Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 13:14

Largement défait au premier tour des élections législatives,  le parti des « frères Musulmans » en  Egypte a décidé de retirer ces 14 candidats qui devraient en principe participer au second tour.  

freres+musulmans.jpg

 

Barrer la route à ceux qui voulaient gouverner les peuples avec la force de l’épée et le couteau est tout a fait légitime.     

 Il faut rappeler qu’au premier tour, la formation islamiste a présenté  plus de 130 candidats mais n’a obtenue aucun siège. Concrètement, la fraude ne peut qu’être admise dans ce genre d’élection afin de barrer la route  à ceux qui instrumentalisent la religion à des fins politiques. Le retrait du reste des candidats islamiste qui voulaient arriver  au pourvoir sur le dos de la religion est une victoire pour le peuple Egyptien et pour le monde. Logiquement, la confrérie ne pourrait pas participer aux élections du fait qu’elle est interdite d’exercer en tant que formation politique. Il est de même pour les candidats indépendants liés à cette formation et qui devraient faire l’objet d’une mesure similaire. Ces personnes constituent une menace sérieuse pour la sécurité et pour l’intégrité non seulement en Egypte mais dans le monde entier.

Abderrahmane Hakkar

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires