Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 15:48

La méthode par laquelle certains médias couvrent les événements en Lybie est vraiment absurde. Ces médias ont choisi leur camp désignant de mercenaires les partisans de Kadhafi et ses adversaires de « manifestants pacifistes ».      

  pacifiste 1.jpg      

 

pacifistes 2.jpg

pacifistes 3.jpg

 

 

 

 

 

 

Photos : « Les pacifistes de certains médias».

Pour ces média, les insurgés sont des « pacifistes » et ce même s’ils circulent dans des  tanks et armés de kalachnikovs, de lances roquettes et de missiles anti-char. Ils sont des pacifistes même s’ils égorgent des militaires, des policiers et lynchent n’importe quel étrangers rencontré sur leur chemin. Ils sont pacifistes même s'ils font prisonniers de pauvres africains non armé.Ces informations ne sont pas couvertes par ces  médias. Lorsque les militaires Libyens affrontent les groupes armés, nos « frères journalistes » parlent de génocides et d’atteinte au droit de l’homme. Par contre, les « mercenaires » ont massacrés des milliers de citoyens et continuent toujours de bombarder les villages et les quartiers de plusieurs villes. Sur les images diffusées par ces médias on peut voir deux à trois cadavres seulement. Il semble que les « milliers de corps » dont ils ont fait allusion ont été gardés dans les musées. Lorsqu’une poignée de manifestants organise un meeting, nos « confrères » parlent de centaines de milliers. Ce sont également ces médias qui créent des événements avant de les couvrir. Exemple : Les journalistes de ces médias demandent aux « pacifistes » s’ils avaient l’intention de marcher vers le fief de Kadhafi pour le déloger ?....... Ces médias n’ont pas manqué de donner à plusieurs reprise que Kadhafi à quitter la Lybie pour se réfugier au Venezuela. Ils ont ajoutés également que son fils SIF Al Islam a été abattu par ses frères,  suite à un différent familial. Franchement, ces médias roulent très bien, mais à sens unique

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 01:51

Des dizaines d’étrangers ont été fait prisonniers par des groupes armés (révolutionnaires) dans plusieurs régions de la Lybie. La majorité de ces prisonniers sont des Nigériens, maliens, tchadiens et appartenant à d’autres pays subsahariens.  

 

174971-5p45.jpg

 

Photo : Plusieurs étrangers accusés d'être des mercenaires ont été lynchés ou égorgés par les manifestants en colère ont indiqué des « révolutionnaires » à Al-jazzera.   

 

Les mêmes sources ajoutent que 50 individus circulant à bord d’un Bus ont été arrêtés prés de Zenten dans la nuit du Mercredi à Jeudi. Dans un entretien avec la chaîne Islamiste Al-jazeera, un membre des groupes armés a indiqué que les individus arrêtés n’étaient pas armés. « Nous avons arrêtés plusieurs dizaines de mercenaires dans un Bus, ils étaient en route pour combattre aux côtés de Kadhafi » a indiqué un élément des groupes armés, à la chaine Islamiste Al-Jazzera. A ce même sujet, le journaliste de la chaîne a interrogé son interlocuteur, lui demandant le nombre et la marque des armes récupérées auprès de mercenaires capturés. « Ils n’étaient pas armés, mais nous savons bien qu’ils s’apprêtaient à rejoindre les pro-Kadhafi» a conclu l’élément du groupe. Selon des sources dignes de foi, prés d’un millier d’africains se trouvent prisonniers dans des divers camps ouverts pour la circonstance par les opposants du régime de Kadhafi. Plusieurs étrangers accusés d'être des mercenaires ont été lynchés ou égorgés par les manifestants en colère ont indiqué des « révolutionnaires » à Al-jazzera

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 18:33

Dans un communiqué lu par le Ministère des affaires étrangères Irakien, la ligue arabe a rejeté toute ingérence étrangère dans les affaires intérieures de la Lybie. « La ligue arabe espère que les Libyens trouvent une solution urgente pour l’arrêt de l’effusion de sang » a déclaré, Hoshyar Zebari, chef de la diplomatie Irakienne. 

liguearabe1.jpg

Lors de l’ouverture des travaux de la 135ème session ordinaire du conseil de ligue Arabe en Egypte, le représentant Syrien a tiré à boulets rouges sur l’administration Américaine, l’accusant d’avoir trouvé un prétexte pour envahir la Lybie. « Ce n’est pas le peuple Libyen qui intéresse les Etats Unis d’Amérique, mais son pétrole ». Devait ajouter clairement, le représentant  Ministre Syrien devant l’assemblée générale. La France a réaffirmé mercredi son opposition à une opération militaire en Libye, par crainte d'une levée de boucliers arabes. A Tripoli Le colonel Kadhafi a également prévenu contre toute ingérence dans les affaires de son pays, menaçant d’exterminer n’importe quel militaire qui oserait fouler le sol Libyen. « Nous distribuons des armes à toute la population dans le cas ou la Lybie sera envahie par des militaires étrangers » a ajouté le colonel Kadhafi.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 18:23

Interdit d’exercer depuis plus de 30 ans, le parti islamiste Tunisien a été reconnu officiellement en tant que parti politique en Tunisie. L’agrément tant convoité et refusé pendant les mandats du Président Bourguiba et de Ben Ali, vient d’être octroyé à cette formation par le gouvernement de transition.     111856090_reference.jpg

 Photo : Rached AL-Ghanouchi à son retour d’exil

Selon des statistiques, le parti d’Ennahda compte prés de 2 millions de sympathisants en Tunisie. Durant la Présidence de Ben  Ali, prés de 30.000 militants de ce parti ont été emprisonnés. Après le départ de Ben Ali, le guide de ce mouvement Rachad Al-Ghanouchi est rentre au bercail après avoir passé plus de 21 ans en exil. Il est de même pour les centaines des partisans de cette formation qui étaient à l’étranger notamment en Allemagne, France, Angleterre, Belgique et en Suisse et qui ont décidé de rentrer en Tunisie après le départ de Ben Ali. Les militants d’Annahda n’ont pas attendu l’agrément pour commencer à exercer. Des rassemblements des militants islamistes se tiennent quotidiennement dans les mosquées, qui étaient dans le passé interdites à la propagande  politiques. Des pressions et des menaces sont proférées à l’encontre des gérants de salons de coiffures féminines et des établissements de produits de maquillages. Les gérants des bars et maisons closes ont reçus des menaces de mort s’ils ne baissent pas les rideaux. Il est de même pour les personnes exerçant des cultes non Musulman. Il y a presque une quinzaine de jours un prêtre a été sauvagement dans une école où il exerçait. Quelques heures après la désignation hier d’un nouveau premier Ministre, Rachad Al Ghanouchi a déclaré, je cite : «Nous ne voulons pas d’une personne ramenée des archives de Bourguiba ». Al-Ghanouchi a déclaré à la presse qu’il ne se présenterait pas aux élections présidentielles. Selon ses proches, le premier homme d’Annahda, se veut un guide religieux à l’exemple de l’Ayottallah Khomeiny.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 14:44

Le chef du mouvement pour la justice et l’égalité au Soudan a apporté un démenti catégorique au sujet des informations faisant état de la présence de combattants de l’opposition Soudanaise dans les rangs des partisans de Kadhafi. 

al%20jazeera%20qatar%20studio.jpg

 

Photo : le siège opérationnel d’Aljazeera.

 

Dans un entretien avec la chaîne Al jazzera, le chef de l’opposition au Darfour a demandé à cette dernière de cessez de donner des fausses informations, apportant un démenti au sujet de la participation des éléments de son parti en Lybie. « Vous montrez sur vos écrans des Libyens et vous les présenter en qualité de mercenaires soudanais, c’est de la désinformation que vous faites ». a-t-il indiqué. Ce dernier devait ajouter, je cite : « je vous défis de nous donner le non d’un seule personne de nos compatriotes qui se trouve dans les rangs de Kadhafi ou dans les rangs de son opposition  a-t-il conclu.

   

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 12:22

L’opposition Libyenne a réagit aux informations faisant état d’une éventuelle intervention militaire Américaine en Libye. Interrogés par la chaîne Islamiste d’Aljazeera,  les adversaires de Kadhafi rejettent toute ingérence étrangère dans ses affaires intérieures.

238651-renseignements-fournis-rafid-ahmed-alwan.jpg

Photo : Peut-on dire que c’est un Irak bis qui se prépare ?  

« Nous n’acceptons aucune aide militaire venant de l’extérieur ont déclaré les opposants de Kadhafi à la chaîne Al-jazzera. Ces derniers ont ajouté que le premier ennemi du peuple Libyen, ce sont les dirigeants des U.S.A. « Il faudrait que nous soyons des imbéciles pour croire que les Américains sont venus pour défendre le peuple Libyen. Les Américains sont intéressés uniquement par le pétrole, leurs intérêts et les intérêts des sionistes. C’est pour cette raison que nous les mettons en garde contre toute tentative militaire sur notre sol ». Nous avons donnés ici, les déclarations des opposants libyens à la chaine Al-Jazzera. « Le peuple Libyen défendra par les armes, son territoire devant n’importe quelle invasion étrangère » ont-ils ajoutés. Une autre menace pèse sur les U.S.A à savoir : les Islamistes. Par leur présence prés des côtés Libyennes, les Américains seront une cible potentielle non seulement par les Islamistes Libyens ou qui se trouvent dans la région mais surtout par Al-Qaïda. Peut-on dire que c’est un Irak bis qui se prépare 

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 15:47

Ils sont plus de Seize Milles Egyptiens en souffrance actuellement dans des camps de réfugiés sur le territoire Tunisien. Fatigués et épuisés, les travailleurs Egyptiens ont tiré à boulets rouges sur les autorités de leurs pays, indiquant qu’ils les ont  abandonnés, à leurs sorts.

refugié.jpg

 

« On dirait que les responsables de notre pays ne veulent plus de nous » a hurlé un Egyptien de 21 ans. « Nous voulons rentrer chez nous, qu’est ce qu’ils attendent pour nous envoyer des bateaux et des avions pour nous rapatrier» a ajouté un autre Egyptien de 49 ans. Hier, dans la soirée, le ton a monté d’un cran et les Egyptiens ont voulu manifester dans le camp mais n’ont pas ou le faire. « Ils sont incapable de se tenir debout » a indiqué un militaire Tunisien. « Nous avons passés prés de trois jours dans le désert et nous avons souffert pour y arriver » ont indiqué, des  travailleurs égyptiens. Ces derniers ont ajoutés que la situation est vraiment invivable à l’intérieur des camps, installés par le HCR et les militaires Tunisiens ont-ils indiqués. « Il faudrait pouvoir lutter pour avoir un morceau de pain, un paquet de lait et une bouteille d’eau » ont indiqué. Dans un communiqué,  le haut commissariat des réfugiés a indiqué que le chiffre des réfugiés ayant fui la Lybie avoisine les 60.000 personnes. Les équipes de secours du Haut Commissariat aux Nations unies œuvrent avec les autorités tunisiennes et égyptiennes et les ONG pour apporter un soutien à ces personnes. "Nous apportons une assistance à la Tunisie et à l'Égypte pour aider toute personne fuyant la Libye sans exception", a souligné le Haut Commissaire pour les réfugiés, Antonio Guterres. "Nous appelons la communauté internationale à répondre rapidement et généreusement pour permettre à ces gouvernements de répondre à cette crise humanitaire", a-t-il ajouté

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 15:39

Quelques heures seulement après la démission de Mohamed Ghanouchi, le Président Tunisien par intérim a désigné Béji Caïd Essebssi à la tête du gouvernement de Transition. Aussitôt nommé, la venue d’Essebsi a été contestée par les représentants des dits révolutionnaires et par plusieurs autres partis et organisations politiques en Tunisie.

  27-02-2011-20-23-38.png

 

Photo : Béji Caïd Essebsi.

Né le 29 Novembre 1926 à Sidi Bou Saïd, père de quatre enfants dont deux filles, Caïd Essebsi est un avocat et homme politique aguerri. Après l’indépendance, Essebsi a rejoint le gouvernement comme conseiller de l’ancien Président Bourguiba. Le nouveau premier Ministre de transition a exercé plusieurs autres hautes fonctions à savoir : directeur général de la sureté nationale, Ministre de l’intérieur et de la défense, Ministre délégué auprès du Premier ministre, Ministre des Affaires étrangères. il a été nommé ambassadeur de Tunisie en France et puis à Bonn. En 1990, il a assuré la présidence de la chambre des députés dont le mandat s’est achevé en 1994. Il quitte la politique et reprend son métier d’avocat. Essebsi est également auteur, il a publié un ouvrage sous le titre «Bourguiba. Le bon grain et l'ivraie, éd. Sud Éditions, Tunis, 2009 ». La nomination de Monsieur Caïd Essebsi a été contestée par les représentants des dits «révolutionnaires» et par le parti des travailleurs. Le chef des Islamistes Tunisiens Rachad Al-Guenouchi a également critiqué cette désignation ». « En allant chercher, un homme à partir des archives, il semble que le Président par Intérim n’a pas encore compris l’objectif des révolutionnaires » a déclaré à la presse le Président d’Ennahda à Tunis. Il est à signaler que les affrontements opposant les manifestants et les forces de l’ordre ont fait cinq morts et plusieurs blessés, au cours de dernières 48 heures

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 17:10

Par le biais d’Al jazzera, le petit scribouillard Mahmoud Chemmam s’est adressé par une voix ferme, aux forces armées Libyennes et aux médecins exerçant à l’étranger. 

Shammam-1.jpgi9pcj3wt.jpg

 «Je lance un dernier avertissement aux militaires libyens qui n’ont pas encore rejoint les révolutionnaires de le faire immédiatement des qu’il est encore temps ». J’ai donné ici une intervention de Mahmoud chemam à partir de Doha (Qatar). Ce dernier devait ajouter également que la révolution est clémente, elle pardonne à ceux qui n’ont pas encore fait leur devoir. Le petit scribouillard a également lancé un appel solennel aux médecins Libyen exerçant à l’étranger les sommant de rejoindre le plus tôt possible les villes Libyennes. Le peuple a besoin de vous, je vous demande de prendre congés auprès de vos employeurs  et de renter immédiatement au pays. Franchement c’est du n’importe quoi.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 16:37

Au moment ou des milliers de manifestants occupent l’avenue Bourguiba, le chef du gouvernement de transition a tenu une conférence de presse, annonçant sa démission. De violents affrontements ont éclaté entre des milliers de citoyens et des forces anti émeutes dans la capitale Tunisienne et dans plusieurs autres endroits du pays.  calb1441mohamed_ghanouchi_jpg.jpg

Après les émeutes de Samedi ou trois personnes ont trouvé la mort, des milliers de manifestants se sont livrés à des saccages de biens publics et privés ce dimanche. Des éléments anti émeutes ont été contraint d’intervenir pour disperser la foule mais en vain. Les émeutiers ont lancé des slogans hostiles au gouvernement de transition sur l’avenue Habib Bourguiba. Les protestataires tentaient d’avancer vers le Ministère de l’intérieur par une rue limitrophe de l’avenue où des blindées étaient stationnés. Au fils des minutes, les manifestants ont pris pour cible des vitres des immeubles et ont dressé des barricades. Les policiers ont tenté de disperser la foule en usant des bombes à gaz lacrymogènes. Selon le ministère de l’intérieur 188 personnes auteurs d’actes de vandalisme au cœur de la capitale ont été interpellées. Le Ministère a ajouté que des groupes d’agitateurs se sont infiltrés dans les rangs de manifestants et se sont servis de jeunes lycéens comme boucliers humains avant de se livrer à des actes de violence d’incendies visant à semer la terreur parmi les citoyens. Toujours et selon le Ministère, trois personnes ont trouvé la mort samedi dans des affrontements avec la police. Quelques 100000 personnes s’étaient rassemblées dans les rues de la capitale, demandant le départ du gouvernement de transition dirigé par Mohamed Ghanouchi. Le pays risque de s’enliser dans le chaos si le gouvernement reste insensible au message des manifestants ont déclaré des représentants de la dite révolution Tunisienne. Au moment, où les manifestants demandaient son départ au niveau de l’avenue Bourguiba, le chef du gouvernement de transition s’dressait au peuple à travers la télévision d’état annonçant sa démission du gouvernement. Des groupes et des parties bien connues veulent détruire le pays, devait ajouter Monsieur Ghanouchi, mais sans donner de précision. 

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article