Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 22:10

Les éléments de la sûreté de wilaya de Sétif participent ces derniers jours à une campagne de sensibilisation sur le danger des stupéfiants en milieu scolaire.

aissani drogue.jpg

Comme le dit l’adage, «prévenir vaut mieux que guérir», les cadres de la Sûreté voudraient par cette opération informer et sensibiliser à la fois les écoliers et les citoyens sur ce mal qui ronge actuellement la société, à savoir les stupéfiants. En effet, les éléments de la Sûreté nationale viennent de mettre le doigt là où il le faut pour lutter contre le danger que représentent les stupéfiants. Des cadres de la police chargés de la lutte contre les stupéfiants, des psychologues et des médecins issus de la jeunesse et des sports participent à cette campagne. Dans la daïra de Béni-Ourtilane, les organisateurs ont expliqué aux élèves la dangerosité des stupéfiants sur la vie de l’être humain. Au cours de son intervention, l’officier chargé de la communication au niveau de la Sûreté de wilaya de Sétif a donné des informations utiles et répondu aux nombreuses questions des participants au sujet de ce fléau qui gangrène la société. «Les policiers sont sur le terrain, ils sont à vos côtés et prêts à vous écouter et à vous aidez à n’importe quel moment», a déclaré Aïssani Abelwaheb, chargé de la communication à la Sûreté de wilaya de Sétif. Sollicité et par les journalistes et par les nombreux parents d’élèves M. Aissani devait ajouter : «Je lance un message à toutes et à tous, il est urgent de conjuguer nos efforts pour stopper l’hémorragie et pour protéger nos enfants de ce danger qui nuit à notre société.» On n’apprend rien à personne lorsque nous disons que la catégorie des juvéniles a été contaminée par la toxicomanie qui auparavant ne touchait que les adultes. S’il est difficile de se procurer du shite, cannabis, kif traité ou autres, plusieurs moyens sont utilisés par cette catégorie afin de s’intoxiquer. Surpris par le comportement bizarre de leur progéniture, les parents découvrent par la suite que leurs enfants s’adonnent à la drogue. Ne connaissant pas l’influence de ce poison sur le cerveau de l’être humain, certains parents ont employé la violence à l’encontre de leurs enfants pour les empêcher de s’adonner à cette matière. Avec ce procédé, aucun résultat n’est attendu car la brutalité ne résoudra pas le problème. Bien au contraire, la violence contraint l’enfant à fuir les parents et être à la remercie de la rue. Plusieurs cas de suicide d’enfants toxicomanes ont été signalés dans différentes régions. Plus de 20 établissements scolaires sont programmés pour recevoir la visite des organisateurs de cette campagne dans les prochains jours. A l’instar des établissements scolaires, plusieurs lieux situés dans des différents quartiers seront également ciblés par cette campagne. De nombreux citoyens avec qui nous nous sommes entretenus trouvent très bénéfiques cette campagne et souhaitent que d’autres wilayas fassent de même pour lutter contre ce fléau.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires