Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 19:40

Dans un bilan établi par l’organisation « Presse  Embleme Campagne », au moins 90 journalistes ont été tués dans l'exercice de leur fonction depuis le début de l'année, soit une augmentation de 25% par rapport à 2009. "C'est un échec. Nous ne progressons pas. Au lieu de s'améliorer, la situation se détériore", a déploré le secrétaire général de la PEC Blaise Lempen, cité dans un communiqué. 

birmanie-journaliste-fujitv.jpg

De plus en plus de violence contre les journalistes.  

 "Les associations de journalistes doivent être beaucoup plus actives, les gouvernements beaucoup plus fermes dans la prévention et la répression de ces délits", a-t-il ajouté. Le Mexique, pris dans un violent conflit opposant l'armée aux cartels de la drogue, continue d'être le pays le plus dangereux, avec treize employés des médias tués. Suivent le Honduras et le Pakistan, avec neuf tués dans chaque pays, selon l'ONG basée à Genève, qui milite pour une meilleure protection des journalistes dans les zones de conflits. Cinq autres journalistes ont été assassinés en Irak, "une nouvelle dégradation inquiétante alors que la situation s'était calmée", s'inquiète l'ONG. En outre, cinq employés des médias sont morts en Russie dans la région du Nord-Caucase, "victimes de règlements de comptes". Et cinq ont été tués aux Philippines, "victimes de tueurs", note le communiqué. Trois journalistes ont été tués dans chacun de cinq autres pays: Somalie, Indonésie, Népal, Nigeria et Colombie. Deux journalistes ont également succombé en Afghanistan, où deux reporters français de la chaîne France 3 sont retenus depuis un peu plus de neuf mois dans l'est d’Afghanistan, où sont stationnées une partie des forces françaises. En Angola, en Thaïlande, en Inde, au Venezuela et en Ouganda, dans chacun de ces pays, deux journalistes ont également été tués. L'ONG appelle la communauté internationale à élaborer une Convention sur la protection des journalistes pour "renforcer l'application du droit existant" et demande au Conseil des droits de l'homme, actuellement réuni en session, de se saisir du dossier

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 15:59

Nous apprenons qu’un citoyen originaire d’Ain Oulmen dans la wilaya de Sétif a été condamné par le tribunal à une année de prison ferme. L’affaire remonte au jour de l’Aïd, lorsque le citoyen a protesté auprès de l’Imam de la mosquée, lui demandant d’arrêter la diffusion des chants religieux « Tessbih » par le biais des hauts parleurs externe. 

bebe-colique.jpg

Selon l’accusé dont l’appartement est limitrophe à la mosquée, les chants des fidèles diffusés sur les hauts parleurs à l’aube ont brutalement réveillés et terrorisés ses enfants qui ne cessaient de pleurer. Alertés par les fidèles, les gendarmes ont procédé à l’arrestation du protestataire qui fut présenté devant le procureur. Alors qu’il s’attendait à ce qu’il obtient gain de cause dans cette affaire pour nuisance sonores, l’individu a écopé d’une année de prison ferme par le tribunal.

Abderrahmane Hakkar               

            

Repost 0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 12:10

La pression des Islamistes a portée  ses fruits. Les autorités de la ville d’El-Oued ont cédé à l’affluence des mosquées par l’arrestation de cinq femmes dont une mineure et de trois jeunes hommes. Ces derniers sont accusés d’avoir créé des « lieux de débauche » au niveau de leurs foyers ??. 

algerie-front-islamique-salut_225.jpg

Ce qui est  vraiment grave et que même les dits « journaliste » ont enfilé la robe des magistrats, jugeant les personnes incriminées, sans au préalable écoutés leurs versions. Comme nous l’avons donné précédemment, des dizaines d’Islamistes se sont donné rendez-vous à la sortie de la prière du vendredi avant d’entamer une marche dans le centre ville d’El-Oued. Les « défenseurs » de l’Islam, ont manifesté sans autorisation et ont même voulu bruler des maisons appartenant à des femmes, les accusant de s’adonner à la prostitution. (Voir notre papier du 19 septembre 2010. Une semaine après, les autorités locales se sont lancées à la poursuite des femmes montrées du doigt, pour satisfaire ceux qui ont violée et égorgés des femmes et des enfants. Les arrestations ont été opérées à la cité « Haï al massaïba » et à au niveau de la  cité "160 logements". Présentées au parquet après leurs mises en garde à vue, les personnes incriminées ont été placées sous mandat de dépôt. Je n’apprends rien à personne en disant que, le déclanchement de la révolution Islamique en Algérie à commencer à partir de la wilaya d’El-Oued  et plus particulièrement à Gmar.

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 21:48

Un individu a été interpellé par la police suite au meurtre du couple émigré à Annaba. Cette tragédie a choquée toute la population Annabie, Khenchelie et même les parents et amies à l'étranger. L'accusé, un ex membre du groupe Islamique Armé est un proche parent de l’époux de la victime, feu Rebaï âgé de 62 ans.   

messaouda.jpg

L’affaire remonte au 18 Septembre dernier lorsque le petit frére de la victime a senti des odeurs qui se dégageaient de l'appartement a alerté les forces de sécurité. Les policiers ont découvert les corps sans vie de l’époux et de sa femme âgée de 58 ans, gisants dans une marre de sang. Selon des sources autorisé et digne de foi, l’époux a été sauvagement égorgé alors que son épouse a reçue 17 coups de couteau au thorax, un dans le dos et un au niveau de la gorge ou le couteau a été retourné. Selon l’autopsie pratiquée par les médecins légistes, les deux personnes ont été tuées quatre ou cinq jours avant leur découverte. L’individu arrêté un élément du G.I.A a été gracié à la suite de la loi portant concorde civile. Après avoir été libéré il s’est rendu en Allemagne puis en France. Pendant, les cinq années passée en France, l'accusé été en relation avec ces victimes. Pour l’instant, le présumé meurtrier se trouve entre les mains de la police, il sera présenté à la justice incessamment. Le mobile du meurtre reste toujours inconnu.

28 Septembre  2010 : Nous apprenons que le premier suspect de l’assassinat du couple aurait été relâché 02 jours aprés son interpellation pour faute de preuve.  Nos sources ajoutent qu’il a été mis sous contrôle judicaire alors que l’enquête suit son cours.    

Abderrahmane Hakkar

 

Repost 0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 15:48

Nous l’avons dit précédemment, nous le disons encore aujourd’hui et nous le répétons autant de fois que cela est nécessaire : Le terrorisme n’est pas l’affaire de la France ou de l’Algérie, le terrorisme n’a pas de frontière, le terrorisme   c’est l’affaire de tous. Voilà pourquoi il vraiment plus qu’urgent de s’unir tous contre ce fléau. 

h-3-1021658.jpg

La fameuse citation de « chacun pour soi, Dieu pour tous » doit être retirée du vocabulaire surtout lorsque le sujet du terrorisme est évoqué. Le terrorisme n’a pas de frontière, il frappera quand il veut, là où il veut, le moment qu’il veut et peu importe les victimes. Le terrorisme ne fait pas de différence entre un occidental, magrébin, Africain, Musulman, un chrétien, un athée ou un juif. Dirigé par des obscurantistes, des ignorants et des criminels, la devise du terrorisme consiste à couler beaucoup de sang et de faire plus de victimes. Le terrorisme a frappé  hier dans plusieurs pays à savoir : l’Algérie, les Etats-Unis, le Maroc, la Tunisie, la grande Bretagne, le Yémen, l’Espagne, la France, la liste est longue. Plus dangereux qu’un ouragan, plus pire qu’un tsunami, le terrorisme a fait de considérable dégâts et des  milliers de victimes, de veuves, veufs et d’orphelins, partout où il a passé. Tourné le dos aujourd’hui au terrorisme, cela veut dire, lui donner l’occasion de venir demain, vous assassiner, de tuer vos enfants ou votre famille et de détruire votre pays. Voilà pourquoi, il est urgent de s’unir contre ce fléau.

Abderrahmane Hakkar  

Repost 0
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 23:36

Sans aucune surprise et comme on s’y attendait, l’organisation criminelle de l’A.Q.M.I a confirmé l’enlèvement des ressortissants français au Niger. « Nous confirmons l’enlèvement des cinq français et nous ferons connaître nos revendications ultérieurement » a déclaré, le chargé de la communication  de l’entreprise terroriste.  

armee_francaise-2-63620.jpg

Photo : Seule une opération militaire pourrait sauver la vie des otages  

Le porte-parole de l’AQMI a également demandé aux occidentaux de quitter selon lui, les terres de l’Islam. Dans un autre cas, le terroriste a menacé de s’en prendre aux intérêts des occidentaux. Ce dernier n’a pas manqué de mettre en garde l’état Français sur une éventuelle opération militaire, similaire à celle du «raid» lancée contre une base terroriste pour libérer M. Germaneau. Par ce message, les sanguinaires islamistes voulaient intimider l’Etat français, l’obligeant à se plier à leur chantage. En une seule phrase, l’AQMI voulait dire : « si vous nous attaquer, les otages seront exécutés». La France n’abdiquerait certainement pas aux chantages de l’organisation criminelle et ne ménagerait aucun effort pour libérer les otages. En somme, connaissant parfaitement, la haine et la cruauté des ravisseurs, seule une opération militaire de grande envergure pourrait sauver la vie des otages.

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 17:06

Le gouvernement Français  a renforcé les mesures de sécurité autour de plusieurs sites stratégiques dans l'hexagone.  Ces mesures de sécurité ont été prises à la suite d'information faisant état d'attentat sur le sol Français. Ces dernier 24 h, des informations concordantes provenant de différents services annonçaient du passage à l'acte d'une femme « kamikaze ».   

h-20-2016641-1270222097.jpg

Selon, le Ministère de l'intérieur, il s'agit d'une menace qui pourrait viser les moyens de transports. Pour l'instant cette « femme kamikaze » est toujours recherchée et la menace est prise au sérieux. Nous apprenons également que la sécurité de protection a été renforcée autour du recteur de la mosquée de Paris Monsieur Dalil Boubeker. Le renforcement de cette menace a motivé jeudi le déplacement du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux à l'aéroport Charles-de-Gaulle de Roissy puis à la Tour Eiffel, a précisé la source du ministère de l'Intérieur. "La menace ne fait que se préciser, hélas, ces derniers jours", a déclaré dimanche Brice Hortefeux. Une prise de position déjà affirmée jeudi par le ministre après l'enlèvement de sept personnes (dont cinq Français) dans le Sahel nigérien, et une fausse alerte à la bombe mardi soir à la tour Eiffel. Les médias français ont traité avec précaution les informations de cette menace terroriste qui pesait ces derniers jours sur la France. "La France est sous le coup d'une menace terroriste majeure", affirmait dimanche dans Le Monde de samedi (daté dimanche-lundi) le chef de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) Bernard Squarcini. Il y a une semaine dans le Journal du Dimanche, le patron de la DCRI avait affirmé que la menace d'un attentat sur le sol français n'avait "jamais été aussi grande".  Dans ses propos rapportés par Le Monde, M. Squarcini est formel : "Tous les clignotants sont au rouge. La France est sous le coup d'une menace terroriste  majeure", en donnant comme preuve l'enlèvement vendredi de cinq Français dans le nord du Niger et "des informations concordantes qui nous parviennent".  Après le raid dans le Sahara qui a échoué à libérer l'otage Michel  Germaneau,  les terroriste Islamistes avaient jurés de se venger sur la France. Le sanguinaire  émir de l'organisation criminel « AQMI », Abdelmalek Droudkel alias Abou Mossaab abdel wadoud a même adressé un message au chef de l'état français, menaçant directement la France. Il a noté que la France reste toujours le premier pays visait par le terrorisme Islamiste après la Grande Bretagne et l'Allemagne.   

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 14:33

Des dizaines d'islamistes se sont donné rendez-vous à la sortie des mosquées après la prière du Vendredi dans la ville de Oued Souf (Algérie). Un rassemblement grandiose s'est formé avant que la foule ne se dirige vers le quartier dit « haï  al-Quods».   

