Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 17:35

A tour de rôle, les organisations terroristes menacent de venger la mort d’Oussama Ben Laden. 

 

Ainsi, après l’Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb Islamique), c’est l’AQPA (Al-Qaïda dans le Péninsule Islamique qui jure de venger la mort de Ben Laden. L’émir de cette organisation, Nasser Al-Wahichi a menacé les Etats unis d’Amérique, leur signifiant que le pire était à venir. Si le fief de l’AQPA est Yémen, ses combattants sont éparpillés dans les zones les plus chaudes. « Que les Etats-Unis qui ont tué Ben Laden doivent savoir que le brassier du Djihad sera plus brulant qu’auparavant » a déclaré l’émir de l’Aqpa.  Ce dernier devait ajouter sur le site islamique que se trompent ceux qui croyaient que la partie est terminée. Al-Wahichi a indiqué que les USA regretteront les jours où Ben Laden était vivant et que les jours à venir seront beaucoup plus pire. Les menaces proférées par les organisations terroristes ne concernent uniquement pas les Etats-Unis d’Amérique. En parlant de vengeance, les intégristes Islamiste ne manqueront pas de prendre comme cible les alliés des USA et plusieurs pays arabes

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 15:31

Reporters Sans Frontière (bureau moyen Orient à Paris) demande au gouvernement Tunisien de transition d’ouvrir une enquête au sujet des brutalités policières dont les journalistes ont fait l’objet à Tunis. Selon RSF, plusieurs journalistes ont été tabassés alors qu’ils couvraient la dernière manifestation à Tunis.   

tunisie journaliste.jpg 

 

 

« Nous demandons au président Tunisien de transition de donner des ordres clairs aux forces de sécurité afin que de telles pratiques cessent », a déclaré Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières. Selon RSF, le 9 mai 2011, plusieurs dizaines de journalistes sont descendus dans les rues de Tunis pour dénoncer les attaques brutales dont ont été victimes une quinzaine de journalistes qui couvraient des manifestations dans la capitale entre les 5 et 7 mai dernier. Violemment pris à partie, leur matériel avait été soit confisqué, soit détruit. Les interpellations avaient été nombreuses, les policiers ne faisant pas la différence entre manifestants et professionnels de l’information. A ce sujet, des journalistes ont manifesté à Tunis pour exhorter les autorités à préserver la liberté de presse et empêcher tout retour aux pratiques de l’ancien régime. Selon le Syndicat des journalistes, ces violences commises par les agents de police ont pour but de verrouiller les médias et priver l’opinion publique de l’information en Tunisie. Le journaliste du quotidien francophone La Presse et correspondant pour l’AFP, Abdelfattah Belaid, a été pris en chasse par des agents de police qui l’avaient poursuivi dans les locaux de son journal et tabassé avec une barre de fer sur la tête. Deux appareils photos et un ordinateur portable lui ont été confisqués. La veille déjà, des policiers avaient agressé une journaliste de Radio Kalima, Marwa Rekik, qui réalisait un reportage avenue Bourguiba, en fin d’après-midi. Violemment frappée à la tête, la victime a dû être hospitalisée. Zoubeir Souissi, photographe de l’agence Reuters, a relaté s’être vu interdire, par des policiers, de prendre des photos, avant d’être roué de coups de pieds et de matraque. Il déclare s’être fait voler son appareil photo par un agent, qu’il a dû soudoyer pour le récupérer.

 

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 12:46

Sept personnes soupçonnées d’avoir des liens avec des filières« Djihadistes » au Pakistan ont été interpellées par les services de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur). Les interpellations ont eux lieu à Paris, Stains (Seine-Saint-Denis),  Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise) et au niveau de l’aéroport Charles de Gaule. 

06 arrêtés.jpg

 

L’individu qui a été interpellé à l’aéroport est un indien, revenant de l’Algérie. Les interpellations ont été opérée à la suite de l’arrestation de deux français à Abottabad, (Pakistan) la ville où a été tué Oussama Ben Laden, a indiqué une source proche de l’enquête. La même source indique que les Sept individus arrêtés auraient surfés sur des sites islamistes et auraient effectués plusieurs allés et retour au Pakistan et en Afghanistan. Des perquisitions ont été opérées au niveau des domiciles des personnes interpellés. Aucune information n’a été donnée sur l’identité des six autres individus et des résultats des perquisitions. Les sept individus ont été placés en garde vue dans les locaux de la DRCI.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 16:40

