Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 21:55

Accusant les pouvoirs qui dirigés leurs pays de dictateurs des milliers de citoyens se sont révoltés en Tunisie et en Egypte. Le changement tant attendu n’a pas été obtenu facilement et a été lourdement payé, des dizaines de citoyens ont perdu la vie dans les deux pays à la suite de plusieurs jours d’affrontement sanglant.

 

 

Ben-Ali-Moubarak.jpg

 

Photo :  Au secours. Ben Ali, Moubarak, excusez-nous, revenez !!!!

 

  

En effet que se soit en Tunisie ou en  Egypte, des milliers de citoyens ont organisé des manifestations « non stop » durant plusieurs jours de mobilisation. Un seul et unique slogan a été scandé par les foules que se soit à Tunis ou au Caire à savoir «Ashaab Youride Iskat Anidham» Traduction : Le peuple veut faire chuter le pouvoir. Que se soit en Tunisie ou en Egypte, les forces de sécurité n’ont pas pu maitrisé la situation, chose qui a contraint les deux chefs d’état de céder à la pression de la rue. Les manifestants des deux pays ont salué la chute des deux dirigeants, souhaitant l’instauration de la démocratie et rêvant d’une vie meilleure. Malheureusement, quelques mois seulement après ces «révolutions», la situation dans les deux pays et vraiment critique. En Tunisie, la pauvreté et l’insécurité se sont installés. Les touristes, seul ressource du pays ont boycotté la Tunisie invoquant l’insécurité. C’est justement cette insécurité qui fait également peur aux Tunisiens eux-mêmes. Ce qui se passe actuellement en Tunisie est la photocopie exacte du quotidien Egyptien. L’extrême pauvreté et l’insécurité dominent la vie des citoyens. Plus de 25000 Tunisiens ont fuit la Tunisie depuis la révolution. Avec l’arrivée de l’été, les gardes côtes Européens s’attendent à un flux migratoire important en provenance des deux pays. La révolution N°3 est en cours en Lybie, elle a fait des centaines de morts et des milliers de réfugiés

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 21:53

Après avoir refusé les propositions de l’envoyé spécial de l’ONU visant à observer un cesser le feu, les rebelles et par la voix du Président du dit conseil national de transition a rejeté une nouvelle fois une offre émanent de la Turquie, relative à un éventuel dénouement de la crise par voie pacifique et politique.

 

aljazeera 8 avril.jpg

 

Photo : "Aidés par les mensonges d'Aljazeera et le Qatar, les rebelles Libyens veulent arriver au pouvoir sur le dos de l'OTAN"    

 

En effet, si le pouvoir Libyen a salué et accepter les initiatives et de l’ONU et de la Turquie, le dit Conseil de Transition a rejeté la médiation Turquoise. « Nous sommes prêt à accepter une médiation de la Turquie mais à condition que Mouammar Kadhafi et ses enfants partent de la vie politique Libyenne » a déclaré le Président du dit CNT. Politiquement correct, l’opposition a dit d’une manière indirecte «Non » à la proposition de la Turquie. Si comme le souhaitait le C.N.T, le colonel Kadhafi était disposer à partir, à quoi servent alors les initiatives de la Turquie, de l’ONU et autres médiations régionales ou internationales ? Malheureusement ce n’est pas le cas, le pouvoir Libyen n’est pas prêt à lâcher du lest et c’est pour cette raison que les médiateurs veulent apporter leur contribution afin de faire cesser les hostilités. L’opposition ne rejette pas uniquement les propositions et les médiations pacifiques et politiques. Sur le plan militaire, l’opposition avait auparavant demandé et obtenu du conseil de sécurité une protection aérienne. Ces derniers jours et malgré les frappes de la coalition et de l’Otan qui ont détruit  à 30% l’armement des forces loyales à Kadhafi, l’opposition critique l’intervention des forces internationale. « Notre mission consiste à mettre en place une zone d’exclusion aérienne et non pas à aider l’opposition à s’emparer du pouvoir » a répondu l’OTAN. Les officiers de cette organisation avait même refusé de présenter des excuses après que des avions de l’OTAN ont bombardé par erreur des insurgés armés. « Jusqu’à hier, nous ignorons que le conseil national de Transition faisaient usage d’armes lourdes et de chars» a déclaré le commandent adjoint de l'opération Protecteur unifié, le contre-amiral Russel Harding. Par leur manière d’œuvrer, il semble que les insurgés Libyens ne sont pas prêt à faire de concession et ne veulent pas entendre parler d’aide, de protection ou de médiation qui ne leur offre pas le pouvoir sur plateau.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 23:23

Notre radar a été parmi les premiers médias à avoir donné l’information sur la présence d’Al-Qaïda en Lybie. Petit à petit, les informations rapportées par notre « Radar » se confirment et s’officialisent de plus en plus. Après le pouvoir Libyen, les Américains, les Britanniques, aujourd’hui c’est l’Algérie qui sort de son silence et met en garde contre le danger qui peut venir d’Al-Qaïda en terre Libyenne. 

 messahel.jpg

Photo : Point de presse tenu le 05 avril 2011.  Le Ministre Algérien délégué chargé des affaires Maghrébines et Africaines en compagnie du secrétaire d’Etat Britannique aux affaires étrangères.  

 

En effet, dans un point de presse tenu conjointement avec Alistair Burt, secrétaire d'État britannique aux Affaires étrangères, chargé du Moyen Orient et de l'Afrique du Nord, le Ministre délégué chargé des affaires Maghrébine et Africaine Algérien a déclaré je cite : « La présence croissante d'Al Qaïda du Maghreb islamique (Aqmi) et d'une plus grande circulation d'armes en Libye. Les terroristes Islamistes pourrait se ravitailler en arme de guerre de nature à mettre en péril la sécurité dans la région et dans le monde». Abdelkader Messahel a déclaré à propos de la Lybie que la position de l’Algérie est claire à savoir : « Un cessez le feu immédiat pour permettre aux libyens de régler leurs problèmes entre eux.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 23:18

Selon des sources dignes de foi, la nébuleuse organisation  terroriste d’Al-Qaïda au Maghreb Arabe, ex « G.S.P.C » aurait réussi à se procurer des armes de guerre à partir de la Lybie. La source a ajouté que l’information a été donnée par un haut responsable des services de sécurité Algérienne, ajoutant que les armes auraient  été acheminées vers le Mali.  

 

insurgé 4 avril.jpg

 

Insurgés Libyens sur la Photo. L’été sera très chaud dans la région si l’information se confirme.  

A ce même sujet, le haut responsable a indiqué le Lundi 04 Avril qu’un convoi de huit véhicules de marque  «pick-up » en provenance de l’Est de la Lybie a traversé le Tchad et le Niger avant de gagner le nord du Mali. La cargaison d'armes se compose de plusieurs missiles russes sol‑air « Strela », des lances grenades antichar RPG‑7, des fusils d'assaut Kalachnikov, des explosifs et des munitions, selon la même information. La source a indiqué, que le haut responsable militaire aurait indiqué, je cite : « Nous savons que ce n’est pas la premier convoi. Plusieurs casernes ont été pillées à l’Est de la Lybie. Les éléments d’AQMI qui étaient sur place n’auraient pas pu ne pas en profiter  de l’occasion. AQMI qui maintient d’excellentes relations avec les contrebandiers qui traversent la frontière Libyenne dans toutes les directions sans la moindre difficulté leur confiera probablement la tâche d’acheminer les armes dans les pays du Sahel ». La source qui a donné l’information n’a pas évoquée l’identité du haut responsable militaire Algérien. Elle s’est contentée de dire que le militaire a fait une déclaration a l’agence Reuters.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 20:17

Dans un communiqué diffusé par des sites Islamistes, Al-Qaïda au Maghreb Islamique ex G.S.P.C (Groupe Islamique pour la Prédication et le combat a indiqué que l’organisation est endeuillé par la perte de ces combattants en Lybie et plus précisément par une frappe aérienne de l'Otan dans la région de Brega.  

 

brega_aqmi.png

 

 

Le communiqué a été repris par T.S.A et par plusieurs sites spécialisés dans le terrorisme islamiste. Dans le  communiqué d’Al-Qaïda daté du 3 avril, le nombre des victimes n’a pas été précisé. AQMI a affirmé que ses éléments ont été ciblés par l’aviation de l’Otan lors de la « conquête de Brega ». Aqmi promet de répondre sur le terrain et non par des slogans, selon le communiqué. Mouaamar Kadhafi a accusé Al‑Qaïda d’être derrière la révolte qui secoue son pays. Des pays comme l’Algérie ont exprimé des craintes de voir Aqmi profiter du chaos en Libye pour se procurer des armes. Des pays de la coalition, comme les États‑Unis, ont aussi exprimé des craintes sur le sujet. S’il nous a été donné de déchiffrer le communiqué d’Al-Qaïda, nous ne pouvons que dire que l’organisation terroriste a menacé indirectement l’Otan et les pays de la coalition.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 20:07

Des avions de l’Otan ont pris pour cible un cortège de véhicule appartenant aux insurgés sur la route située entre Brega et Ajdabiya. Les frappes ont fait 17 morts dont un blessé grave et la destruction  de quatre véhicules et une ambulance. bavure.jpg

 

Photo : Quatorze victimes dont les corps ont été compétemment déchiquetés ont été inhumées sur le lieu des bombardements par d’autres insurgés

 

Selon des sources concordantes, des insurgés quittaient leur position de Brega, en convoi, en se dirigeant vers Ajdabiya. Au même moment des avions de l'Otan auraient d'abord tiré au canon en visant la route devant eux. Les insurgés ont répondu en tirant en l'air, en criant «Allah Akbar». Croyant visés, les pilotes des avions de l’Otan ont bombardé directement le convoi, tuant les humains et détruisant les véhicules. Selon une autre version, les partisans de Kadhafi ont tiré sur les avions de l’Otan à partir des buissons très proches de l’endroit de l’incident. Seul les véhicules des insurgés étaient visibles chose qui a incité l’aviation à bombardé le cortège. Quatorze victimes dont les corps ont été compétemment déchiquetés ont été inhumées sur le lieu des bombardements par d’autres insurgés. Dans la foulée, les avions de la coalition ont bombardé vendredi soir «des cibles civiles et militaires» dans deux villes de Libye - Khoms et Arroujban – a indiqué la télévision Libyenne. Khoms est situé à une centaine de km à l'est de Tripoli tandis qu'Arroujban est à environ 190 km au sud-ouest de la capitale. Les images montraient des corps sans vies retirés des décombres et des blessés dont des enfants évacués vers les hôpitaux. « Ma petite fille de 4 ans est décédé sur place » a indiqué une femme sur le lit d’un hôpital.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 19:17

Devant l’entêtement des insurgés, l’envoyé spécial de l’organisation des nations Unies est  retourné bredouille à Washington. Abdallah Alkhatib qui avait été dépêché par l’ONU en Lybie n’a pas réussi de convaincre les opposants de Kadhafi d’observer un cessez le feu.

 

conseil transition.jpg

 

Photo : Le Président du dit conseil de transition pose des conditions pour observer un cessez le feu.     

 

Dans une conférence de presse, l’envoyée de l’ONU a déclaré qu’il avait rencontré les autorités Libyennes et avait reçu des assurances pour un cessez le feu. Au cours de la même conférence, le Président du dit «conseil de transition» a conditionné le cessez le feu par le retrait des militaires du pouvoir des villes de l’Est et de l’Ouest de la Lybie.  

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 12:52

Des corps de plusieurs militaires et partisans du régime du leader Libyens ont été retrouvés sans vie  dans plusieurs quartiers de la ville de Benghazi ont annoncé des diverses sites arabophones. La manière atroce par laquelle ont été assassinées les victimes disculpe directement les insurgés et n’est sans aucun doute,  l’emprunte d’Al-Qaïda.

 

INSURG~1.JPG

 

 

 

« Contrairement aux autres personnes tuées par l’aviation de la coalition internationales ou mortes dans des combats avec les insurgés, les victimes en question ont sauvagement égorgés » ont indiqué les mêmes médias. La télévision d’état a diffusé une séquence vraiment inhumaine, montrant des hommes armés retirant le cœur d’un homme après l’avoir mutilé. Cette barbarie ne pourrait être que des pratiques des éléments d’Al-Qaïda et dont les exemples ont été vus uniquement en Algérie ou en Irak. D’autres méthodes utilisées uniquement par Al-Qaïda ont été décelés en Lybie. Les assauts et les tirs de roquettes sont suivis « Allah Akbar » Dieu est grand, slogan habituel utilisé par les «Djihadistes »d’Al-Qaïda.  Les assassinats de ces personnes remontent au début des événements en Lybie ont indiqué les sites arabophones.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 21:39

Notre radar a une nouvelle fois vu juste. Comme nous l’avons donné dans l’un de nos précédents papiers, des éléments de la nébuleuse organisation terroriste d’Al-Qaïda, activent actuellement en Lybie. L’information a été confirmée par plusieurs médias surtout arabophone qui ont réussi à authentifier des islamistes qui ont combattu en Afghanistan, Irak et dans les rangs de G.S.P.C  (Groupe Salafiste pour la Prédication et le combat) en Algérie.  mercredi 30.jpg

 

Photo : « Des « insurgés peu ordinaires » qui refusent d’être filmés et qui tournent le dos à la caméra !!!!!»

 

Des sources qui restent à confirmer indiquent que des dizaines de ces sanguinaires ont profité des derniers événements dans la région pour s’introduire en Lybie. Aucun détail n’a été donné pour l’instant sur le parcours emprunté par ces «tangos» d’Al-Qaïda, pour y arriver en Lybie. Les mêmes informations parlent d’étroite collaboration entre les éléments d’Al-Qaïda, les Islamistes Libyens et les insurgés. « Emmitouflés dans des habits traditionnels et encagoulés avec des foulards, les éléments d’Al-Qaïda étaient pour beaucoup dans l’avancée des insurgés, contraignant à plusieurs reprise les militaires Libyens à fuir des combats » a indiqué un spécialiste des organisations terroristes en  Grande Bretagne. A en croire certaines sources arabophones, les éléments d’Al-Qaïda ont bénéficié de l’aide de chefs Islamistes Libyen en l’occurrence Saadi,  Bel Hadj, Khaled Cherif et consorts. Les Islamistes Libyens auraient demandé aux éléments d’Al-Qaïda de se scinder en petit groupe pour ne pas être repérer. Des centaines de jeunes Libyens ont été recrutés par les éléments d’Al-Qaïda pour le «djihad» ont ajouté les sources Arabophones. Selon des journalistes Algériens, les pays limitrophes à la Lybie ont déjà renforcés la sécurité dans leurs frontières. Il ya quelques jours l’armée Algérienne a déjoué une tentative d’incursion au territoire Libyen de plusieurs éléments liée à l’ex-G.S.P.C, actuellement AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique).   

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 18:12

Les manifestations organisées par les opposants durant plusieurs semaines pour forcer le Président à démissionner, n’ont abouti à aucun résultat. Selon des sources dignes de foi, il a été demandé aux manifestants de prendre les armes. Des blindés et des armes lourdes sont tombés aux mains des civils dans plusieurs villes, ont annoncé des sources sur place.  

yemen.jpg

 

Photo : "Même si l’opposition est une minorité, le Président Yéménite doit abdiquer au carton rouge. Dans le cas contraire, l’OUA, l’ONU et puis c’est la coalition internationale qui ferait le travail".

    

 Cet état de fait, va contraindre les forces loyales d’employer la force contre les manifestants et d’ouvrir le feu sur les personnes armées qui menaçaient la vie des militaires. Si un tel cas va se reproduire, nous allons assister au même scénario qu’a connu la Lybie. L’O.U.A, l’organisation des « béni oui oui» va se réunir pour offrir sur plateau le Yémen à l’ONU. Le conseil de sécurité se réunira et dépêchera une coalition internationale pour protéger les Yéménites. « Les pouvoirs en place n’ont pas plusieurs choix à faire. S’ils ne cèdent pas à la pression de la rue, ils seront débusqués par la force internationale. Cette formule ne s’applique que dans les pays arabes et africains». Nous avons donné ici, une déclaration d’un responsable Libyen, dénonçant l’ingérence des pays de l’occident dans les affaires intérieures des pays arabes et Africains.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article