traditionnelle. Evacué aux urgences par les passants, il devait déclarer que son père lui a interdit de rentrer à la maison tant qu’il n’a pas écoulé l’ensemble de la confiserie. En somme, contraindre des gamins à observer le jeûne jusqu’à ce que mort s’en suive est un acte inhumain et irresponsable pour ne pas dire un crime odieux.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 23:39

Quatre jours d’émeutes dans les villes de Grande Bretagne. Le bilan provisoire parle de deux morts et des dizaines de blessés. L’état Britannique est décidé d’en finir avec les manifestants en déployant 16000 agents de police supplémentaires.  Le conseil de sécurité va-t-il envoyé des forces armées Africaines en Angleterre pour protéger les civils ? Réponse : « Oh la, Oh la ! Arrête de déconner l’ami ».  

grande bretagne.jpg

Ok, mais Barak Obama et Mme Hilary Clinton ne vont pas tarder à dénoncer l’utilisation de la force par la police Britannique d’avoir réprimé les manifestants ? Réponse : « Là, je peux dire que tu commence à divaguer ». D’accord, l’Opinion internationale  va demander au Premier Ministre Britannique de démissionner ?  Réponse : « Là, je suis sur que tu n’as pris tes médicaments ». Enfin, le Qatar va dépêcher alors Al-Jazzera pour couvrir les événements en grande Bretagne ?  Réponse : « Ecoute moi bien connard, il s’agit de la Grande Bretagne, c’est-à-dire de l’occident et n’ont pas de la Tunisie, l’Egypte, la Libye où le Yémen, c’est-à-dire des « bougnoules ». Réponse : Ah d’accord, j’ai compris.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 22:14

Trois jours de deuil ont été décrétés par l’état Libyen après que 85 civils ont été tués par l’Otan à Zliten, a déclaré la Télévision Libyenne.  

tripoli.jpg

Photo : la mission de l’Otan consiste à protéger ou à tuer ?

La télévision a ajoutée que plusieurs autres citoyens blessés au cours de ce bombardement se trouvent dans état grave. Selon le commentateur de la télévision, les victimes ont été surprises dans leur sommeil par les bombardements de l’Otan. La majorité des victimes sont des femmes et des enfants, a conclu le journaliste, parlant d’un véritable génocide.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 18:33

Incroyable mais vrai ! Bien que nous sommes en 2011, des citoyens se voient interdit de choisir les prénoms pour leurs enfants. Cette fois-ci, l’alerte nous vient de Tizi-Ouzou, le «maire » de cette ville refuse les prénoms berbères aux citoyens de cette ville. 

mairie de tizi.jpg

Ils veulent donner à leurs enfants des prénoms berbères comme fut leurs ancêtres, tels que : Koceïla, Jugurtha, Massinissa, Kahina, Dihya, le « Maire » leur proposa  des prénoms arabes  comme celui de Mohamed, Aboulhoul, Iméne, Abderraouf, etc.   Ok, Monsieur le «Maire », ces prénoms sont également jolis, vous avez le droit de les donner à vos enfants et à vos proches,  mais laissez les autres choisir les prénoms qui convient à leurs enfants. A moins que si en tant que « Mir » de la ville vous êtes systématiquement désigner « tuteur » des citoyens, cela est une autre chose. On apprend grâce à un confrère que plus de 300 bébés sont toujours sans prénom à  Tizi-Ouzou, en raison du refus de la mairie de les inscrire sous des noms berbères choisis par leurs parents. Toujours et selon notre confrère, le Président de l’assemblée populaire de wilaya de Tizi-Ouzou  a saisi le ministre de l'intérieur, pour lui demander de d’appliquer l’article 5 du décret 81-26 du 7 Mars 1981 portant établissement du lexique national des prénoms qui prévoit la possibilité d’actualiser tous les 3 ans la liste des prénoms inchangée depuis 1981. Dans son courrier, le P/APW a tenu à dénoncer  cette situation d’injustice qui porte atteinte à un droit élémentaire Qui est le libre choix du prénom à donner à son enfant.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 21:59

Une forte explosion à été entendue à proximité de l’ambassade d’Italie à Benghazi. 

On ne sait pas encore si l’explosion a fait des victimes. Aucune information n’a filtrée également  sur l’origine de cette explosion. Aljazzera se tait pour l'instant ??? 

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 14:55

Des sources généralement bien informées indiquent que des affrontements opposent depuis plusieurs jours les tribus de la région et les Islamistes. La situation sécuritaire s’est détériorée d’une façon spectaculaire après l’assassinat du général Younes Abdelfattah, a constaté un reporter sur place.  

affrontement a bengazi.jpg

Plus d’une centaine de personnes appartenant à la tribu « Al Warfallah » ont été massacrés par les éléments d’Al-Qaïda. Selon les mêmes sources des dizaines de combattants lié au conseil national de transition ont trouvé la mort dans ces affrontements. Selon, une journaliste étrangère présente sur place un climat d’insécurité s’est installé à Benghazi et l’odeur de la mort se sentait dans l'ensemble des quartiers de cette ville. Plusieurs membres du CNT ont quitté Benghazi ces derniers jours fuyant vers la Turquie, la Tunisie et l’Egypte. Certains opposant ont même capitulés et ont ragagnés Tripoli.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 23:09

Affaiblis par des mois de sécheresse qui ont répandu la famine dans leur pays, des milliers d’africains ont entamé le mois de jeûne du ramadan. À cause de la famine, des Somaliens et des milliers de Musulmans dans plusieurs pays n’ont rien à manger. Observer le jeûne alors qu’ils n’ont rien à manger, c’est un véritable suicide dans le sens propre du mot.  

famine.jpg

 

En cette période de chaleur, les Musulmans qui vivent dans le luxe que se soit en occident où dans les pays du Golf, trouvent d’énormes difficultés à jeûner. Quelle sera alors la situation de ces malheureuses personnes qui souffrent pour trouver un morceau de pain pour la journée ?  Qu’attendent les « pétrodollars », les Roi et les dirigeants des pays Musulmans pour venir en aide à ces malheureux ? Ne peuvent-ils pas réserver quelques «miettes » de ces milliards dépensés dans le financement  des guerres et pour s’offrir des « nanas » dans les grands palaces du monde ? A défaut, les Oulémas et les religieux Musulmans peuvent décréter une « Fatwa » permettant à ces pauvres de se dispenser du jeûne ?

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article