Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 13:48

Une information faisant état d’un éventuel émissaire envoyé par Kadhafi aux dirigeants du dit « Conseil de transition » a été reprise par plusieurs médias officiels et privés dans le monde. Selon l’information d’Al-Jazzera, le dit conseil de transition aurait même rejeté l’offre du colonel Kadhafi, par lequel il souhaitait de quitter le pouvoir avec des garanties. Malheureusement, la chaîne d’Al- Jazzera s’est rétractée indiquant qu’il n’y avait pas eux d’émissaire, parlant d’un coup de téléphone jusque là incertain.   

al jaeera 3.jpg

En effet, Al Jazzera a déclaré tout au long de la journée d’hier que Kadhafi a dépêché l’un de ses proches répondant au nom de Talhi Azzouz afin de négocier avec le premier responsable des insurgés. Par le biais de son émissaire Kadhafi voulait trouver un consensus, lui permettant de quitter le pouvoir mais avec des conditions» selon Al-Jazzera. « Le colonel Libyen a exigé de ne pas être poursuivi lui et sa famille après sa démission » a précisé Al-Jazzera. Cette information a été reprise par plusieurs canaux et organisme de presse. Vingt quatre heures après, la chaine Qatarite se désavoue d’une manière indirecte parlant d’un simple coup de téléphone et non pas d’émissaire. « Il s’agit d’une communication téléphonique reçu par Mustapha Abdeljalil, le N°1 du conseil de transition » devait rectifier Al-Jazzera. En réalité, il n’y avait pas eu ni émissaire et ni coup de téléphone. Finalement, c’est le chef de transition, lui-même qui met fin à cette spéculation de fausses informations. Le chef de transition a déclaré je cite : « Kadhafi n'avait pas envoyé lui-même d'émissaire, mais ce sont des suggestions émanent d’avocats de Tripoli. C’est derniers s'étaient proposés comme intermédiaires pour entamer des négociations » pour trouver une sortie de crise ». Le chef de la dite transition n’a pas manqué de déclaré qu’il n’y aurait pas de poursuite contre Kadhafi mais toutefois si le colonel acceptait de partir. De son côté le pouvoir Libyen a apporté un démenti catégorique, déclarant, qu’il s’agissait de simple « manœuvre » émanent de la chaîne « Al-jazzera». Ces mensonges s'ajoutent aux milliers d’autres menteries  diffusées par cette chaine pour un agenda bien connu. « Kadhafi est en route vers le Venezuela ». Ce n’est pas moi qui l’ai inventé !!!

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 13:02

Selon des témoignages des centaines de combattants liés à l’organisation du GICL (Groupe Islamique combattant pour la Lybie) activent dans les rangs des combattants de l’opposition Libyenne. Dirigés par les éléments de cette organisation, les insurgés mènent une guerre sans merci contre les militaires du pouvoir de Kadhafi.

 

revolutionnaire 4.jpg

 

 Photo 1: Des "djihadistes" libérés des prisons au mois de Mars 2010

Selon des sources dignes de foi, les adversaires de Kadhafi sont encadrés par des «Djihadistes» et arrivent à manipuler les armes de guerre comme des véritables professionnels. Les membres de la dite «Djamaa al- islamiya Al Mouqatillah bi Libya». Le Groupe Islamique, coordonnent et exécutent l’ensemble des opérations sanglantes contre l’armée de Kadhafi. Il y a une année avant le début des émeutes, la majorité des membres de cette organisation croupissaient toujours dans les prisons Libyennes. Au mois de mars 2010, La fondation de SIF el islam fils de Kadhafi a libéré 214 islamistes dont 34 issus du groupe de cette organisation. Parmi le groupe se trouvent trois dangereux chefs, il s’agit de trois émirs à savoir : Belhadj Abdelhakim, Cherif Khaled et Saadi Sami. 

 

revolutionnaires.jpg

  

Photo 2 et 3 : Des "djihadistes" sur le terrain

La fondation Kadhafi dirigé par le fils du Président Libyen a annoncé en 2009 que les combattants Islamistes emprisonnés ont décidé de repentir et de rompre tout lien avec Al-Qaïda. Les combattants islamistes ont profité de leurs expériences acquises au niveau des  camps d’entraînements d’Al-Qaïda en Afghanistan pour donner du fil à retordre à l’armée Libyenne, ont indiqué des témoins. Selon les mêmes témoins, l’expérience des «Djihadistes» a permis aux éléments de l’opposition d’attaquer les casernes à Benghazi, les nettoyant complètement des militaires du pouvoir. La deuxième ville Libyenne « Benghazi » se trouve  actuellement sous le contrôle des «révolutionnaires » du 17 Février.

revolutionnaires 2.jpg

 

Grâce aux «Djihadistes» plusieurs autres villes sont tombées entre les mains des «révolutionnaires». C’est au niveau de cette ville qu’un conseil de transition a été crée le 27 Février 2011, composée essentiellement d’ex-responsable du pouvoir et d’une branche armée majoritairement de « Djihadistes» et de quelques ex-militaires qui ont rejoint le camp des «insurgés».

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 10:27

La majorité des Egyptiens avec qui nous avons pris attache trouvent que la place de «Tahrir» est la plus haute autorité de l’Etat Egyptien. L’ensemble des décisions, lois et décrets sont établis par les occupants de ce lieu. 

 

alain juppé.jpg

  

Photo : Monsieur Alain Juppé, Ministre des affaires étrangères Français en visite à la place de «Tahrir », le 06 Mars 2011

 

Ces derniers ont ajouté que n’importe quel autre document officiel venant d’un endroit quelconque sera systématiquement nul et non avenu. « Voyez vous-même, le nouveau premier chef du gouvernement a été nommé par les locataires de ce lieu». Afin de nous convaincre, les mêmes citoyens ont indiqué que même les diplomates et les hauts dirigeants étrangers devraient obligatoirement se rendre au niveau de cette place. Nos interlocuteurs ont affirmé que les ordres donnés par les occupants de cette place aux dirigeants de l’armée, ont été exécutés à la lettre.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 12:52

Comme nous l’avons donné précédemment, les bureaux des services de la sureté de l’état en Egypte ont été pris d’assaut, saccagés et incendiés

dossier 2.jpg

En effet, chauffés à blanc, les émeutiers ont investi les locaux de ses services secrets détruisant l’ensemble des dossiers et des fichiers de personnes connues par ces services. Les mêmes témoignages indiquent que des ordres ont été donnés, de ne laisser aucune trace des fichiers établis par les services de la sureté de l’état. Les dossiers et les fichiers détruit concernent, des Islamistes,  repris de justice et des individus à l’origine de la dernière insurrection. Certains dossiers concernant des personnes qualifiées de «menace pour la sureté de l’état» ont été soit détruit soit volés par les Emeutiers. Plusieurs médias ont diffusés sur leurs écrans des copies de dossiers dont nous pouvons lire «confidentiel et Top secret ».

 

DOSSIER 1.jpg

Selon des informations, des officiers de la sureté de l’état ont réussi de mettre le feu au dossier avant même que les manifestants ne font irruption dans les locaux. Les bureaux de la sureté de l’état n’ont pas été  défendus par l’armée et aucune assistance n’a été apportée à leurs «collègues». Dans un communiqué, l’armé a déclaré je cite : « les  services de la sureté de l’état sont dissout jusqu’à leur restructuration ». Dans le même communiqué, l’armée demande aux officiers et aux agents dépendant du corps de la sureté de l’état de se constituer immédiatement prisonniers

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 18:05

S’adressant à un ex-militaire de l’aviation Libyenne, une journaliste d’Aljazeera a indiqué je cite « Au lieu de fuir avec les avions, pourquoi ne pas utiliser vos appareils pour combattre les partisans de Kadhafi ».  ( Voir le journal d’information du 04 Mars 2011 de 16H) . 

bengana.png 

 

« Apprenez à faire du journalisme sur «Al-jazeera»

 

L’ex- aviateur un certain Meftah el Warthali a répondu : « Excusez moi ma sœur, vous vous trompez, je n’ai pas fui avec un avion, je me trouve en Allemagne ». Pour se corriger, la journaliste réplique : « Je ne parle pas de vous, je m’adresse aux aviateurs qui se trouvent en Lybie dans les rangs des révolutionnaires ».

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 17:09

La colonel Kadhafi a désigné Abdel-Rahman Shalkam en qualité de représentant permanent de la Lybie à l'Organisation des Nations Unies. Monsieur Abdel-Rahman Shalkam a présenté sa lettre de créance au secrétaire général de l’O.N.U LE 18 Septembre 2009.  Ce dernier a déclaré à la presse qu’il est démissionnaire de son poste à partir du 24 Février 2011, annonçant sa solidarité avec les « révolutionnaires».  

abdurrahman-shalgham 2.jpg

Diplomatiquement mort le 24 Février, la photo montre Monsieur Shalkam au conseil de sécurité le 25 Février 2011!!

Réagissant à cet événement, la diplomatie Libyenne a indiqué que ce dernier a été destitué de son poste bien avant cette date et ne représente plus la Lybie. En principe, quelque soit la version, Monsieur Shalkam est considéré comme diplomatiquement mort. Malheureusement, Monsieur Shalkam a siégé le 25 Février 2011au niveau du Conseil de sécurité en qualité de représentant de la Lybie !!! Malgré qu’il soit démissionnaire ou destitué, Monsieur Shalkam se trouve toujours au niveau de l’organisation des nations Unies!!

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 15:04

Les manifestants de la place de «Tahrir» ont désigné un des leurs à la tête du gouvernement Egyptien, il s’agit d’Essam Charef.  Comme l’avait demandé les manifestants, le nouveau Premier Ministre est descendu ce vendredi à la place de «Tahrir ».  

Essam Charaf.jpg

 Photo : le nouveau premier Ministre natif de la place de «Tahrir »

 

Le premier Ministre n’a pas prêté serment comme l’avait exigé les manifestants mais il s’est contenté de donner une allocution aux occupants de cette place. Au moment où il s’adressait à la foule, les milliers de manifestants ont scandé d’une seule voix «Ashaab yourid iskate amne Edawla » Traduction : « le peuple veut dissoudre l’institution de la sureté de l’état». Reste-t-il encore une concession à faire pour convaincre les manifestants de la place Tahrir de rentrer chez eux ? Enfin, il est à  signaler que le nouveau premier Ministre est un opposant à la normalisation avec Israël. Allait-il  mettre fin aux relations diplomatiques égypto-israélien, comme l’avais promis à ceux qui l’avient imposé à la tête du gouvernement ? Attendons pour voir

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 18:14

 De l’avenue Bourguiba à la place «Tahrir». Après la Tunisie, les occupants de la place de Tahrir qui ont contraint le Président Moubarak à quitter le pouvoir viennent de faire de même pour le  Premier ministre Ahmad Chafik. Ce dernier a été obligé de démissionner devant la pression de ceux qui occupent la place de Tahrir. 

 

ahmed chafik.jpg

 

Photo : Ahmed Chafik, présentant sa démission aujourd’hui. Une très grande « brouhaha » a soulevée la place de Tahrir. A qui le tour ?   

Sentant la faiblesse de l’état et de l’armée, les manifestants haussent de plus en plus le ton et réclament qu’Essam Charef, le nouveau premier Ministre, devrait prêter serment demain vendredi à la place de Tahrir. Ce n’est pas encore fini ajoutent les manifestants qui réclament à ce que Moubarak et ses Ministres soient jugés. Les manifestants n’ont pas encore décidé dans quel endroit ils seront jugés les ex-responsables ? Peut-être à la place de Tahrir !

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 15:48

La méthode par laquelle certains médias couvrent les événements en Lybie est vraiment absurde. Ces médias ont choisi leur camp désignant de mercenaires les partisans de Kadhafi et ses adversaires de « manifestants pacifistes ».      

  pacifiste 1.jpg      

 

pacifistes 2.jpg

pacifistes 3.jpg

 

 

 

 

 

 

Photos : « Les pacifistes de certains médias».

Pour ces média, les insurgés sont des « pacifistes » et ce même s’ils circulent dans des  tanks et armés de kalachnikovs, de lances roquettes et de missiles anti-char. Ils sont des pacifistes même s’ils égorgent des militaires, des policiers et lynchent n’importe quel étrangers rencontré sur leur chemin. Ils sont pacifistes même s'ils font prisonniers de pauvres africains non armé.Ces informations ne sont pas couvertes par ces  médias. Lorsque les militaires Libyens affrontent les groupes armés, nos « frères journalistes » parlent de génocides et d’atteinte au droit de l’homme. Par contre, les « mercenaires » ont massacrés des milliers de citoyens et continuent toujours de bombarder les villages et les quartiers de plusieurs villes. Sur les images diffusées par ces médias on peut voir deux à trois cadavres seulement. Il semble que les « milliers de corps » dont ils ont fait allusion ont été gardés dans les musées. Lorsqu’une poignée de manifestants organise un meeting, nos « confrères » parlent de centaines de milliers. Ce sont également ces médias qui créent des événements avant de les couvrir. Exemple : Les journalistes de ces médias demandent aux « pacifistes » s’ils avaient l’intention de marcher vers le fief de Kadhafi pour le déloger ?....... Ces médias n’ont pas manqué de donner à plusieurs reprise que Kadhafi à quitter la Lybie pour se réfugier au Venezuela. Ils ont ajoutés également que son fils SIF Al Islam a été abattu par ses frères,  suite à un différent familial. Franchement, ces médias roulent très bien, mais à sens unique

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 01:51

Des dizaines d’étrangers ont été fait prisonniers par des groupes armés (révolutionnaires) dans plusieurs régions de la Lybie. La majorité de ces prisonniers sont des Nigériens, maliens, tchadiens et appartenant à d’autres pays subsahariens.  

 

174971-5p45.jpg

 

Photo : Plusieurs étrangers accusés d'être des mercenaires ont été lynchés ou égorgés par les manifestants en colère ont indiqué des « révolutionnaires » à Al-jazzera.   

 

Les mêmes sources ajoutent que 50 individus circulant à bord d’un Bus ont été arrêtés prés de Zenten dans la nuit du Mercredi à Jeudi. Dans un entretien avec la chaîne Islamiste Al-jazeera, un membre des groupes armés a indiqué que les individus arrêtés n’étaient pas armés. « Nous avons arrêtés plusieurs dizaines de mercenaires dans un Bus, ils étaient en route pour combattre aux côtés de Kadhafi » a indiqué un élément des groupes armés, à la chaine Islamiste Al-Jazzera. A ce même sujet, le journaliste de la chaîne a interrogé son interlocuteur, lui demandant le nombre et la marque des armes récupérées auprès de mercenaires capturés. « Ils n’étaient pas armés, mais nous savons bien qu’ils s’apprêtaient à rejoindre les pro-Kadhafi» a conclu l’élément du groupe. Selon des sources dignes de foi, prés d’un millier d’africains se trouvent prisonniers dans des divers camps ouverts pour la circonstance par les opposants du régime de Kadhafi. Plusieurs étrangers accusés d'être des mercenaires ont été lynchés ou égorgés par les manifestants en colère ont indiqué des « révolutionnaires » à Al-jazzera

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article