Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 16:24

Un agent de police a été brulé vif après avoir été attaqué par des émeutiers à l’aide des cocktails Molotov à Naciria dans la wilaya de Boumerdes. Le malheureux a été retiré de son véhicule totalement calciné et ce malgré l’intervention des sapeurs pompiers. 

Alg%C3%A9rie-%C3%A9meutes-012.jpg

Photos : Des gendarmes attaqués aux cocktails Molotov  

La police a pu constater par les biais de caméras vidéo,  la présence parmi les émeutiers d’individus encagoulés, disposant des armes de poing. Ce décès s’ajoute aux trois jeunes qui ont trouvé la mort  et aux 826 autres dont 763 policiers blessés depuis le début des événements. Selon des chiffres émanent du Ministère de l’intérieur, un millier d’émeutiers ont été  arrêtés

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 13:28

Profitant des émeutes en Algérie et en Tunisie, les stations de télévision d’Al-Jazzera, El-Moustakillah et Al Hiwar incitent au quotidien et heure par heure, les populations dans les deux pays à la violence et à la rébellion contre les pouvoirs en place.  

 

2.jpg

2.jpg

3.jpg

 

 

 

 

 

Le directeur d’Al-Moustakillah, Yahia Abou Zakaria et Rachid Al-Ghanouchi : Une seule idéologie et un seul combat.

 

En effet, depuis le déclanchement des émeutes dans les deux pays, les trois chaînes consacrent au quotidien et par heure des émissions spécifiques à ces événements, visant à déstabiliser les deux pays. Sinon comment expliqué que les trois chaînes admettent que des incitations à la violence et à la rébellion soient diffusées à partir de leurs écrans ? Les téléspectateurs qui ont suivis les programmes de ces trois stations auraient certainement remarqués que les émissions consacrées aux événements dans les deux pays ont dépassés largement les simples couvertures médiatiques. Bien au contraire, se sont des véritables appels à la violence et à la rébellion. Au cours de leurs interventions, les dits « journalistes » de ces trois chaînes, n’évoquent pas de simples émeutes de contestations sociales, mais parlent de révolution populaire contre les deux régimes. Comme d’habitude, les plateaux de ces trois chaînes se sont reconvertis en véritables tribunes de propagande anti-algérienne et anti -Tunisienne. Que se soit à partir de leurs sièges respectifs, à Qatar, en Grande Bretagne où par le biais de leurs «invités» habituels se trouvant en Algérie et en Tunisie, les dites chaînes lancent des appels aux deux peuples de poursuivre selon eux, l’insurrection jusqu’au bout. Les opposants islamistes se trouvant à l’intérieur et à l’étranger des deux pays ont fait leurs réapparitions sur les écrans de trois stations de télévisions. Les Rachid Al-Ghanouchi, Abassi Madani, Abdelhamid Brahimi, Mourad Dehina, Laarbi Zaatout, Yahia Abou Zakaria et autres islamistes, alimentent sur les écrans des trois chaines la polémique, détournant la contestation sociale à des «soulèvements populaires» contre les deux régimes. Signalons que les trois chaînes sont suivis par des milliers d’islamistes dans le monde ont été interdites d’exercer en Algérie, en Tunisie et au Maroc

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 11:24

Le N°2 de l’ex-parti du Front Islamique du Salut a failli être lynché par les Emeutiers à Bab El Oued, (Alger). Selon des témoignages, Ali Belhadj s’est infiltré au milieu des manifestants mais fut vite repérer et pris à parti par les jeunes.  

 

SGE.RVY55.060306194204.photo00.quicklook.default-245x197.jpg

 

Ali Bel hadj sur la Photo : « Les années1990 ne reviendront jamais »

Les mêmes témoignages indiquent que des dizaines de jeunes se sont lancé à la poursuite du lieutenant d’Abassi Madani qui a dû son salut qu’a l’intervention des forces de polices. L’ex-deuxième responsable du parti islamique a été embarqué à la hâte des éléments appartenant aux services de sécurité. Ali Belhadj a certainement oublié que le temps des années 1990 est révolu. N’importe quel autre sage à la place de ce Monsieur, ne perdrait pas une seule seconde pour aller chercher son fils qui se trouvait dans les maquis. «Allez Monsieur Belhadj, n’attendez pas à ce qu’il soit trop tard »  

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 22:33

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition de Monsieur Debari Mohamed. Atteint de trois balles tirées par des criminels Islamistes, Debari avec un grand « D » nous a quittés ce Samedi à l’hôpital de l’armée d’Ain Naâdja à Alger.

 

Debaghi mohamed garde communal tué.jpg

Photo de Debari Mohamed T.S.A : Les grands « hommes » ne meurent jamais.   

Le défunt a été victime d’une attaque terroriste près de la carrière de Si Mustapha (est de Boumerdes). Monsieur Debari a été parmi les premiers « hommes » qui ont pris les armes contre les groupes terroristes Islamistes. Monsieur Debari a défié les groupes armés en procédant à l’ouverture de la carrière d’agrégats et ce après avoir été incendiée par les criminels. Debari qui a échappé sept fois à des attentats terroristes a continué son combat avant qu’il ne tombe au champ d’honneur. Repose en paix si Mohamed, l’Algérie ne t’oubliera jamais.  

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 21:25

Des sources officielles ont confirmés la mort des deux français enlevés à Niamey au Niger, vendredi dernier.

 

restaurant le toulousain.jpg

 

Photo : le restaurant où les deux français ont été enlevés

Les deux personnes étaient dans restaurant aux environs de 22H30 avant qu’elles  ne soient enlevées sous les menaces des armes par des criminels qui circulaient à bord d’un véhicule de marque 4x4. Selon des éléments de l’enquête, le véhicule aurait  pris la direction de la frontière Malienne. Les criminels ont été traqués par l’armé du Niger et des coups de feu auraient été entendus la nuit dernière. Malheureusement, une mauvaise nouvelle est parvenue aujourd’hui, annonçant la mort des deux innocents.  Nos sincères condoléances aux parents et proches des victimes avec qui nous partageons la douleur.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 21:22

Comme nous l’avons présentis et donné dans notre papier ce matin, des troubles à l’ordre public ont éclaté à la sortie des mosquées, juste après la priére du vendredi. Des biens publics et privés ont été saccagés alors que les forces de sécurité ont été la cible des manifestants. Même des écoles n’ont pas été épargnées et furent complétement incendiées.

 

Tebessa.jpg

Tebessa cette aprés midi : les forces de l’ordre ont poursuivis les émeutiers dans plusieurs quartiers de la ville

 

En effet, les  informations en notre possession indiquent que des miliers de personnes sont descendus dans la rue à la sortie des mosquées et ont commencés à saccager les édifices publics. Les émeutes ont touchés les villes d’annaba, Béjaia, constantine, Sétif, Ras El Oued,  Bouira et plusieurs autres localités. A Tebessa, ville frontaliére avec la Tunisie, les troubles à l’ordre public ont éclaté également juste après la fin de la priére du vendredi. Nos informations ajoutent que des centaines de jeunes se sont regroupés à la sortie des mosquées et ont commencés à détruire tout sur leur passage. Les forces de sécurité se sont rapidement intervenus et ont essayés de disperser les émeutiers. Des diférents projectiles et de grosses pierres ont été lancés faisant plusieurs bléssés dans les rangs des élements des forces de sécurité. Afin de disperser la foule, les forces de sécurité ont utilisés des bombes lacrymogénes. Les jeunes émeutiers étaient encadrés par des individus encagoulés. Quelques minutes après, la situation a dégénérée dans d’autres quartier de la ville. Les renforts qui étaient déjà prêts à intervenir ont réussi à maîtriser la situ      ation dans plusieurs quartier de la ville. Plus d’une vingtaine de personnes ont été arrêtés par les forces de sécurité. Selon des informations dignes de foi, les émeutes ont également éclatés dans la Daira de Bir Alter, situé à 90 km environs du chef lieu de wilaya. Les manifestants ont bloqués la route et ont enflammés des pneux de voitures. La police anti-émeutes et les éléments de la gendarmerie nationale ont réussi à disperser la foule et à ouvrir la route aux usagers. Le autorités locales ont à chaque fois essayés de dialoguer avec les émeutiers mais en vain.nous y reviendrons

 
Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 15:11

Les autorités Britanniques ont renforcé la sécurité dans les gars, aéroports et édifices stratégiques. Des renforts ont été déployés dans plusieurs sites susceptibles d’être visés par les terroristes. Les congés dans la police des transports ont été suspendus en raison de ce relèvement du seuil d'alerte.

 

londres.jpg

 

"Les autorités soulignent qu'il n'y a pas d'information sur l'imminence d'une attaque. Cette mesure est plus prise à titre de précaution qu'autre chose", selon les autorités. Contrairement aux déclarations des autorités Britanniques, plusieurs médias ont rapportés que les forces de sécurité seraient préoccupées par les activités d'une cellule d'extrémistes. Des spécialistes dans le domaine du terrorisme ont indiqué que le niveau d'alerte au Royaume Uni était fixé à "grave, ce qui signifie qu'une attaque est hautement probable, depuis janvier 2010". Le niveau "grave" représente l'avant-dernier degré, signifiant qu'un attentat est jugé "très probable", sur une échelle qui comporte cinq degrés. Le plus haut niveau, qualifié de "critique", indique qu'une attaque est imminente. A ce sujet, le porte parole du Ministère de l’intérieur a déclaré je cite : "Il faut que chacun reste vigilant et informe la police de toute activité suspecte".  Le Premier ministre britannique David Cameron avait déclaré début janvier que la lutte contre le terrorisme était l'une des "priorités" de son gouvernement en 2011. "Les récentes arrestations ont montré que cette menace est vraiment toujours d'actualité", avait souligné le Premier ministre, alors que neuf hommes venaient d'être arrêtés et inculpés en Grande-Bretagne d'implication dans la préparation d'actes terroristes. La grande Bretagne demeure toujours le premier pays en Europe visé par le terrorisme derrière, l’Allemagne, la France et l’Italie.

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 11:30

La situation est susceptible de se dégrader encore davantage ce vendredi, jours de repos en Algérie. Afin d’annihiler toute tentative de débordement, les manifestations sportives et les matchs de Football ont été annulés. Malheureusement et comme d’habitude, le pire est à craindre à la sortie des Mosquées, aprés la grande priére. 

2008-05-28t170631z_01_nootr_rtridsp_2_ofrwr-algerie-violence-20080528.jpg?w=450&h=301

Photo : A chaque événement, les sorties des mosquées se sont transformées en manifestation, suivies d’émeutes en Algérie. 

Dans de telles circonstances, les rassemblements et les attroupements de personnes devraient être obligatoirement interdites pour ne pas permettre aux meneurs de manipulés la foule. Le report par la Fédération de Football des matchs de championnat est tout à fait logique. Ce n’est pas le cas de la grande prière du vendredi « Salat Al-Djemouaa » qui ne pourrait pas être interdite ou reportée en Algérie. C’est pour cette raison qu’après la fin de la prière, le pire est à craindre aujourd’hui, à la sortie des mosquées. Conscients certainement de ce risque, les forces de sécurité auraient certainement pris les mesures nécessaires afin de parer à toutes les éventualités.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 19:08

Ces derniers jours, des émeutes ont éclatées dans plusieurs villes Algériennes. Cet état de fait n’est pas dû à un simple hasard où une propagation de la rue Tunisienne. Cette « révolte » a été programmée et bien calculée par des groupes de personnes bien connues et qui se sont éclipsées depuis plus d’une année.

 

1296528600.jpg

« Diars Echems » à Alger : La première étincelle qui a mis le feu aux poudres  

 

En effet, la rue en Algérie n’a pas bougée à l'improviste ou en raison de la cherté de la vie. Les citoyens ont été manipulés et l’étincelle qui a mis le feu aux poudres a été déclenchée au niveau des fiefs de ces personnes. Il y a environ une année, ces individus ont menacé par le biais des chaines de télévisions arabophones de faire changer les choses par la rue. « Nous n’allons pas commettre la même erreur du front Islamique du salut, nous allons plier le pouvoir par le biais de la rue ». J’ai donné ici, une intervention d’un membre de ce groupe sur une chaîne satellitaire arabophone. Ce dernier a ajouté, je cite : « Nous allons changer ce régime par un soulèvement du peuple ». « Le peuple se révoltera à Alger, à Oran, en Kabylie et chez les chouias » a-t-il ajouté.  Sous le prétexte d’histoire de logement de F1, des éléments de ce groupe ont enflammé au mois de Novembre 2010, la cité de « Diar Echems » et « Diar Al Afia ». Le faux problème du logement F1 s’est transformé par la suite en une contestation sociale à savoir : « La cherté de la vie». La flamme s’est propagé ensuite vers d’autres localités dans l’Algérois avant d’infecter l’Ouest et plusieurs villes du pays. Comme d’habitude, le « mot » et l’incitation aux désordres a été donné dans plusieurs mosquées. Pour ne pas attirer l’attention des forces de sécurité, les meneurs de ces émeutes suivent les événements sur les écrans de différentes chaines satellitaires dont ils sont « abonnés ». En somme, comme ils l’ont promis à partir des plateaux des chaines de télévisions, c’est le recours à la rue, pour pousser le peuple à l’insurrection.   

 A suivre

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 17:12

Une citoyenne de la wilaya de Skikda âgée de 44ans a accusé ses frères de l’avoir violement agressée et torturée. Selon cette dame, un certificat médical d’une durée de 25 jours lui a été prescrit par un médecin à la suite des blessures subies.

 

skikda.jpg

 

Photo de Mme C.A

L’affaire remonte au mois d’Aout 2009, lorsque la dame a déposée plainte au niveau des services de police, plaidant d’avoir été torturées par ses frères. « Mon nez a été fracturé et j’ai fais l’objet de plusieurs blessures au dos et au niveau de mes bras» a raconté en sanglot Madame C.A « Les poursuites judiciaires engagées contre mes agresseurs sont restées depuis vaines » a ajouté la victime devant la presse. «Ma plainte appuyées d’un certificat médical de 25 jours et des photos me concernant justifiant mes blessures, n’a aboutie à aucun résultat » devait ajouter notre interlocutrice. «Mes frères aidés par un médecin de la famille disposent de « bras longs » et c’est pour cette raison qu’ils n’ont pas été inquiétés» a fait savoir Madame C.A Les raisons de cette agression relative à une histoire de pension de 8 millions de centimes que sa mère perçoit chaque mois ont été longuement relatées par cette dame à la presse. Mme C.A  accuse ses frères d’avoir détournés la pension de sa mère à leur profit, avant d’ajouter qu’elle a été privée de voir sa mère pendant plus de 05 ans. « C’est pour cette cause que j’ai été agressée et torturée » a raconté Mme C.A. «Je ne sais plus à quel saint me vouer et c’est pour cette raison que j’interpelle par votre biais le Ministre de la justice afin que justice soit faite »a conclue Madame C.A. Contactés par nos soins, la cellule de communication au niveau de la sureté de wilaya nous a indiqués ce qui suit : « L’affaire a été traitée par nos soins avant que le dossier ne soit déposé devant le parquet de Skikda ». « En ce qui concerne le volet de l’influence dont la dame fait allusion, à ce jour, nous n’avons reçu aucune plainte à ce sujet » a ajouté le chargé du service de la communication.

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article