L’organisation terroriste au Maghreb Islamique a lancé un appel à ses groupes les exhortant au « Djihad » pour venger  Oussama Ben Laden. A travers un site Islamiste, Abdelmalek Droudkel alias Abou Moussab Abdelwadoud, l’émir d’AQMI menace de frapper les intérêts américains et de ses alliés dans le monde.

droudkel.jpg

 

Photo : Abdelmalek Droudkel alias Abou Moussab Abdelwadoud, l’émir d’AQMI, ex G.S.P.C ( Groupe salafiste pour la prédication et le combat)

« L’heure est à la vengeance et à la colère et non pas à la lamentation » a déclaré l’émir de l’organisation terroriste AQMI. Droudkel incite ses éléments se trouvant au Maghreb et au sahel et ailleurs à venger Ben Laden.  « L’Amérique a prouvé qu’elle mentait quand elle dit qu’elle ne mène pas une guerre contre l’Islam, et a confirmé que sa politique à l’encontre de la nation musulmane est toujours basée sur la félonie », devait ajouter le chef d’Aqmi. Sur le communiqué ne pouvons lire, je cite : "Ne le pleurez pas... levez-vous plutôt et marchez sur ses pas... levez-vous et contrecarrez l'agression américaine sioniste injuste avec toute votre puissance et énergie. Nous allons suivre sa voie, avec détermination et honnêteté, nous allons combattre les chrétiens et leurs laquais, les juifs et leurs chiites, les apostats et leurs hommes afin qu'Allah juge entre nous et eux". Sur le même communiqué AQMI parle de victoire les soulèvements populaires dans les pays arabes. Le « Djihad » est ouvert devait conclu le communiqué. L’intervention d’AQMI et des autres organisations islamistes pour venger la mort du N°1 d’Al-Qaïda n’est pas une surprise. Le communiqué d’Aqmi devrait être pris au sérieux car ses éléments sont plus dangereux que les autres organisations terroristes-islamistes. Ces groupes armés et leurs acolytes peuvent surprendre et frapper au moment où personne ne les attendaient, dans les quatre coins du monde. Depuis la mort de Ben-Laden, la sécurité a été renforcée autour des sites stratégiques dans plusieurs pays. Les lieux publics, les endroits surpeuplés et surtout les moyens de transports sont les cibles privilégiés des groupes terroristes-islamistes. Les sanguinaires visaient particulièrement ces endroits pour faire un grand nombre de victimes. Au Maghreb, l’Algérie est le premier pays visé par les sanguinaires suivie du Maroc, la Tunisie et la Mauritanie. En Europe, la Grande Bretagne demeure toujours le pays le plus exposé aux risques d’attentats après, l’Allemagne, la France, l’Espagne et l’Italie

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 15:12

L’ex-journaliste qui a été assassiné par des terroristes Islamistes, a été inhumée dans son village natal à Ben aarous, commune d’Ouled Aïssa (40 Km) de Boumerdés. Selon des témoignages, les obsèques ont été accomplies dans la peur.  

 

TERRO.jpg

 

Nous revenons un instant sur le crime commis sur la personne d’un ex-correspondant de presse pour détailler les circonstances exactes de cet assassinat. Selon des témoins Rabah a senti qu’il était poursuivi par trois individus et s’est mis à courir. Malheureusement, deux autres complices  surgissent d’un autre coin pour le cribler de balles. Les cinq balles tirées à bout portant ont transpercé le thorax et la tête de la victime ont déclaré des témoins. Les auteurs de l’assassinat au nombre de 05 éléments ont la direction d’un maquis avoisinant. «Nous sommes guettais » murmura un villageois à son voisin, au moment de l’enterrement de Rabah. Le villageois faisait allusion aux terroristes qui se trouvaient aux alentours du village et à leurs complices présents aux funérailles. Plusieurs  villageois ont indiqué que les terroristes observaient les funérailles et n’excluent pas la présence d’entre-deux parmi la foule. « Les gens du village ne font plus confiance à personne et mesure leur parole avant de parler. Agé de 44 ans et père de 05 enfants, notre confrère a travaillé pour plusieurs quotidiens dont le journal « Akhbar al-Assima» Les Infos d’Alger. Rabah surnommé dans son village de «éssahaffi» le journaliste n’avait pas d’ennemi, il a été assassiné uniquement parce qu’il était journaliste ont indiqué ses proches. Les groupes armés islamistes en Algérie accusent les journalistes de collaboration avec les forces de sécurité. Ces accusations sont totalement fausses et infondées. Au cours de la décennie noire et à  l’instar des citoyens intègres, les journalistes Algériens ont choisi leur camp. Ils étaient pour beaucoup dans la sauvegarde de la République et de la démocratie. Les journalistes ont  refusé l’extrémisme et ont rejeté le projet destructif visant à instaurer un état théocratique milité en Algérie. Cet état de fait n’a pas été apprécié par ceux qui voulaient faire de l’Algérie un Afghanistan bis. Voila pourquoi, les extrémistes gardaient toujours la haine contre les journalistes. La preuve : notre confrère qui a cessé ses activités journalistiques depuis bien longtemps n’a pas été oublié et fut assassiné. Il n’est pas la seule victime de cette barbarie, la liste est longue

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 18:01

Habités par la haine, la rancœur et l’obscurantisme, deux intégristes Islamistes armés ont assassiné un ex-journaliste à Boumerdes. Selon des sources dignes de foi, Les criminels ont guetté le journaliste à la sortie d’un stade pour le cribler de balles. Notre confrère a eu beaucoup de chance de mourir par balles et de ne pas tomber entre les mains de ces «cannibales » pour qu’il soit terrifié et égorger. 

aqmi.jpg

 

Le lieu où notre confrère Rabah Nezzar a été abattu est situé entre Baghlia et Oued-Aissa  (Est de Boumerdes). Des milliers d’extrémistes islamistes activent toujours dans cette région. Le journaliste a cessé ses activités journalistiques depuis plus de 15 ans et ce après avoir reçu des menaces de mort émanent des groupes armés islamistes. Malgré cela, les criminels islamistes qui ne jurent que par le sang, la terreur et la mort ont tenu à l’assassiner. Nos sincères condoléances à la famille du défunt avec qui nous partageons leurs douleurs.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 15:35

A quelques jours de l’ouverture de la saison estivale, des hôtels, des complexes touristiques, des boites de nuits ont fait l’objet d’actes de vandalismes  à Tichy (Bejaia).  

boite de nuit.jpg

 « Les Talibans sont allergiques à la danse dans les boites de nuits en raison des jeux de lumières. Par contre, ils aiment bien y prendre part, dans le cas ou la "danse" se tiendrait dans le noir, sous les draps par exemple.»

Selon des témoignages, les dizaines de «Talibans» ont saccagés des discothèques à l’intérieur des établissements et ont brulé des véhicules appartenant à des clients, stationnés sur les parkings. Pour justifier leurs méfaits, les auteurs de ces actes ont fait savoir qu’ils luttaient contre la prostitution. Tout a commencé par un sit-in organisé devant le commissariat de police  jusqu’à la tombée de l’obscurité. A 22h, la foule déchaînée a attaqué le club Alloui, détruisant le poste du gardiennage, des vitrines et un véhicule d’un client. « Des familles, des couples parmi nos clients étaient choqués de voir de pareilles scènes», a déclaré à la presse, le gérant de l’établissement. Les «talibans» se sont dirigés ensuite vers le «Saphir Bleu» où plus de 10 véhicules ont été saccagés sur le parking. Gonflée à bloc, la foule a fait de même au niveau de plusieurs hôtels de la ville. Le Saphir Bleu, Syphax, Grande terrasse, le Golf, la villa d’Este et autres établissements de divertissements ont été attaqué et saccagés durant la nuit.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 23:16

Quelques dizaines de manifestants ont organisé des manifestations à Daraa et dans deux ou trois villes Syriennes. Comme d’habitude, Al-Jazzera assure la couverture «H» 24, cet événement et accuse le pouvoir syrien de dictateur d'assassin et autres. 

 

policiers syriens tués.jpg

Photo : « Les 15 policiers Syriens ont été assassinés par leurs collègues» Selon Al-Jazzera.

Comme elle l’avait déjà fait auparavant en Tunisie, Egypte, Yémen  et Lybie, Al-Jazzera multiplie par millier le nombre des manifestants. Exemple, si 50 personnes ont manifesté, la chaîne parle de 50 Milles etc.….. Si trois manifestants sont arrêtés, ce sont 3000 pour Al-Jazzera. Si dix personnes sont blessées, Al-Jazzera parle de 1000. Si trois manifestants décèdent, Al-Jazzera donne 300 Morts. En revanche, lorsque les forces de police Syriennes répliquent à des personnes armées, Al-Jazzera parle d’atteinte au droit de l’homme, d’assassinat et autres. Ce qui est vraiment inimaginable, Al-jazzera parle de policiers Syriens assassinés mais accuse leurs collègues. Les «journalistes» d’Al-Jazzera ne sont pas directement responsables du moment qu’ils travaillent avec des « radars défectueux». Sans commentaire.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 23:04

Plusieurs manifestations ont été organisées ces derniers jours dans plusieurs villes Tunisiennes. Le slogan Habituel « Echaab Yourid Iskate Anidhame» Le peuple veut la chute du pouvoir, a été changé par « Echaab Yourid  Athawra Men jadid». Le peuple veut refaire la révolution de nouveau.  

 

manifestation islamiste tunisie.jpg

 

En effet, à Tunis des centaines de jeunes s'étaient rassemblés sur l'avenue Bourguiba, réclamant le départ du gouvernement. Certains ont déclaré n’avoir rien vu depuis la révolution, bien au contraire le pays recule de plus en plus. Les manifestants sont dans la rue en raison des déclarations qui auraient été tenues par l’ex Ministre de l’intérieur Ferhat Rajhi. Ce dernier aurait déclaré que le général Rachid Ammar a été récemment promu chef d'Etat-major des trois armées afin que l'armée prenne le pouvoir au cas où les islamistes gagnaient les élections du 24 juillet. Pourquoi autoriser les Islamistes à créer des partis si vous ne voulez pas d’un état théocratique ?  Pourtant, l’exemple de l’Algérie n’est pas inconnu des Tunisiens. Devant le refus de se disperser, les manifestants ont été chargés par les forces anti-émeute, à coup de matraques et de bombes Lacrymogènes. Des journalistes et des photographes ont été violement interpellés par la police avant qu’ils ne soient relâchés. Des manifestations ont été organisées dans plusieurs autre villes et surtout à Sousse. Vendredi dernier des centaines d’islamistes ont organisé une manifestation après la prière au cœur de Tunis, plus précisément au niveau de l’avenue Lahbib Bourguiba. Selon des témoins, des propos jugés offensants, qui auraient été tenus par des Tunisiens Laïques.  « Nous ne pardonnerons pas à ceux qui insultent le prophète », pouvait-on lire sur l'une des pancartes brandies par les manifestants, qui scandaient « Allahou Akbar à l'aide de hauts parleurs. Les policiers ont été également contraints d’intervenir pour disperser les manifestants. Demain vendredi, la journée sera certainement très chaude.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 22:12

Pour complicité d’incitation au meurtre, Al-jazzera est appelée à comparaitre devant le tribunal correctionnel de Paris au mois de Juillet prochain. La plainte a été déposée par l’Association Mouvement d’Amitié et de Coopération entre les peuples Européens et Libyens. 

fetwa-pour-tuer-kadhafi.jpg

L’audience se tiendra le 4 Juillet 2011 à 9H. Les faits : Al-jazzera a invité sur son plateau à Doha le cheikh Youcef al Kardaoui le 21 Février 2011. Au cours de cette émission consacrée à la Lybie, le cheikh a promulgué une «Fatwa » sur les écrans d’Al-jazzera à 23H 40Mn appelant à l’assassinat du Président Libyen Mouammar al Kadhafi. « Les officiers et les soldats qui peuvent tuer Mouammar Kadhafi en tirant sur lui un coup de feu qu’il le fasse ». a indiqué au cours de l’émission le cheikh al-Kardaoui. Par ce, Al-jazzera pourrait être condamné par délit de complicité de délit de provocation au meurtre, faits prévus et réprimés par 121-6 et 121-7 du Code pénal et les articles 23, 24 1°, et 42 de la loi du 29 juillet 1881. L’association demande au tribunal d’interdire la diffusion d’Al-jazzera en toute langue en France et dans les pays de l’union Européenne. L’association demande également la fermeture de ses représentations dans les mêmes espaces  similaires à l’interdiction imposée à la chaine Libanaise « Al-Manar ». Dans ce même contexte, l’association réclame à Al-jazzera de payer un euro à titre à titre de dommage et intérêt  et celle de 10.000 euros au titre de l’article 475-1du code de procédure pénal.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article