Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 21:12
Al-Qaida (AQMI) confirme la mort du n°2 de l’organisation terroriste

Cliquez sur le lien pour lire l'article en PDF sur le journal Page 06 :

http://www.lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2015-12-28/lnr.pdf

Par le biais de ses nombreux comptes ouverts sur les réseaux sociaux, Al-Qaïda au Maghreb islamique, Aqmi, a confirmé la mort de Z. Rachid alias «Abou Al Hassan El Bouleydi», le n°2 de l’organisation et le bras droit de l’émir d’Abdelmalek Droudkel, alias Abou-Moussaab Abdelwadoud.

Rachid Abou El Hassan Al Bouleydi au centre de la photo.

La confirmation de la mort de ce vétéran du terrorisme intervient 24H après le communiqué du Ministère de la défense nationale annonçant la mise hors d’état de nuire de ce dangereux individu en compagnie d’un autre terroriste par les forces de sécurité près d’Azzefoun (Voir notre précédente édition du 26 Décembre 2015).
Présentant son chef comme un étant un «Moudjahid-Martyr», l’organisation criminelle a ajouté que son leader a été abattu par les Apostats «Murtadine», faisant allusion aux éléments de l’armée nationale populaire (ANP) au lieudit «Bounaamane en Kabylie. Pourtant ces fanatiques savent très bien que les membres de l’ANP et les autres éléments des forces de sécurité ne sont que les enfants du peuple et ne font que leur travail au niveau d’une institution qui est le plus grand pilier sur lequel repose le pays. L’information et la confirmation de la mort de l’un des dirigeants d’Aqmi ont été reprises par également par les milliers des sites islamistes et «Djihadistes». Il est de même pour les militants et les sympathisants de cette organisation criminelle qui à travers les réseaux sociaux ont également commenté la mort de Rachid El Bouleydi à qui ils ont rendu hommage. Des hommages, louanges et même des Condoléances ont été insérés par ces derniers sur leurs sites et comptes Facebook, Twitter et autres, témoignant leur respect, considération et admiration à celui qui était à l’origine des milliers d’assassinats, d’enfants, femmes et innocents de leur propre pays. Comme fut l’ensemble des «Djihadistes», le N°2 d’AQMI Rachid Abou Al Hassan a débuté comme un simple islamiste dit «Modéré». Quelques temps après, il s’autoproclama Imam d’une mosquée dans la wilaya de Blida avant de rejoindre les rangs du Front Islamique du Salut. La seconde étape pour l’islamiste modéré était le groupe armé des salafistes pour la prédication et le combat «GSPC». En 2007, il rejoigne les rangs de l’organisation d’Al Qaida dans le Maghreb Arabe «AQMI» après la dissolution de l’entreprise terroriste-mère à savoir, le GSPC. En plus de ses opérations terroristes, Rachid Al Bouleydi était l’auteu8r de plusieurs ouvrages islamiques à travers lesquels, il faisant l’apologie au terrorisme au nom de l’islam et du « Djihad».
Depuis, Rachid Abou Al Hassan le simple islamiste modéré, gentil et Imam s’est transformé en «Monstre» et en véritable égorgeur. Dans les maquis d’Algérie, Rachid Abou Al Hassan a participé à plusieurs opérations terroristes qui ont visé les forces de sécurité et les citoyens qui ont refusé d’adhérer à l’idéologie dévastatrice de son organisation. Désigné comme «Juge» au sein du GSPC, il ordonna l’exécution de plusieurs prisonniers et même ces acolytes qui ont refusé les ordres des émirs ou qui avaient émis le vœu de déposer les armes. Habité par la haine et par l’obscurantisme, il refusa la main tendue de l’état pour se rendre et déposer les armes et continua son sale méfait. Grâce aux enfants du pays qui continuent de sacrifier pour l’Algérie, le bourreau des Algériens et N°2 d’AQMI ne sévira plus. Malheureusement, cet état de fait n’est pas la fin du terrorisme car comme nous l’avons annoncé dans nos plusieurs éditions, ce fléau ne pourrait définitivement être exterminé que par l’élimination de ses origines.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires