Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 18:34

Au cours de son intervention lors de la dernière réunion du comité centrale du vieux parti en Algérie, le Front de Libération Nationale, le secrétaire général de cette organisation a déclaré, je cite : « le F.L.N gouvernera l’Algérie jusqu’à 2030 ». Le message est clair et il ne faut pas que les autres partis politiques et surtout l’opposition font un dessin pour comprendre que Monsieur Abdelaziz Belkhadem voulait dire : « Ne vous fatiguez pas, même si le peuple Algérien voterait pour vous, nous resterons quand même au pouvoir ». Ceci dit et selon Monsieur Belkhadem, les prochaines échéances électorales seront organisées que pour duper l’opinion publique. 

belkhadem decembre.jpg

Sinon, comment expliquer que Monsieur Belkhadem rassure ses militants, ses cadres et sa base en déclarant que le F.L.N resterait au pouvoir jusqu’à 2030. A quoi sert alors d’organiser des élections, si les résultats sont connus d’avance ? Ok, si un certain temps, le peuple Algérien a admis à ce que les élections soient truquées afin de barrer la route aux Islamistes, cela ne veut pas dire que cet état de fait s’éternise. Ne s’arrêtant pas là, le « patron » contesté du F.L.N n’a pas manqué de faire savoir que le président Abdelaziz Bouteflika sera le candidat du parti pour 2014. Se trouvant sur une chaise éjectable, il ne reste pour le sympathisant des Islamistes sous la casquette du  «FLN» que de se camoufler derrière l’image du Président de la République, pour y demeurer à la tête du parti. Pour l’instant, les partis du courant islamique et l’ancien parti ne possèdent aucun projet ou programme fiable qui pourraient inciter le peuple Algérien à les choisir démocratiquement par le biais des urnes. Pour y remédier, l’instrumentalisation de la religion, la carte de la révolution, les constantes et les symboles de la nation sont les seules voies à emprunter pour ces partis pour y arriver à « El- Mouradia ». Pourtant, ces éléments n’ont rien apporté depuis 50 ans et n’apportèrent rien de nouveau au peuple Algérien, en quête d’un pays moderne et d’une vie meilleure. 

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 22:20

Intervenant à la fin de la grande prière du vendredi, un Co-Imam d’une mosquée a déclaré, je cite : « Chers frères, je vous informe qu’une cérémonie sera organisée Samedi 25 Janvier à 19H30, au niveau de la mosquée et ce en l’occasion de la naissance de notre prophète «Aïssa » Jésus».  

300px-Noor-al-islam.jpg

"Pourtant, il n’existe aucune différence entre une église, une mosquée, une Synagogue ou un  autre lieu de Culte"

 

 Bien que surpris par cet état de fait, le premier du genre dans le monde, les fidèles n’ont posé aucune question et ont attendu avec impatience l’événement. Le lendemain, contrairement aux autres jours, la dernière prière de la journée «Al-ïcha» a rassemblé beaucoup de fidèles. A la fin de la prière, le Co-Imam se saisit du micro et s’adressa à l’assistance : «Nous allons écouter un verset du Coran avant de commencer la cérémonie». Le moment tant attendu arriva et le Co-Imam, s’adressa de nouveau aux fidèles : «chers frères, aujourd’hui sera un début pour nous, nous prions le Bon Dieu pour que cette initiative se répète chaque année ». Il devait ajouter : « Il ne sera pas célébrer la naissance de Jésus au cours de cette rencontre». La surprise fut grande chez les fidèles qui ne s’attendaient pas à ce que le Co-Imam allait se rétracter. La parole fut donnée à l’Imam qui devait confirmer que la cérémonie

Mt_Thabor,_Eglise_de_la_Transfiguration_tb_n040200.jpg

 

était une simple coïncidence et qui n’a aucun lien avec Noël. «Nous nous ne fêterons pas la naissance du Christ, cette fête est destinée uniquement aux chrétiens» a ajouté l’Imam. Pour conclure, ce dernier a expliqué que les chrétiens ne fêtent pas la naissance de notre prophète Mohamed. A la fin, l’assistance a été conviée à une collation après que le Co-Imam a brossé un tableau sur la naissance du Christ !! Que s’est-il passé ? Pourquoi le Co-Imam s’est rétracté ? Des questions qui restent sans réponses. Ce qui est sur est qu’une autre occasion pour instaurer le dialogue, la paix, le rapprochement et l’amour entre les humains a été ratée.  

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 19:23

Amis lecteurs et lectrices. Que vous êtes Européens, Berbères, Arabes, Africains, Asiatiques ou autres. Que vous soyez chrétiens,  juifs, Musulmans, Bouddhistes ou autres. Que vous soyez athées ou autres.

 

JOYEUX NOEL.gif

 

  joyeux Noël et  bonne fête à toutes et à tous.

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 19:01

L’Algérie s’apprête à  organiser une manifestation culturelle à caractère religieuse dont le coût est estimé à 10 Milliards de Dinars Algériens. Le montant a été officiellement annoncé par la Ministre de la culture Madame Khalida Toumi.  

conférence.jpg

 

En effet, la manifestation intitulée « Tlemcen Capitale de la Culture Islamique» coutera à l’état prés de 100 Millions d’Euros. Des centaines de «Chouyoukhs» débarqueront des quatre coins du monde, pour participer à cette manifestation. Afin d’être accueillis en grande pompe, un hôtel de Cinq étoiles sera construit et plusieurs sites seront aménagés, selon la ministre. Les déplacements, l’hébergement et la sécurité des  « hôtes » de l’Algérie seront à la charge de l’Etat. Une chose est sure, les invités de l’Algérie arriveront avec du « vent » dans les poches mais ne repartiront pas certainement les mains vides. Plusieurs questions qui méritent d’être posée à sujet à savoir : Quel est l’intérêt de l’Algérie dans tout ça ? Que vont-ils apporter de nouveau à l’Algérie ces « chouyoukh » ? Où étaient ces «chouyoukh» au moment où des milliers d’Algériens se font  violés et égorgés au nom de l’Islam? Franchement, je ne comprends rien. A mon avis, cette somme colossale aurait dû être dépensée pour la construction de logements, d’établissements scolaires, d’hôpitaux et autres. Cet argent pourrait également servir à la création de petites entreprises pour les chômeurs. Enfin ! Sachez que l’Arabie Saoudite, qui gère la ville sainte la plus sacrée de l’Islam ne reçoit pas les pèlerins à titre gratuit. Chaque année, ce pays le plus riche au monde, dégage d’énorme bénéfice grâce à la venue des pèlerins. Un proverbe dit : « On ne donne rien pour rien ».

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 17:27

Dans quelques jours, les fêtes de fin d’année seront célébrées à travers le monde entier. Des milliers et des milliers attendent impatiemment l’arrivée du jour « j » pour fêter Noël et le réveillon. Malheureusement, des monstres en aspect humain n’attendent que ces périodes pour transformer ces fêtes en Tragédie et en Deuil.

fetes-montmiralaises-3.jpg

 

"Oui pour le bien et le Bonheur"

C’est une véritable course contre la montre pour décorer les places, avenues, rues et ruelles. Dans chaque habitation, des sapins de Noël illuminent les vies, donnant du bonheur aux bébés et aux vieillards. Les petits enfants commencent déjà à rêver et à penser aux cadeaux du Père Noël.  Je me souviens des nuits des 24 au 25 Décembre, au moment où nos paupières s’alourdissent, ma mère nous disait : « Les enfants,  ne dormez pas, papa Noël sera là, d’une minute à l’autre. Il passera par la cheminée pour vous distribuer des cadeaux ». Nous étions fous de joie lorsque le lendemain, maman nous disait au réveil : « Les enfants, vous vous êtes endormis lorsque le père Noël est passé. Il était gentil, il vous a laissé des cadeaux à la cheminée. Notre joie est indescriptible au moment où nous récupérons nos cadeaux déposés à l’intérieur de la cheminée. Quelle belle époque !  

attentat.jpg

"Non pour le mal et le malheur"

