Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 18:27

Une journée seulement après la couverture par Al-jazzera d’une manifestation de jeune à Tripoli, appelant à libérer des prisonniers, des milliers de Libyens ont manifesté dans la capitale Libyenne scandant des slogans hostiles à cette chaine. Les manifestants en colère qui brandissaient des portraits du guide de la révolution Mouammar Al Kadhafi ont lancé des injures à l’encontre de la chaine du Qatar. 

 

 

 

Photo : Les Libyens soutiennent leur guide après l’incitation à la rébellion et à la violence d’Aljazeera   

 

A ce même sujet, une équipe d’Al-jazzera a été pris à parti en Egypte au moment ou ces derniers étaient entrain de couvrir une manifestation de la police locale. Les éléments de la chaîne ont été malmenés alors que leur matériel a été saccagé. Au Yémen, un élément de cette chaîne a été violement agressé et n’a du son salut qu’à l’intervention de la police. La chaine Islamiste a montré son agent le visage ensanglanté. « Aljazeera » a dénoncé ces agressions déclarant que cet état de fait est une atteinte à la liberté d’expression et au droit d’informer. Exactement, le droit d’informer et la liberté d’expression n’ont rien à voir avec le sale boulot accompli par Aljazeera qui incite les peuples à la rébellion et à la violence. 

LGB

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 15:15

Six organisations des droits de l’homme réclament un moratoire sur les assassinats commis par le régime en Iran.

 

article_CPS.HWB56.020108150146.photo00.photo.default-512x359.jpg

 

Photo archives: chaque jour des citoyens sont assassinés par pendaison en Iran " Que les téléspectateurs n'en veulent pas à Al-jazeera. Elle n'a pas pu vous donner ses informations. Ses journalistes et ses Cameras ont d'autre chats à fouetter".  

  

Mme Shirin Ebadi, prix Nobel de la paix, Amnesty International, Human Rights Watch, Reporters sans frontières, la Campagne internationale pour les droits de l’Homme en Iran, la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme et son organisation affiliée, la Ligue iranienne de défense des droits de l’Homme, se sont exprimés aujourd’hui, demandant aux autorités judiciaires et au Parlement iraniens de décréter un moratoire immédiat sur toutes les exécutions.

LBG

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 14:46

Un mois après la chute du Président Ben Ali, la situation s’est dégradée d’une façon magistrale en Tunisie. Les agressions sont quotidiennes, qui malgré la levé du couvre feu, les citoyens se barricadent chez eux même durant la journée  ont indiqué des témoins. Les étrangers également subissent le même sort et particulièrement la communauté juive qui vit en Tunisie.  

synagogue tunis.jpg

 Photo : Des manifestants devant la grande Synagogue de Tunis.

Les citoyens accusent des groupes de repris de justice et des délinquants d’être à l’origine de ce climat de terreur en Tunisie. « Nous sommes attaquées par des groupes en plein jour » a indiqué une lycéenne à Tunis. Contrairement au premier témoignage, notre interlocutrice, a accusé directement les Islamistes. Cette dernière nous a expliqué qu’elle a été prise à parti en compagnie de ces camarades par des militants islamiste alors qu’elle était devant le lycée.    « Nous allons instaurer un état Islamique en Tunisie, vous n’avez qu’à se conformer aux exigences de la charia, si vous voulez vivre dans ce pays ». Nous avons donné ici les déclarations de L.B qui nous a demandée de ne pas donner divulgué son identité. Selon des sources dignes de foi, un groupe de manifestants s'en est pris à la Grande Synagogue de Tunis. Des menaces et des injures ont été proférées contre les religieux juifs qui se trouvaient contre le lieu de Culte. Roger Bismuth, Président de la communauté précise que cela n'a pas été plus loin car la synagogue est gardée, mais le groupe a stationné presque dix minutes en scandant ses slogans hostiles. Il s'agit de "quelques excités barbues qui ont proféré des "propos déplacés" : Khaybar Khaybar ya Yahud, jaysh Muhammad sawfa ya‘ud. Des slogans habituels antijuifs récités toujours par des intégristes Islamistes. "Nous sommes avant tout des Tunisiens, nous voulons vivre comme tous les autres Tunisiens", déclare Perez Trabelsi, également président du comité de la Ghriba, la plus ancienne synagogue d'Afrique datant de 2.500 ans. Le Ministre de l'Intérieur a assuré que le gouvernement mettrait tout en œuvre pour assurer la protection des communautés juives tunisiennes. Un syndicaliste Tunisien a indiqué devant une assistance nombreuse que des coiffeuses et des vendeuses de produits de beauté ont été agressées dans plusieurs villes Tunisiennes.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 13:30

Un mois après la chute du Président Ben Ali, la situation s’est dégradée d’une façon magistrale en Tunisie. Les agressions sont quotidiennes, qui malgré la levé du couvre feu, les citoyens se barricadent chez eux même durant la journée  ont indiqué des témoins. Les étrangers également subissent le même sort et particulièrement la communauté juive qui vit en Tunisie.   

synagogue tunis.jpg

 Photo : Des manifestants devant la grande Synagogue de Tunis.

 

Les citoyens accusent des groupes de repris de justice et des délinquants d’être à l’origine de ce climat de terreur en Tunisie. « Nous sommes attaquées par des groupes en plein jour » a indiqué une lycéenne à Tunis. Contrairement au premier témoignage, notre interlocutrice, a accusé directement les Islamistes. Cette dernière nous a expliqué qu’elle a été prise à parti en compagnie de ces camarades par des militants islamiste alors qu’elle était devant le lycée.    « Nous allons instaurer un état Islamique en Tunisie, vous n’avez qu’à se conformer aux exigences de la charia, si vous voulez vivre dans ce pays ». Nous avons donné ici les déclarations de L.B qui nous a demandée de ne pas donner divulgué son identité. Selon des sources dignes de foi, un groupe de manifestants s'en est pris à la Grande Synagogue de Tunis. Des menaces et des injures ont été proférées contre les religieux juifs qui se trouvaient contre le lieu de Culte. Roger Bismuth, Président de la communauté précise que cela n'a pas été plus loin car la synagogue est gardée, mais le groupe a stationné presque dix minutes en scandant ses slogans hostiles. Il s'agit de "quelques excités barbues qui ont proféré des "propos déplacés" : Khaybar Khaybar ya Yahud, jaysh Muhammad sawfa ya‘ud. Des slogans habituels antijuifs récités toujours par des intégristes Islamistes. "Nous sommes avant tout des Tunisiens, nous voulons vivre comme tous les autres Tunisiens", déclare Perez Trabelsi, également président du comité de la Ghriba, la plus ancienne synagogue d'Afrique datant de 2.500 ans. Le Ministre de l'Intérieur a assuré que le gouvernement mettrait tout en œuvre pour assurer la protection des communautés juives tunisiennes. Un syndicaliste Tunisien a indiqué devant une assistance nombreuse que des coiffeuses et des vendeuses de produits de beauté ont été agressées dans plusieurs villes Tunisiennes.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 13:18

Après avoir semé la Zizanie, le désordre, l’incitation à la rébellion et à la violence en Tunisie et en Egypte, la chaîne de Télévision Islamiste oriente ses caméras vers la Lybie. 

 

1071713164_small.jpg

 

Photo : Kadhafi dans le collimateur d’Aljazeera. (un os très dur dans le gosier des dirigeants de la chaîne Islamiste)  

 

Pour l’instant Al-jazeera a réussi en complicité bien sur des officiers de l’armée des deux pays à faire tomber deux Présidents, Zine Al Abidine Ben Ali et Hosni Moubarak. Malgré le départ des Président de ces deux pays Al-Jazeera n’a pas encore atteint ses objectifs dans deux pays à savoir : l’instauration d’un régime Islamiste en Tunisie et en Egypte. Sur ce, Al-Jazeera ne baisse bras et demande aux révolutionnaires de continuer la pression jusqu’a l’instauration d’un état théocratique « Dawla Islamiya ». Dans l’attente, la chaîne braque ses Cameras vers plusieurs pays où l’Islamisme est combattu. L’Algérie, Yémen, Bahreïn, Maroc et la Lybie sont les pays les plus visées par la chaîne Islamiste et ses patrons.  Hier,  une poignée de citoyens ne dépassant pas les 20 jeunes ont manifesté à Benghazi en Lybie. Comme  à ses habitudes Al-Jazzera a multiplié par mille le nombre des manifestants. Donnant des informations à ce sujet, Aljazeera a incité les Libyens à propager la contestation à travers l’ensemble du pays.  Une contre manifestation a été organisée par des milliers de Libyens pro-Kadhafi n’a pas été couverte par  Aljazeera. C’est normal pour Aljazeera se sont des « Batalgia » des voyous

LGB

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 16:06

Relatant les événements qui se sont déroulés dernièrement en Tunisie et en Egypte, des intellectuels des deux pays ne mâchent pas leurs mots et tirent à boulets rouges sur les responsables des armées des deux pays. « Des scouts en uniformes de l'armée n'étaient pas en mesure de protéger la constitution et d'assurer la sécurité dans le pays. C'est pour cette raison qu'il est urgent à ce que les deux futurs Présidents des deux pays, commencent tout d'abord à restructurer les institutions militaires des deux pays ».

Blog de infoslibre : Infos du monde, Des Tunisiens et des Egyptiens accusent : « Nous voulons une armée forte pas des « scouts» !!

 

Photo : Que se soit en Tunisie où en Egypte, l'armée était totalement à côté de la plaque.

 

Nos interlocuteurs trouvent que la manière par laquelle les forces armées ont gérée la situation, lors des derniers événements était catastrophique, pour ne pas dire déshonorante. « Ce que nous avons vu est vraiment regrettable et a porté un grand préjudice à l'image de nos deux pays ». Ont-ils ajouté. Ces derniers accusent les responsables militaires des deux pays d'avoir failli à leur mission ou incapables de l'assurer. Une troisième hypothèse a été signalée par les intellectuels de deux pays à savoir : le coup d'état. Si tel était le cas, il est demandé aux futurs Président de mener des enquêtes afin de clarifier le rôle joué par les hauts officiers de l'armée des deux pays, dans les derniers événements. Comment expliqué la débandade des dits «militaires » qui étaient non seulement débordés mais séquestrés par les manifestants ? Se sont interrogés les citoyens des deux pays. «Vous avez vu, les manifestants auraient pu se saisir des blindés de l'armée, devant des militaires impuissant. » ont-ils déclaré. La passivité des militaires des deux pays au cours des événements encouragent l'anarchie, la rébellion et la violence dans les deux pays. « Lorsqu'on voit des officiers en uniformes rejoindre le côté des manifestants, ça c'est vraiment grave » a indiqué un médecin Egyptien. Faisant allusion aux événements qui se sont déroulés en Egypte, les citoyens se interrogés sur le fait de voir deux ou 20 millions manifestants décidés à la place des 85 millions d'habitants. Est-il normal qu'a chaque manifestation, un Président est destitué ? A quoi bon alors d'organiser des élections ou d'élire des députés ou des sénateurs pour représenter le peuple ? S'il y avait eu des truquages lors des élections, il fallait contester les résultats des urnes sur place et d'alerter l'opinion internationale. N'importe quel changement devrait se faire par les urnes et par les lois de la République et non pas par la violence, les attroupements ou par l'anarchie, ont fait savoir nos interlocuteurs. Il convient donc aux futurs Présidents des deux pays de procéder à la restructuration de l'appareil militaire et de mettre en place une armée en mesure de défendre la constitution et les institutions de l'état. Ont-ils conclu  

L.G.B

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 22:54

Le 05 octobre 1988, des citoyens ont organisé une marche pacifique pour demander à ce que leur condition de vie soit améliorée. Par la même occasion, ils ont demandé l’instauration de la démocratie et la liberté d’expression  dans le pays. Du sang a coulé et plusieurs jeunes ont trouvé la mort au cours de cette  manifestation. 

5 octobre 1988.jpg

Photo : Le 05 octobre 1988, les jeunes ont donné leur vie pour la démocratie. Ce sont ceux qui veulent Afghaniser l'Algérie qui ont profité. Malheureusement, ce sont les fanatiques qui ont profité de la situation et ont voulu s’emparer du pouvoir. Des nouveaux prophètes ont fait leurs apparitions, promettant aux Algériens une meilleure vie et les clefs du paradis. N’ayant pas encore arrivé au pouvoir, les sauveurs de l’Algérie ont commencé à mettre leur programme en exécution. Les sauveurs de l’Algérie ont rejeté la constitution par laquelle ils ont été « élus».  061222awireportagePHOTO_001.jpg

Qui ne se rappelle pas des slogans des talibans d’Algérie à savoir : « La Mithak, la doustoure, kal Allah, kal Arrassoul ». Douala Islamiya Bla men Votew. ?  Les salles de cinéma,  de théâtre, de coiffures dames ont été sommés de baiser les rideaux. Les Algériens et les Algériennes ont  abandonnés leurs habits, enfilant les tenues afghanes. Des jeunes filles qui ont refusé de mettre le Hidjab ont été assassinées. La mixité, les plages, l’amour, les chansons, les danses ont été interdites. Bref, l’Algérie à commencer à s’afghaniser, prête  à reculer aux années du moyen âge. L’intervention de l’armée pour sauver la république a été payée très cher par les Algériens. Grâce aux citoyens intègres,  hommes, femmes et aux forces de sécurité que le pays a été sauvé des mains des "Talibans". Au nom de l'Islam, plus de 250 milles Algériens ont été assassinés, des milliers de disparus et des centaines de femmes ont été violées. Citoyens Citoyennes, ne donnez pas vos vies pour ceux qui instrumentalisent la religion et ceux qui veulent faire de notre pays un Afghanistan Bis. La démocratie ne sera instaurée dans notre pays que si les Algériens changent de mentalité en disant « Non » avec un grand « N » à l’islamisation de l’Algérie. Pour le faire, il n’y a pas 36 solutions, il faudrait impérativement commencer à séparer la religion de la politique. Pour l’instant ce n’est pas le cas et n’importe quel changement qui interviendrait profiterait aux fanatiques. Citoyens, Citoyennes, vous êtes avertis, ne vous laissez pas endoctrinés par ceux qui ne pensent que d’arriver au pouvoir en marchant sur vos corps.  

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 22:33

Face à la fragilité de l’armée, pour ne pas dire «complicité », le Président Hosni Moubarak a cédé à la pression de la rue. Il ne faut pas bien entendu oublier le rôle important joué par la chaine Islamiste d’Al-jazzera dans cet événement. Les deux Présidents d’Egypte qui ont fait la paix avec Israël sont tombés l’un après l’autre. Si Anouar Al Sadate a été assassiné, son successeur Moubarak a été contraint de rendre le tablier.

 

650858_egypt-s-president-mubarak-speaks-during-opening-session-of-annual-conference-of-national-democratic-party-in-cairo.jpg

 

Photo : Comme en Tunisie, les Egyptiens pourraient regretter un jour leur « Raïs ». Ce dernier a réussi à instaurer la paix dans le pays et dans la région.    

L’Egypte a connu presque le même scénario qu’en Tunisie. L’armée qui en principe devrait protéger la constitution et le régime a levé le pied, laissant le champ libre à l’anarchie de la rue. Il faudrait être aveugle pour ne pas voir la passivité de l’armé qui a beaucoup aidé le départ du Président Egyptien. Dans un ancien  papier nous nous sommes interrogés sur le comportement des militaires vis-à-vis des manifestants. Des militaires qui, au lieu de prêter main forte à la police sont venus serrer dans leurs bras les émeutiers. Nous nous sommes étonnés en voyant des tristes images ou les manifestants sont grimpés sur le dos des blindés. Ne s’arrêtant pas là, les manifestants se sont même permis le luxe de porter atteinte au premier homme de l’état, sans que les militaires n’interviennent. Ces deux derniers jours, nous avons vu des hauts officiers de l’armée rejoindre  le camp des manifestants. Plus grave encore, un haut officier a appelé sur les écrans d’Al-jazzera ses collègues à se rebeller. Dans un autre pays, ces officiers devraient être traduits devant la cour martiale pour haute trahison. Les premiers qui exultent ce soir, ce sont bien sur les fanatiques. C’est la fête chez les frères Musulmans, le Hizbollah au Liban et les mollahs en Iran. Avec le départ de Hosni Moubarak, la paix s’est fragilisée. Elle le sera encore dans le cas où les fanatiques des frères Musulmans s’emparent du pouvoir. Après la Tunisie et l’Egypte à qui le tour ? Seule la chaine Islamiste Al-jazzera pourrait y répondre

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 12:01

Au cours de l’après midi d’hier, la chaine Al-Jazzera a fait savoir à ses téléspectateurs que Moubarak  a démissionné. Au cours du même après midi, la chaîne se rétracte et déclare que Moubarak a été démis de ses fonctions par les forces armées. Enfin Al-Jazzera laisse entendre qu’un conflit a éclaté dans les rangs de l’armée. Al-jazzera a longtemps cru à ses mensonges avant qu’elle ne soit réveillée en sursaut par une gifle donné par la main grande ouverte de Hosni Moubarak.

 

Photo : « Le Président Hosni Moubarak, j’y suis, j’y reste ».   

Al-Jazzera s’attendait à ce que ses mensonges se réalisent en écoutant  Moubarak faisant ses adieux au cours dans son allocution d’hier. Malheureusement un rêve, une menterie et un mensonge ne se transforment pas toujours en une réalité. « J’y suis j’y reste » a semblé dire Moubarak dans  ses propos. Le discours du « Raïs » a été reçu comme véritable « claque » par Al-Jazzera qui, finalement s’est rendue compte qu’elle était entrain de croire à ses propres mensonges. Tellement la gifle a été puissante, elle a été ressentie par l’autre chaîne «Al-Mustakillah » dirigée par l’islamiste le Tunisien Mohamed Al-Hachemi. Sur les écrans de la chaine «Al-Mustakillah», des Egyptiens résidant en Grande Bretagne ont déjà fêté le départ de Moubarak. Un Islamiste Egyptien a même jubilé sur le plateau, en se frottant les mains, indiquant que Moubarak  a pris l’avion pour les Emirats Arabes Unis. « Ouuuuuhhhlala », la forte gifle donnée par la main, bien ouverte de Moubarak a transformé le rêve des chaînes Islamistes en un véritable cauchemar.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 16:45

Les frères Musulmans qui avaient longtemps méprisés les Coptes viennent de changer subitement d’altitude et tendent la main à leurs frères-ennemis.  

 

le%20loup%20et%20l%20agneau.jpg

Les éléments de l’organisation de la confrérie ont réussi de retirer le tapis  au-dessous des pieds des jeunes initiateurs des manifestations. Prenant le taureau par les cornes, ils dirigent actuellement les opérations sur la place « Tahrir ». Afin de destituer Hosni Moubarak et de faire chuter le système, les dits frères Musulmans n’ont pas manqué d’opter également par la ruse. Les Coptes qui jusqu’à là, ont fait l’objet de marginalisation et de mépris par les islamistes en Egypte ont été invité à participer aux Sit-in organisé à la place de Tahrir. Les coptes ont été reçus à bras ouvert par leur frère-ennemis  avec qui, ils partageaient des repas, prières, embrassades, accolades et autres actes d’amitié et de fraternité. Cette initiative est vraiment encourageante et nous a donné même la chair de poule. Nous avons rêvé quelques instants avant qu’un froid au dos nous a fait réveiller en sursaut. Ce vent glacial nous a indiqué que les pauvres coptes se font dévorer sans sauce au cas où leurs « frères » prennent le pouvoir en Egypte. Ce vent a soufflé également sur le chef des coptes Baba Shnouda qui a rapidement réagit en annonçant son soutien au Président Mohamed Hosni Moubarak. Ma grand-mère ma racontait une histoire qui disait : « un jour, le loup à été sollicité pour garder la bergerie. Au lieu d’exulter, le loup s’est mit subitement à pleurer. Interroger sur ces pleurs : le loup répondait : j’ai peur que la proposition que vous venez de me faire n’aurait pas lieu».

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article