Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 17:06

Après avoir destitué Al-Hariri, le Hezbollah a réussi de placer l’un des militants à la tête du gouvernement en la personne de Najib Megati . Des milliers de Libanais ont manifesté leur colère dans les rues criant au coup d’état.

En effet, la démission des Ministres liés au Hezbollah a contraint l’ex-chef du gouvernement Al-Hariri de déposer sa démission et par la même occasion, celle de son gouvernement.

Hezbollah-Hassan-Nasrallah-Lebanon-saad-hariri-rafiq-hariri.jpg

Le chef islamiste chiite Hassan Nassralah a déclaré il y a quelques jours que son mouvement et ses partisans ne voteront pas pour Hariri. « Chose promise chose due » La majorité des députés ont appuyé Najib Migati le candidat du camp du Hezbollah chiite pour remplacer Saad Hariri au poste de Premier ministre au Liban. Soixante-huit des 128 députés du Parlement ont choisi Najib Migati. Ainsi, les Libanais pro-Hariri ont bloqués la route reliant le Liban a Damas dans la région de Barr Elias. La route de Biddawi est aussi bloquée ainsi que celle de Aayrounyeh reliant Tripoli à Dennieh. Un véhicule de retransmission appartenant à la Télévision « d’Al-Jazeera » a été incendié alors que les journalistes ont réussi à prendre la fuite. Pris à partie par la foule, les journalistes d’Al-jazeera ont dû leur salut qu’a l’intervention des militaires. A l’heure actuelle, la situation au Liban est explosive  et ce même si Hariri a appelé au calme.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 22:57

Mis à part des régions en Kabylie et quelques contrées dans les Aurès, la culture et les traditions Algériennes ont disparu et ne restent que des fragments éparpillés ici et là. Les Algériens ont été contraints de parler avec une langue qui n’est pas la leur et d’enfiler des habits importés d’Afghanistan et d’ailleurs.

Mlaya.jpg

 

« Nous sommes des Amazighs, arabisés par l’islam disent les uns, la langue Amazigh n’est qu’un dialecte ajoutent les autres. L’Algérien est redevenu étranger alors qu’il est dans son pays. On ne sait pas exactement pourquoi l’Islam a arabisé uniquement les Algériens et n’a pas fait de même pour d’autres nations dont nous pouvons citer les Iraniens ? Afin d’enfoncer le clou, les générations montantes ont été poussées vers le monolinguisme et ne peuvent s’exprimer hélas qu’avec une seule langue. Le comble est que cette langue a été abandonnée même par les pays d’où elle provient.

d%C3%A9fil%C3%A9+de+robes+kabyles+de+tafsut2.jpg

 

Les enfants du peuple ont été privés d’apprendre des langues de sciences et redeviennent systématiquement illettrés en mettant les pieds en Europe où en Occident. Dans les pays arabes, on nous dit qu’ils ne comprennent pas notre arabe. Faut-il crée un langage « arabe » propre aux Algériens ? De l’Est, à l’Ouest en passant par le Centre et en allant vers le sud, on recherche les Algériens et l’Algérie. Bien qu’il nous semble que nous sommes en Algérie, on se demande parfois dans quel pays sommes-nous ? Les habitants de ce pays ne  ressemblent pas aux Algériens.

Au-cafe.jpg

 

 

Les « beaux gosses » hommes vêtus en « kachabia » et en burnous ont disparu et il est de même pour les belles femmes habillées en « Mlaya » et en « Haïq ». Les rues des villes Algériennes grouillent d’hommes en « Kamis » « chéchia » et portant de langues barbes. Les jeunes filles et les femmes enfermées dans « Hidjab » et cachant leurs chevelures avec des «Khimar» sillonnent les artères et les rues des villes du pays. Les Algériens et l’Algérie seront-ils un jour retrouvés ?

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 17:53

Au moins 31 morts et plus de 130 blessées dans un attentat terroriste perpétré dans l’un des plus grands aéroports de Moscou. Selon des sources dignes de foi, l'explosion s'est produite à 16h32 au cours de cet après midi dans le hall d'arrivée de l'aéroport, plus précisément "dans la zone de livraison des bagages du terminal des arrivées des vols internationaux". Les mêmes sources ajoutent que des  avions qui se sont posés à Domodedovo peu avant l'explosion venaient du Caire, de Tokyo, de Dusseldorf et de Londres.  

 

attentat moscou.jpg

 L'explosion est un "attentat terroriste", a annoncé le porte-parole du comité d'enquête. "Le kamikaze s'est fait exploser alors qu'il se trouvait parmi la foule qui attendait les voyageurs", a indiqué une source policière citée par Ria Novosti. La bombe était d'une puissance équivalant à 5 kg de TNT et remplie de fragments de métal. Trois personnes soupçonnées d'être impliquées dans l'attentat sont actuellement recherchées, a indiqué une source policière à Interfax. Le président russe Dmitri Medvedev, qui a ajourné son déplacement prévu mardi au Forum économique mondial de Davos, a promis, sur son compte Twitter, de "traquer" et de "punir" les organisateurs de l'attaque. La police a été placée en état d'alerte, et le métro ainsi que les autres aéroports de la capitale russe ont été placés sous haute surveillance, dans les instants qui ont suivi l'attentat-suicide. Moscou avait déjà été visée en mars 2010 par l'attentat le plus sanglant en six ans. il s'agissait d'une double attaque suicide commise dans le métro par deux femmes kamikazes originaires du Daghestan, dans le Nord-Caucase, qui avait fait 40 morts.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 15:24

Dans le cadre du volet social, l’état débourse chaque année plusieurs milliards de dinars. Logiquement, cette grandiose assistance de l’état devrait en principe subvenir largement aux besoins des personnes démunies et surtout des sans revenues. Si les enveloppes allouées à cette catégorie de personnes sont vraiment immenses, elles n’ont pas malheureusement ces fruits sur le terrain.  

 

490d0be5.jpg

 

Photo : Des solutions adéquates devraient être trouvées pour ces milliers de jeunes qui ne pensent que de quitter le pays où de suicider.

 

En effet, l’état n’a ménagé aucun effort pour aider les catégories nécessiteuses à vivre dans la dignité. Des milliers de logements sociaux sont distribués sans compter les mesures mises en place pour permettre aux jeunes de travailler ou de créer leurs propres entreprises. Malheureusement on a constaté que plus que l’état débourse, plus que le chômage augmente. Il est de même pour le secteur de l’habitation où plus que l’état construit, plus que la demande redouble. Les personnes de cette catégorie n’arrivent pas à subvenir à leurs besoins à payer leurs loyers ou de s’acquitter des diverses charges mensuelles telles que les frais d’électricité, eaux, gaz etc. Dans un autre cas, certains chômeurs n’ont pas manqué de nous informer que des milliers de citoyens accumulent les aides de l’état alors que d’autres trouvent d’énormes difficultés à obtenir un contrat de trois mois, relatif à l’emploi de jeunes. Ces mêmes plaignants s’interrogent également sur le système actuel du paiement des loyers. « Est-il logique qu’un médecin ou un haut fonctionnaire paie le même montant du loyer qu’un sans emploi ? » s’est interrogé un chômeur. Afin d y remédier à cette situation,  la restructuration du volet social, redevient plus que nécessaire. En lieu et place des actuelles mesures sociaux, il serait souhaitable à ce que l’état prévoit une indemnité mensuel pour l’ensemble des sans emplois. Cette indemnité permettrait au citoyen de subvenir au minimum à ses besoins. Dans cette perceptives, il sera exclu de cette indemnités toute personnes ayant trouvés du travail ou refusant à trois reprises des offres qui lui seront proposé par l’agence de l’emploi. L’état devrait également aider à la création des associations caritatives apolitiques qui. En collaboration des directions sociales, elles seront autorisées à gérer des banques alimentaires au niveau des quartiers. Les subventions reçues des budgets de wilaya et les aides des particuliers alimenteront les dites « banques alimentaires » aux profits des familles nécessiteuses. La création de « restaurants gratuits » et pour collecter des produits vestimentaires pour les personnes en difficultés est également susceptible de diminuer le seuil de la propreté dans le pays. Il est évident que les structures les plus concernés à savoir APC, APW, daïra, direction de l’action sociale et autres, devraient collaborés pour réussir une telle opération. Enfin, avoir un toit, travailler, se nourrir et se soigner, afin de vivre dans la dignité, telles sont les préoccupations des Algériens.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 19:21

«Les médias opposant au régime de Ben Ali sont les bienvenus, pour ceux qui seront pour, ils seront fermés » C’est en tout cas ce que veulent dire les actuels dirigeants Tunisien. 

 

larbi-nasra directeur de tv hanibal tv.jpg

Photo : Larbi Nasra

En effet, Interdite par les autorités Tunisiennes, la chaîne satellitaire  de Qatar à tendance Islamiste « Al-jazeera » revient en force et par la grande porte en Tunisie. Ce n’est pas le cas de l’autre chaîne Tunisienne « Hannibal TV » qui vient d’être fermée par les actuels dirigeants du pays. Le patron de cette chaîne  Larbi Nasra et son fils ont été arrêtés par la police et accusé de "haute trahison" et "complot" contre la sécurité et la souveraineté de l'Etat. Les émissions de la chaîne de télévision sont pour le moment suspendues. Selon des sources officielles, Nasra serait appelé indirectement au retour de Ben Ali en Tunisie. Le directeur de cette chaîne est accusé également de trafique d’arme. Personne ne serait surpris si le patron de cette chaine ne ferait pas l’objet de poursuites pour d’autres atteintes comme par exemple le réchauffement de la planète. Attendons pour voir

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 13:44

Les forces de police se sont déployées très tôt ce matin quadrillant la place du premier mai et les alentours du siège du RCD, à la rue Didouche Mourad.  Une cinquantaine de personne qui voulait rejoindre la place du premier mai ont été dispersées par la police. Deux députés du RCD et dix autres militants ont été blessés dans des affrontements avec la police anti Emeute.  

manif RCD.jpg

 

 Photo : L’appel de Saïd Saadi n’a pas drainé la grande foule  

Athmane Amazouz, le député du RCD a été évacué à l’hôpital pour des premiers soins ont affirmé des témoins sur place. A ce moment Siad Saadi s’est adressé à une foule composée de prés de 300 personnes devant le siège du parti. Saïdi a déclaré que des militants en provenance d’autres villes ont été empêchés selon lui de rejoindre la capitale. Le patron du RCD voulait peut-être justifier la faible participation des Algériens à cette manifestation organisée par son parti. Signalons que la manifestation a été interdite par les autorités. A l’heure où nous donnons ce papier les militants du RCD se trouvent toujours bloqués au niveau de leur siège et empêchés de manifester. Nous y reviendrons

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 00:34

Comme on s y attendait, les Islamistes n’ont pas attendu longtemps pour refaire surface et ce après avoir été « bâillonnés » pendant plus de 20 ans, par le régime de  Ben Ali. Au cours de ce vendredi, ils étaient des milliers à descendre dans la  rue, après la grande prière « El-Djoumoua ».

 

islamiste tunisien2.jpg

Les mosquées ont fait pour la première le plein et les tenues fondamentalistes à savoir « Kamis, Hidjab et Khimar » ont fait leurs apparitions. Même les Imams ont changé de prêches, saluant la « révolution » et condamnant le régime du Président déchu. A la sortie de la mosquée « El Fath » à Tunis, les barbus ont occupés les premières lignes des manifestants, modifiant les phrases et les formules déclamées au cours des dernières marches. Les habituels slogans islamistes ont retentis, psalmodiés à haute voix par les premières rangées et répétés telle une seule voix par la marée humaine du cortège. «Allah ou Akbar » Dieu et Grand, « Libérer la femme Musulmane », « libérer les mosquées » « Al Hidjab et le Nikab, Ya Houkoumate Adhiaab » Tels sont les principaux slogans répétés au cours de la manifestation. Une petite fille ne dépassant pas les six années, habillée en Hidjab a été portée sur les bras par les manifestants. Sur une pancarte épinglée sur la poitrine de la petite fille, nous pouvons lire « Voici ma véritable identité». Au cours de la marche des figures bien connues issue des différents mouvements islamistes dont nous pouvons citer le mouvement d’Anahdha, le  parti de la libération de l’islamisme et salafiste.  Des manifestations similaires ont été organisées à la sortie des mosquées de « zeïtouna » de la mosquée de Sfax, Soussa et dans plusieurs autres villes Tunisiennes. Des sources crédibles indiquent que des centaines de militants Tunisiens Islamistes se trouvant à l’étranger, retourneront au pays dans les prochains jours. Chaud, voir très chaud, sera l’hiver en Tunisie. ……..   

Photo : Les Islamistes refont surface aprés avoir été "bâillonés" pendant plus de 20 ans.
Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 21:27

« Je met en garde le colonel Kadhafi et je lui demande de ne pas s’ingérer dans les affaires de la Tunisie ». J’ai donné ici une intervention d’un futur candidat à la Présidence de la Tunisie, sur le plateau de la chaîne Islamiste « Al-jazeera».

 1071713164_small.jpg

Photo : Le colonel Kadhafi et Monsieur Djebnoun.

jebnoun.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Ne s’arrêtant pas là, l’opposant au régime de Ben Ali et qui répond au nom de Djebnoune Nourredine  a accusé le Président Libyen de vouloir entrainer des mercenaires pour déstabiliser la Tunisie. Traitant le colonel Kadhafi de « complexé », l’opposant Tunisien a également tiré à boulet rouges sur le régime de Ben Ali et rendant hommage aux dernières émeutes, les qualifiant d’une révolution populaire. Cet opposant a laissé entendre qu’il présenterait sa candidature aux prochaines élections présidentielles en Tunisie.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 13:38

Le colonel Mouammar El-Kadhafi demeure toujours l’homme qui n’a jamais froid aux yeux pour dire ce qu’il veut à n’importe qui et à n’importe quel endroit où il se trouve. Cette fois-ci, il apporte son soutien au président Ben Ali, au moment où il est lâché par la quasi-totalité de ses « amis » et que toutes les portes sont fermées devant lui, à l’exception du Roi de l’Arabie Saoudite.

2580563-3640919.jpg?v=1293695063

Certes, même si le problème est Tuniso-Tunisien, cela ne veut pas dire qu’il faudrait se taire où d’être aux côtés du plus fort. C’est en tout cas ce que veut dire le colonel Kadhafi a propos du Président Tunisien. En 1989, le Président Ben Ali a été réélu avec 89,62% des suffrages exprimés lors de la présidentielle. Logiquement, élu pour cinq ans par le Peuple, le mandat de Ben Ali ne se termine que dans trois ans. Si toutefois à l’époque les élections ont été truquées,  le peuple Tunisien aurait dû sortir dans la rue comme aujourd’hui, pour dénoncer les éventuelles fraudes. Cela n’a pas eu lieu, ce que veut dire que Ben Ali a été réellement élu par le peuple. Tout au long des ses mandats, Ben Ali  a été à chaque fois applaudi, son nom scandé et chaleureusement accueilli par toutes et par tous, dans ses différentes visites et sorties. Les manifestants et les mécontents ne pourraient pas représenter le peuple Tunisien et ce même si le nombre des manifestants est multiplié par dix. Dans un autre cas, si à chaque fois où il y aurait un suicide, il faudrait « chasser » un Président,  les chefs d’état du monde entier auraient été évincés. Ce n’est pas uniquement en Tunisie que la situation sociale est désastreuse. Même, les pays les plus développés au monde ont été touchés par la crise économique. Faudrait-il alors chasser l’ensemble des chefs d’état ? Kadhafi a vu juste en déclarant qu’il regrettait ces troubles à l’ordre public et que les Tunisiens auraient pu attendre 2014, pour choisir le Président qu’ils voulaient. Le colonel a également regretté la manière par laquelle Ben Ali a été contraint de partir.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 12:01

 Depuis le début de l’affaire du jeune qui s’est immolé par le feu, les forces de polices ont essayé de s’opposer aux émeutiers. Durant presque un mois, les services de polices n’ont pas réussi de maîtriser la situation, permettant ainsi à la colère de la rue de se propager vers d’autres villes limitrophes, avant que le pays ne s’embrase. 

  casques_bleus_tunisie.jpgmilitaire tunisien.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo1: Des militaires Tunisiens en faction ………. au Congo  

Photo2 : "Nous sommes avec vous, voulait dire ce militaire à la dame" 

 

Il est de même pour les interventions télévisées du Président Ben Ali qui sont restées vaines. La situation s’est aggravée et il ne reste à Monsieur Ben Ali qu’une seule voie pour maitriser la situation, celle des forces armées. Dans de telle situation, les forces armées auraient en principe dû se déployer à l’aube pour prendre le contrôle de la rue.  Pour le faire, il n’y a pas 36 milles solutions,  les militaires devraient quadriller les grands boulevards, les artères des villes, les sièges de la télévision et de la radio, les institutions de l’état et les autres sites stratégiques. Malheureusement, rien n’a été fait, bien au contraire, par leur conduite, les quelques militaires dépêchés dans la rue ont encouragés les manifestants à intensifier leur mouvement. Les images retransmises par les divers canaux d’informations et surtout par les internautes confirment bel et bien la neutralité, pour ne pas dire la connivence des militaires avec les manifestants. Des embrassades, accolades, amusement et autres scènes de liesses ont été partagés entre les civils et les militaires. A un certain moment, on se demandait si les militaires étaient des membres des forces internationales (casques bleus» ou des éléments de l’amé Tunisienne. Pourtant, dans de telles circonstances, les  forces armées sont appelés en renfort pour appuyer les policiers sur le terrain. Enfin, c’est peut-être, la raison qui a poussé le Président Ben Ali à quitter le pays

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article