Aujourd’hui, ce ne sont pas les coutumes où le temps qui ont changés mais ce sont plutôt les «humains » qui ont changés. Ces individus ont transformé la sérénité et la sécurité d’antan en inquiétude et en insécurité. En ces moments de joie, des personnes s’activent quelques part, non pas pour célébrer les fêtes de fin d’année mais pour faire couler beaucoup de sang. Aveuglés par l’ignorance, la haine et par l’obscurantisme, ils profitent de ces moments de fêtes pour faire le plus grand nombre de victimes. L’Alerte est au rouge, il faudrait être vigilant afin parer à toutes éventualités.  Malgré tout, que vous soyez chrétiens, Musulmans, Juifs, Athées, Bouddhistes ou autres. Que vous soyez Occidentaux, Arabes Africains ou autres. J’anticipe pour vous dire : « Joyeux Noël, bonne fête et bonne année à toutes et à tous ».

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 21:24

Agacés par « La Yajouz » et par les différents « interdits», des milliers d’Algériens s’apprêtent à célébrer les fêtes de fin d’année à l’étranger. La première destination demeure toujours la Tunisie, suivie par le Maroc, la France et plusieurs autres pays Européens. Plusieurs centaines d’Algériens ont commencé à quitter le territoire Algérien en direction de la Tunisie et l’Europe, pour les célébrer les fêtes de fin d’année. La ruée à commencée ces derniers jours à partir des postes frontaliers des trois wilayates, Souk-Ahras, Tébessa et Tarf . Des dizaines de véhicules franchissent chaque jour les postes frontaliers de Bouchebka, Ras Laayoune et Oum Teboul (TARF), pour la Tunisie. Les départs vers les pays Européens sont prévus à partir du 20 décembre.    

melange.jpg

Comme chaque année des milliers d’Algériens célébreront les fêtes de fin d’années ailleurs. Pourtant, chez nous aussi, on peut le faire !      

 En effet, plus de 100.000 Algériens devraient célébrer les fêtes de Noël et réveillonner dans les villes Tunisiennes. Pour ne pas avoir des surprises de dernières minutes, la majorité des Algériens ont commencé les réservations à partir du mois de Novembre nous a indiqué plusieurs vacanciers. « Nous avons été pris de cours, l’année passée, mais cette fois-ci, nous avons décidé d’entamer les réservations un moi à l’avance » ont-ils ajoutés. Les complexes touristiques dans les grandes villes Tunisiennes ont déjà affiché complet a-ton appris. Les vacanciers Algériens débourseront pour leur séjour de 3 à 7 millions de centimes Pour les plus aisés, ils ont choisi de se rendre en France et dans plusieurs pays d’Europe en ces fêtes de fin d’année. A signaler que dans des grandes villes Algériennes, telles qu’Alger, Oran, Bejaia, Constantine, Annaba, Tizi-Ouzou,   les fêtes de fin d’année auront bel et bien. En réponse à nos questions sur le pourquoi de ne pas célébrer les fêtes de fin d’année en Algérie ? Les réponses étaient unanimes : « Nous avons les meilleurs endroits dans notre pays mais en Tunisie, nous avons plus de liberté ».  Invitez à donner des explications, les vacanciers Algériens ont tenu à déclarer que leur seul objectif était de manger, boire, danser et de s’amuser. Mais en Algérie, il n’est pas interdit de faire de même ? Nos interlocuteurs rigolent avant de poursuivre, je cite : « Le jour où il ne sera pas demander à justifier les liens de parenté avec votre partenaire, on restera dans notre pays et pendant les fêtes de fin d’année et  pendant les autres vacances ». Pour Djamel, l’Algérie est le seul pays Magrébins où il faudrait monter patte blanche. Ce dernier devait ajoute que malgré que les couples soient majeures, ils sont obligé de présenter un document officiel justifiant qu’ils sont vraiment unis pour pouvoir réserver des chambres d’hôtels. El Hachemi nous a expliqué qu’à chaque fois on évoque le problème de la religion, c’est-à-dire que nous sommes un pays Musulman. « Et alors, sommes-nous plus Musulmans que les Musulmans de Tunisie, du Maroc, des Emirats et autres pays ? » s’interrogea Salima. Elle ajouta « Eux aussi ils sont des Musulmans, pourquoi, la bas ce n’est pas interdit, c’est pour cette raison qu’on préfère partir ailleurs »,  a-t-elle conclue.

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 15:10

Cinq années d’emprisonnement ferme assorti d’une amende de 200 Milles dinars. Telle est la peine requise par le procureur de la république prés le tribunal de  Chelghoum Laid à l’encontre d’un jeune qui a tenté de voler une paire de chaussure. Le jeune en question aurait été arrêté par des fidèles, un soulier à la main au moment où il s’apprêtait à sortir  de la mosquée. 

 

559e530a-f44e-11dd-9bf2-6ef6c660be38.jpg

Des témoins ont indiqué que le jeune a été malmené par de nombreux fidèles devant la mosquée. Selon, les mêmes témoins, le jeune a échappé d’être tabassé au moment où certains fidèles ont demandé à ce qu’il soit pendu ! Finalement, la police a été alertée et avait procédé à l’arrestation du jeune. Devant le tribunal, le jeune a nié en bloc les faits qui lui ont été reprochés. La défense de l’accusé a plaidé sur les causes exactes qui ont contraint le jeune à voler à savoir : sa situation sociale désastreuse. « Comment voulait-vous que ces jeunes ne volent pas, s’ils ne sont pas en mesure de se payer un café ou d’acheter un soulier » a déclaré, l’avocat du jeune. Il est vrai qu’en ces temps là, l’expression « Chacun pour soi, Dieu pour tous » est appliquée avec rigueur. L’audience a été renvoyée à une date ultérieure. Loin de cautionner le vol, la répression ne résoudra pas les problèmes dans ces pareilles circonstances. Les « fidèles» auraient dû se contenter de donner une petite leçon de morale au jeune dans le but de lui faire regretter son acte. A titre humanitaire et en tant que religieux, ils auraient dû lui acheter un soulier et le laisser repartir. Enfin, la prison ne pourrait en aucun cas remettre sur le droit chemin, les délinquants et ne ferait pas éradiquer le banditisme. Au contraire, les petits délinquants pourraient se forger dans les prisons et verseront  dans le grand banditisme, la criminalité et le terrorisme. Il existe d’autres moyens pacifiques pour y remédier à ces fléaux avant de recourir à la répression. Ces jeunes  devraient faire l’objet d’admission obligatoire dans des centres de formation professionnel. Au cours de la formation, ils devraient percevoir des bourses, dans l’attente d’obtenir un diplôme, leur permettant de travailler. La dernière étape pour ces jeunes consiste à ce qu’ils soient accompagnés dans leurs démarches de recherches d’un travail par l’Agence Nationale de l’emploi. Afin de les empêcher de verser dans les milieux du  banditisme, les demandeurs d’emploi, devraient en principe recevoir mensuellement une indemnité des caisses de l’état. Cette aide de l’état permettra aux jeunes chômeurs de subvenir à leur besoin au minimum. L’indemnité  leur sera systématiquement suspendue, dés l’obtention d’un travail. Elle sera retirée également à ceux qui refusent deux ou trois offres d’emploi par l’ANEM.

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 23:07

Pour le compte de la finale (Aller) de la coupe de l’Afrique du Nord, le club Africain a battu sans forcer le Mouloudia d’Alger sur le score de deux buts à Zéro.  Les Tunisiens ont dominé de bout en bout une équipe Algéroise très faible dans tous les compartiments. 

 

sup27.jpg

 

Un tel Public ne mérite pas une telle équipe

 Contrairement à leurs adversaires, les Algériens se sont montrés dés le début du match très énervés, ne parvenant même pas à circuler le ballon. N’ayant même pas le niveau d’une division  inférieure, on se demande comment la plupart de ces joueurs ont-ils été sélectionnés pour évoluer au sein du Mouloudia. Certains joueurs ne savent même pas contrôler une balle ou effectuer des passes à trois. Que dire du niveau technique des autres joueurs, si celui du capitaine d’équipe du Mouloudia est vraiment au dessous  du moyen ? Le premier but des Tunisiens a  été inscrit sur pénalty à la suite d’une bévue d’un défenseur du Mouloudia qui n’a trouvé autre, que de bousculé sans raison un attaquant Tunisien. Quelques minutes après, le faible gardien Zamamouche a mangé de l’herbe en encaissant un deuxième but des 40 mètres. Evoluant à Onze contre dix après l’expulsion d’un joueur Tunisien, les Algérois n’ont montré à aucun moment qu’ils sont en supériorité numérique. Bien au contraire, afin de dissimuler leurs faiblesses, les joueurs Algériens ont multipliés les protestations totalement gratuites envers l’arbitre de la rencontre. Un autre référé aurait brandit au moins à deux reprises le carton rouge aux joueurs Mouloudéens. Le match retour sera encore très difficile pour les algériens qui risquent de se faire malmenées devant leurs supporters. L’entraîneur français Alain Michel pourrait être désigné comme étant le premier responsable alors qu’en vérité, il n’est pour rien dans cette catastrophe. En somme, par le biais du Mouloudia, nous confirmons, encore une fois que le football Algérien est en net régression.  

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 18:25

« Les leçons ne servent généralement qu'à ceux qui les donnent ” disait un certain proverbe. Cette citation s’applique surtout à ceux qui continuent de dénoncer selon eux : l’arrêt du processus électoral en Algérie lors des élections de 1991. Ces donneurs de leçons reprochent à l’Algérie de n’avoir pas respecté la démocratie des urnes. Les mêmes donneurs de leçons ne savaient pas ou faisaient semblant de ne pas savoir, que l’arrêt du processus électoral a déjoué un complot organisé et planifié visant à détruire la République Algérienne Démocratique et Populaire.  

fis.jpg

  Selon les donneurs de leçons, la décennie noire en Algérie aurait pu être évitée si le Front Islamique du Salut a été autorisé à gouverner l’Algérie. Selon eux, le parti en question aura à gouverner pendant un mandat avant qu’il ne soit détrôné par le peuple. Ok, si tel est le cas, personne n’aurait crié au scandale à l’époque, et ce même si le parti devait resterait au pouvoir pendant d’autres mandats. Si un parti quelconque a été chargé de former un gouvernement, cela ne veut en aucun cas dire, qu’il a le droit de changer d’Etat. La preuve, plusieurs gouvernements ont défilé depuis 1962, mais l’Etat est toujours là. Malheureusement, la réalité est tout autre et les donneurs de leçons le savaient bel et bien. Premièrement, le dossier déposé par les fondateurs de l’ex-Fis, ne devrait pas en principe être homologué par le Ministère de l’intérieur. A ce sujet, l’article de la  constitution sur les partis politiques en Algérie est clair, net et précis : « un parti politique ne peut fonder sa création ou son action sur une base religieuse, linguistique, raciale, de sexe, corporatiste ou régionaliste».

 

Fis 3.jpg

 