h-20-1344127-1228232365.jpg

Sous les cris des « Allah ou Akbar »  Dieu et Grand et de divers slogans de haine et de violence, les meneurs ont appelé  la foule à châtier selon eux, les femmes accusées de s'adonner à la prostitution. L'intervention des forces de sécurité à éviter le lynchage des femmes par la foule  chauffée à blanc.  Au même moment, des voix s'élèvent au milieu de la foule, demandant aux manifestants de contourner le cordon de sécurité et d'aller bruler selon eux « les maisons closes ». Chauffée à blanc, les manifestants voudrais passer par la force mais en vain. Bien informés, les forces de sécurité ont réussi n'ont seulement à bloquer toutes les voies menant vers le quartier visé mais de stopper la manifestation. Après quelques palabres avec les insurgés, les policiers ont réussi à disperser les manifestants sans qu'ils soient obligés d'employés la force. Cet événement nous rappelle les regrettables incidents survenus à Hassi Messaoud et qui a ont fait coulé beaucoup d'encre que se soit en Algérie où à l'étranger. Ces intégristes qui se sont autoproclamés « défenseur de  l'Islam» ont voulu encore fois s'attaquer  à des femmes sans défense. Et puis, prostituées où pas, de quel droit, ces fanatiques voulaient demander des comptes aux autres ?  Au lieu de s'intéresser à autrui, ces obscurantistes devraient en principe s'occuper de leurs foyers....... ;  Afin que de tels cas ne se reproduisent plus, nous interpellons les autorités locales d'identifier  les meneurs et de les punir sévèrement.  

Abderrahmane Hakkar

Repost 0
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 16:52

La police métropolitaine a déclaré avoir arrêtée six individus sur le point de commettre des attentats en Grande Bretagne. Les personnes interpellées dont l’âge varie entre 26, 27, 36, 40 et -50 ans seraient tous des ressortissants Algériens résidant en Grande Bretagne.

 

009082010095746000000mali.jpg

Selon la police, ils ont arrêté à leurs domiciles quelques heures seulement avant la visite du pape Benoît XVI à Londres. Toujours et selon la police, la sixième personne, âgée de 29 ans, a été arrêté vendredi après-midi dans une maison au nord de Londres. Les six individus sont soupçonnaient d'être une menace potentielle pour le Pape a déclaré la police. De son côté Scotland  Yard a ajouté que La police britannique a passé en revue les mesures de sécurité de protection autour du Pape après l'arrestation des six personnes. « L'itinéraire n'a pas été modifié, il n'y a pas de changement dans le niveau de sécurité au Royaume-Uni". "De premières fouilles n'ont pas permis de découvrir de matériel dangereux", a précisé un porte-parole de Scotland Yard. Il a ajouté que les interpellations avaient été effectuées par l'unité antiterroriste de Scotland Yard "à la suite d'une information reçue par la police". La police n'a pas fourni d'autres informations, refusant de préciser si la menace avait visé directement le souverain pontife, ou qui en était à l'origine. Benoît XVI poursuivait vendredi à Londres une visite d'Etat de quatre jours au Royaume-Uni entamée la veille en Ecosse. La Grande Bretagne demeure toujours le premier pays menacé du terrorisme après la France et l’Allemagne.  

Abderrahmane Hakkar

  

Repost 0
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 16:30

 La police métropolitaine a déclaré avoir arrêtée six individus sur le point de commettre des attentats en Grande Bretagne. Les personnes interpellées dont l’âge varie entre 26, 27, 36, 40 et -50 ans seraient tous des ressortissants Algériens résidant en Grande Bretagne.

 attentat-4-86741.jpg

 Selon la police, ils ont été arrêtés à leurs domiciles quelques heures seulement avant la visite du pape Benoît XVI à Londres. Toujours et selon la police, la sixième personne, âgée de 29 ans, a été arrêté vendredi après-midi dans une maison au nord de Londres. Les six individus sont soupçonnaient d'être une menace potentielle pour le Pape a déclaré la police. De son côté Scotland  Yard a ajouté que La police britannique a passé en revue les mesures de sécurité de protection autour du Pape après l'arrestation des six personnes. « L'itinéraire n'a pas été modifié, il n'y a pas de changement dans le niveau de sécurité au Royaume-Uni". "De premières fouilles n'ont pas permis de découvrir de matériel dangereux", a précisé un porte-parole de Scotland Yard. Il a ajouté que les interpellations avaient été effectuées par l'unité antiterroriste de Scotland Yard "à la suite d'une information reçue par la police". La police n'a pas fourni d'autres informations, refusant de préciser si la menace avait visé directement le souverain pontife, ou qui en était à l'origine. Benoît XVI poursuivait vendredi à Londres une visite d'Etat de quatre jours au Royaume-Uni entamée la veille en Ecosse. La Grande Bretagne demeure toujours le premier pays menacé du terrorisme après la France et l’Allemagne.  

Abderrahmane Hakkar

Repost 0