Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 18:05

De violents affrontements ont éclaté dans la ville de Metlaoui faisant treize  morts et plus d’une centaine de blessés, dont plusieurs se trouvent dans un état grave, selon une source autorisée émanent du Ministère de l’intérieur. Un père de famille et son fils comptaient parmi les morts lors de ces affrontements.

13 morts.jpg

Selon des témoignages, les antagonistes se sont déchirés dans une véritable bataille rangée ou des fusils de chasse, barres de fer, cocktails Molotov ont été utilisés. Plusieurs locaux à usages commercial ont été pillés et incendiés et des maisons ont été détruites à coup de Bulldozers, selon les mêmes témoins. Des sources officielles ont indiquées que 60 personnes ont été arrêtées par les forces de sécurité, qui ont saisi des armes et des munitions. Les autorités Tunisiennes ont été contraintes d’établir un couvre feu qui a été prolongée de 16H à 06H. L'armée et la garde nationale ont déployé des renforts pour tenter de rétablir le calme dans la ville, située à environ 400 kilomètres au sud-ouest de Tunis. Selon des témoignages, Les violences qui ont débuté vendredi soir, lorsque des rumeurs ont circulées faisant état que seules certaines tribus bénéficieraient de recrutement  au sein d'une société locale d'exploitation du phosphate. Durant le mois de Mars dernier deux personnes ont été tuées dans la même ville. Dans la même région de Gafsa, en avril, deux lycéens ont été tués et 43 personnes ont été blessées dans de violents affrontements. Un millier de personnes, majoritairement des élèves, s'étaient battues munies de bâtons, d'armes blanches et de pierres autour d'un lycée de la ville de Sened, à 50 km à l'est de Gafsa, à la suite d'un désaccord entre lycéens appartenant à deux tribus rivales, selon le ministère de l'Intérieur. Les partisans de la « révolution Tunisienne» pointent du doigt les militants de l’ex-parti politique de l’ancien régime, les accusant d’être derrière ces événements. Ce n’est pas l’avis des citoyens de cette ville qui déplorent la recrudescence de la violence, indiquant que la région n’a jamais connue de tels regrettables événements. Il est vrai que depuis le début de la «révolution » la situation sécuritaire s’est dégradée d’une façon incroyable en Tunisie. Cet état de fait à beaucoup influé sur le pouvoir d’achat des Tunisiens après que des milliers de touristes ont décidé de bouder la Tunisie. Le tourisme était la principale ressource du pays. Cette situation a contraint également plus de 35000 Tunisiens à quitter la Tunisie et ce n’est pas encore fini. «C’est le fruit de la «révolution» nous a lancé une enseignante Tunisienne. 

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 18:03

Par le biais de son avocat, le Français Jean-Yves le Borgne, l’ex Président Tunisien  Zine El Abidine ben Ali s’est exprimé hier Lundi, au sujet de son jugement à Tunis. Ben Ali trouve de mascarade ce procès et condamne les perquisitions menées dans son bureau et son domicile.  

ben-ali-2510_296290.jpg

 

L’ex-Président  n’a pas manqué de déclaré qu’il est victime d’accusations mensongères, visant à le discréditer. "Lassé (du) rôle de bouc émissaire reposant sur des mensonges et l'injustice, le président Ben Ali sort exceptionnellement de sa réserve", écrit Me Le Borgne dans un communiqué. Selon lui, "les perquisitions effectuées dans ses bureaux officiels et personnels ne sont que des mises en scène destinées à le discréditer" et "le procès que la Tunisie instruit à son encontre n'est qu'une mascarade dont le seul sens est d'illustrer une rupture symbolique avec le passé".  M. Ben Ali, qui a passé 23 ans au pouvoir, a dû fuir son pays le 14 janvier après près d'un mois de contestation populaire réprimée dans le sang. Il avait trouvé refuge à Jeddah, en Arabie saoudite, où il a été victime d'un accident vasculaire cérébral à la mi-février. Il affirme également par le biais de son avocat "qu'il ne possède ni biens immobiliers ni avoirs bancaires en France, non plus que dans un autre pays étranger". Le ministère tunisien de la Justice a annoncé la semaine dernière que le président déchu et son épouse Leila Trabelsi seraient jugés par contumace "dans les jours ou les semaines à venir" pour deux premières affaires. La première porte sur "la découverte d'armes et de drogues dans le palais présidentiel de Carthage", la deuxième sur 27 millions de dollars en liquide découverts en février dans un palais dans la banlieue de Tunis. L’avocat de Ben Ali a déclaré que son client se réserve le droit de poursuivre en justice n’importe quel individu ou institution qui pourrait nuire à sa personne ou à sa famille.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 16:21

Le football Algérien traverse depuis plusieurs années une mauvaise passe pour ne pas dire qu’il est en nette régression, mais par manque d’honnêteté et de courage on n’ose pas le dire.  

 

stade-drapeau-algerie.jpg

 

 

Photo : Ce public en Or ne méritait pas d’être déçu.

 

Certes, Benchikha aurait dû refuser de prendre sur les épaules le fardeau d’une équipe nationale en perte de vitesse. Après une participation en coupe d’Afrique lamentable et une prestation déshonorante en coupe du monde, l’équipe nationale devrait être drivée par un entraîneur de grosse pointure en mesure de la remettre sur rail. Malheureusement, ceux qui ont placés Benchikha à la tête de l’équipe nationale ont véritablement nui en premier lieu au pays et en second à cet entraineur. Pourtant tout le monde a constaté que l’équipe nationale n’était  même pas en mesure de gagner un match amical en Algérie. Les responsables de la balle ronde en Algérie auraient dû en principe tirer de nouveau la sonnette d’alarme après la défaite face au Gabon par le score de 2 buts à un, et le match nul, un but partout concédé face à la Tanzanie. Benchikha a reçu un cadeau empoisonné comme l’avait fait auparavant Ali Ighil. Seuls, les personnes dont les connaissances en football sont limitées, s’attendaient à ce que l’équipe nationale fasse des résultats. En essayant de cacher le mal qui ronge la balle ronde en Algérie, certains responsables ont participé également à cette catastrophe. Il faudrait jeter un coup d’œil sur le niveau technique des championnats de football en Algérie, pour constater que notre football est vraiment malade. Pour y remédier, il faudrait abandonner le bricolage et avoir la responsabilité de bâtir une équipe nationale forte, capable de hisser très haut l’emblème nationale dans les prochaines compétitions internationales

 

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 14:18

Comme on s y attendait, l’entraîneur de l’équipe nationale Algérienne a démissionné de son poste. Une source officielle a confirmé l’information. Abdelhak Bencheïkha qui a fait un parcours honorable avec le club africain (Tunisie) n’a pas dû accepter une telle responsabilité à savoir, driver une équipe nationale.   

  

Abdelhak Benchikha  n’endosse pas seul, la responsabilité de la défaite. Cette débâcle est le fruit d’une politique dite : « Le bricolage et la fuite en avant »   

Bechikha aurait dû prendre en charge un autre club en Tunisie, Algérie ou ailleurs, pour avoir encore plus d’expérience. Ceux qui l’ont conseillé où poussé à accepter un tel fardeau sur les épaules, ne l’ont pas aidé. Bien au contraire, ils l’ont « brûlé ». Ali Ighil a déjà connu cette expérience, il a reconnu d’avoir fait une très grande erreur en acceptant la proposition d’entrainer l’équipe nationale, un «cadeau empoisonné ». Seuls, les personnes limitées dans le domaine de football, s’attendaient à ce que l’équipe nationale fasse des résultats. En essayant de cacher le mal qui ronge la balle ronde en Algérie, certains responsables ont participé à cette catastrophe. Pour enduire les supporters, ils ont même organisés des matchs amicaux avec des équipes très faibles à l’image de l’équipe du «Niger ». Comme nous l’avons dit dans le précédant papier, il convient donc de revoir les choses à partir des racines.  

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 00:35

Face à une faible équipe Marocaine, l’équipe Algérienne a mordue la poussière. Devant une autre équipe, les Algériens auraient été battus par un score plus lourd et personne n’aurait crié au scandale. 

 

Raouraoua.jpg

 

Photo : Le Président de la FAF en compagnie de l'entraineur Benchikha.

En faisant remplacer Rabah Saadane par un entraineur sans expérience, c’est une erreur fatale. Lorsqu’ on procède à un quelconque changement, il faudrait opter pour quelqu’un de meilleur. Malheureusement, cela n’a pas été fait et voila les conséquences. Le Président de la fédération Algérienne de football a cédé à la pression de la presse arabophone qui a refusé la venue d’un entraineur étranger. Par le maintien de Monsieur Benchikha à la tête de l’équipe nationale, le Président de la FAF a commis une grosse erreur. De toute manière, ce n’est pas une surprise, l’équipe Algérienne est très très faible, elle ne pourrait pas aller plus loin. Il faut avoir le courage de dire que le football Algérien est en nette régression. Il suffit de jeter un coup d’œil sur le championnat national et vous allez certainement tirer la sonnette d’alarme. Cette lourde défaite attendue est venue au bon moment, c’est aux responsables de prendre les mesures qui s'imposent. 

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 11:37

De la drogue en grande quantité, des armes et de l’argent ont été retrouvés à la résidence de l’ex Président Ben Ali. Le premier homme et la première Dame de la Tunisie étaient des trafiquants de drogues, selon les actuels responsables Tunisiens. Le couple a pris la fuite mais, il sera jugé par contumace. Bien sur, vous n’êtes pas obligés de me croire, car c’est ce qu’on appelle du «n’importe quoi».  

couple ben ali.jpg

Les responsables actuels en Tunisie ne parlent plus de d’une tonne et demie d’or que Ben Ali a emporté dans ses valises. Ils ne parlent plus de la femme du Président Leïla qui a récupéré les lingots avant de s’envoler vers Dubaï. C’est normal, ils ne pourraient pas continuer à dire des choses qui sont vérifiables, surtout après le démenti du PDG de la banque centrale. Donc, on change de stratégie mais cette fois-ci, on évoque des choses non vérifiables. La drogue et les armes peuvent faire l’affaire. Qui peut croire à ce cinéma et à ces mensonges ? Même les plus idiots savent que cette histoire est montée de toutes pièces. On peut même accuser le couple Ben Ali d’être à l’origine du réchauffement de la planète, d’avoir assassiné le Président Kennedy ou d’être le bras droit de Ben Laden . Comme le dit un proverbe populaire : «Quand on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage».

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 19:56

Malgré le lourd tribut payé par les Algériens, la menace islamiste est présente en force. L’islam est toujours instrumentalisé à des fins politiques et le pays peut basculer aux années de braises à n’importe quel moment.  

GSPC.jpg

 

Photo : les écoles de l’extrémisme et les antichambre du terrorisme sont toujours ouvertes en Algérie    

En effet, les erreurs du passé ont couté très cher au peuple Algérien ou plus de 250 Milles personnes ont été assassinées, des centaines de femmes violées et plus de 6000 disparues. Sur le plan économique le pays a perdu plusieurs milliards sans compter les écoles et les usines détruits par les terroristes. Certes, la violence a diminuée par rapport aux années antérieures, mais les sanguinaires continuent toujours d’endeuiller les familles Algériennes. Ce qui est vraiment regrettable est que le pouvoir actuel n’a rien fait pour mettre le pays à l’abri d’un autre « Tsunamis » similaire aux années précédentes. Si le parti Islamiste le Front Islamique du Salut a été dissous théoriquement, ces partisans activent toujours sur le terrain au vu et au su de tous. Les dirigeants et les militants de ce parti soufflent toujours sur les cendres encore chaudes avec un risque de voir un jour le pays s’enflammer. Trois autres partis islamiques (HMS, ENNAHDA, ISLAH) reconnus par l’état activent encore alors qu’en principe ils ne devraient pas exister. Imaginez si l’un de ces partis arrive à remporter les élections, est-ce qu’on lui offre l’Algérie sur le plateau pour y instaurer un pays théocratique ? Où, est ce que le processus électoral sera interrompu et l’Algérie connaitra un autre scénario semblable à l’année 1992 ? La fermeture des églises et des bars et l’interpellation par la police des couples hors mariages me donnent froid au dos. Les « Salafistes» ont mis mains basse sur les  marchés de légumes, les restaurants et les commerces de pâtisseries. Si les recettes affluent, les dits «commerçants Salafistes» ne versent aucun centime aux « fiscs ». Les longues barbes teintés de hennés et la tenue Islamiste (chachia et Kamis) donnent à cette catégorie de commerçants, l’exonération d’impôts. Même dans les cérémonies de mariage, les orchestres musicaux ont disparus et furent remplacés par des groupes, récitant des chants religieux. Il suffit d’aller faire un tour du côté des mosquées, stades de Football, Lycées, universités et dans certaines administrations, vous allez constater que la menace islamiste est toujours réelle et que l’Algérie pourrait basculer à n’importe quel moment.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 11:00

Mais de quels civils parlez-vous ? Les habitants de Benghazi ont débuté leur revendication avec des armes, où ont ils trouvés ces armes? Ces armes ont été volées des casernes et fournies par des agents de la CIA. Ce n’est pas le cas à ce qui s'est passé en Tunisie, en Egypte, en Syrie et au Yémen.

 

Petrole.jpg

Vous parlez de démocratie, le peuple libyen n'a pas demandé une démocratie occidentale. Vous nous parlez de bain de sang, ce n'est qu'un prétexte pour allez tuer l'homme qui dérange la suprématie occidentale en Afrique. On s'acharne sur la Libye et on laisse tranquille la Syrie et le Yémen. Je suis Libyen mais j'ai quitté mon pays et je suis au Burkina Faso. Je vous assure que nous vivons beaucoup mieux que les Américains et les Français qui disent vouloir nous apporter leur démocratie. Quand le «CNT » que vous défendez, avec ses extrémistes, ces terroristes et autres, arrivent à prendre le pouvoir, que deviendra la Libye? Pendant ce temps, Anglais, Français (sous fifre des Américains) et Américains subtiliseront leur pétrole.  

Le Libyen Farouche.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 22:54

Quelques heures seulement après l’Appel de l’union Africaine demandant l’arrêt des frappes sur Tripoli, les avions de cette force ont accentués leurs bombardements, visant plusieurs sites dans la capitale Libyenne.  

frappes sur Lybie 28.jpg

Plusieurs civils dont des enfants ont été tués à la suite de ces raids. Depuis le début des forces étrangères sur la Libye, l’Otan a mené ce Samedi un raid en plein jour sur Tripoli. Réagissant à une forte détonation qui a secoué la capitale un journaliste a déclaré : «Cela venait du ciel, c’était soit une bombe soit un missile». Avec nos respects aux lecteurs,  l’Otan voulait dire à l’union Africaine au sujet de la demande de cessez le feu, «Allez vous faire foutre».

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 22:24

Des frappes aériennes de l’Otan sur Tripoli (Libye) ont fait 19 morts et 150 blessés, a indiqué la télévision d’état.

 

frappes 2.jpg

Ces massacres interviennent au moment où l’Union Africaine demande à l’Otan de cesser ses bombardements sur la Libye.  

La télévision d’état qui a donné l’information a diffusée également des images atroces qui peuvent heurter la sensibilité des personnes non averties.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article