Malgré cela, le parti a reçu illégalement son agrément et a commencé à exercer. Un engagement a été signé par les dirigeants de ce parti par lequel ils sont tenus à respecter la constitution et les lois de la République. Malheureusement, après avoir remporté les élections législatives, les dirigeants de ce parti ont voulu faire remplacer la Constitution par le Coran et l’Etat Républicain par une « Dawla Islamiya», une République Islamique ? Des milliers de vidéos cassettes sont encore là pour en témoigner. A travers les marches populaires organisées par les militants de ce parti dans toute l’Algérie, deux seuls slogans sont scandés : «Dawla Islamiya » ou « La  Mithak la Doustour, Kal Allah, Kal Arrasoul». Traduction : « Etat Islamique », ou « Ni charte Ni constitution, a dit le Bon Dieu, a dit le prophète ».  Dans leurs discours les leaders de ce parti ont promis de renvoyer chez  eux l’ensemble des forces de sécurité. Des milliers de milices « Chorta Islamiya » polices Musulmanes étaient prêt à prendre la relève. Il est de même pour les femmes qui devraient quitter leurs boulots et rester définitivement à la maison. Les propriétaires des salles de cinéma, de théâtre et de bars ont reçus des ultimatums pour baiser et à titre définitive leurs rideaux. Si cela n’est pas une tentative d’un coup d’Etat, c’est quoi Alors ? Les dirigeants de ce parti ont reçu des subventions du régime Iranien et de l’Arabie Saoudite. Plusieurs cadres Islamistes étrangers ont été hébergés par les dirigeants de ce parti, dont nous pouvons citer le Tunisien Rachid El Ghanouchi,  fondateur du parti islamique en Tunisie. Munis d’un passeport diplomatique Soudanais il a été hébergé par les militants de ce parti lors des événements de 1991. Il ne manquait à l’appel que le « cheikh » Oussama Ben Laden et son lieutenant Aymen Adhawahri pour transformer l’Algérie en une véritable base islamiste du monde.   Pourtant les lois de la constitution régissant les partis politique interdit toute coopération, tout lien avec toute partie étrangère. En somme, grâce à l’arrêt du processus électoral, grâce aux éléments des forces de sécurité et grâce aux sacrifices des hommes et des femmes intègres, la République Algérienne Démocratique et Populaire a été miraculeusement sauvée. Pour le faire, les Algériens ont payés un lourd tribut à savoir : « Plus de 250.Milles morts, 6000 disparus, des centaines de femmes violés, des enfants et des bébés égorgés ». L’Algérie est-elle définitivement à l’abri d’une autre tragédie ? La réponse est Non, avec un grand « N ». Tant que l’Islam est toujours instrumentalisé à des fins politiques. Tant que la révolution de 1954 est toujours utilisée comme un fond de commerce. Tant que les Algériens sont divisés par catégories. Tant que le volet social ne sera pas pris en charge convenablement pas l’état. La situation restera toujours explosive et risque de  dégénérer à n’importe quel moment.

  

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 20:42

Par le biais de son fils et d’un membre du comité de soutien « Libérer Mohamed Guarbi, des sources médiatiques annoncées que le patriote aurait bénéficié d’une remise de peine présidentielle. Ainsi, et selon les mêmes sources la peine de mort aurait été reconvertie en une peine de 20 ans de prison, selon la famille et un membre de la fondation « LMG ».

SPIP-129216.jpg

 

Mohamed Gharbi a consacré sa toute vie au service de la patrie    

En effet, le fils du patriote aurait déclaré à la presse qu’il a appris la nouvelle de la mesure de grâce par le directeur de la prison de Khenchela où Mohamed Gharbi est incarcéré. Contacté par nos soins, le directeur de la prison de Babar situé dans la wilaya de Khenchela n’a pas souhaité s’exprimer à ce sujet.  Rappelons que le patriote a été condamné à mort après que ce dernier ai abattu un ex-terroriste à Souk-Ahras. Devant la justice Mohamed Guarbi a toujours évoqué la légitime défense, dans son cas. Il est de même pour ses avocats qui ont toujours expliqués que le patriote a été contraint d’agir ainsi pour sauver sa vie. Mohamed Guarbi et l’ex-membre de l’armé Islamique du salut vivait dans la même ville de Souk-Ahras. Condamné en première instance à 20 ans de prison avant que sa peine ne soit alourdie par sa condamnation à mort après qu’il a introduit un appel devant la cour criminelle de Guelma. Emprisonné depuis 2001, la peine capitale a été ramenée à 20 ans de prison, comme fut lors de sa première condamnation, selon les dernières sources. Satisfait par cette réduction de peine, la famille du patriote, ses avocats, la fondation « LMG » et les milliers de ses sympathisants, souhaitent que Mohamed Guarbi retrouvent sa liberté dans les plus brefs délais. Mon père est très malade, il a 74 ans, j’attends qu’il soit libéré, à titre humanitaire » a déclaré Mourad, le fils du patriote. L’avocat de Monsieur Guarbi, Maître Boutamine a déclaré je cite : « Il ne reste qu’une grâce présidentielle pour permettre à ce patriote de quitter la prison pour finir ses jours en compagnie de sa famille ».

Abderrahmane Hakka

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article