Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 19:56
L’information faisant état du décès de Mohamed Lamari est tombée tel un couperet sur l’ensemble des Algériens que se soit dans le pays où à l’étranger.
lamari mohamed.jpg
Sa disparition a endeuillé non seulement sa famille, ses proches et ses amis, mais les milliers d’Algériens qui reconnaissent au défunt sa grande personnalité, sa valeur et ses sacrifices pour l’Algérie. En vérité, le général Lamari était l’un des piliers sur lesquels l’Algérie s’est appuyée surtout dans les moments difficiles. En effet, le décès du général Lamari est ressenti comme une perte cruelle pour l’Algérie. Abattus par sa disparition, les Algériens se sont inclinés à la mémoire d’un homme très différent des autres, lorsqu’il s’agit de décider de la sécurité et de l’avenir du pays. Dans les années 1990, au moment où les ennemis de l’Algérie, que se soit ceux qui sont à l’intérieur où à l’extérieur du pays, misaient sur la chute de l’Etat et la destruction du pays, le peuple algérien a trouvé en la personne de Mohamed Lamari un véritable «lion » qui régnait dans sa jungle. «Pour démolir l’Algérie, il faudrait tout d’abord qu’ils marchent sur mon corps», a déclaré le défunt, au moment où le pays est ensanglanté au quotidien par terrorisme. En compagnie de ces collègues des forces de sécurité et avec l’appui des hommes intègres qui se sont sacrifiés pour l’Algérie, le général Lamari a réussi à garder debout le pays et à hisser très haut son emblème. Et comment ne pas le dire, lorsque des hommes à l’image du défunt ont réussi à vaincre un terrorisme aveugle qui fait souffrir jusqu’à ce jour les armées des grandes puissances du monde. Grâce au général Lamari, les Algériens criaient haut et fort que l’Algérie disposait d’une armée et non pas de «scouts». Quelques mois seulement avant de partir à la retraite, le général Lamari a déclaré dans une conférence de presse, je cite : «Nous avons vaincu le terrorisme.» Fumant cigarette sur cigarette, l’homme fort de l’armée a ajouté au cours de la même conférence : «Si le terrorisme a été vaincu sur le terrain, l’intégrisme religieux est en hausse dans le pays.» Le général Lamari a bien voulu expliquer que ce n’est pas uniquement par les armes que le terrorisme sera éradiqué. Il est vrai que l’intégrisme est l’antichambre du terrorisme et le général Lamari avait toute les raisons de le dire. Si la disparition du général Lamari est une grande perte pour le pays, l’Algérie n’a rien à craindre. Il existe en chaque Algérien un Lamari qui pourrait assurer la relève et veiller sur la paix, la sérénité et la tranquillité de l’Algérie. En ces circonstances douloureuses, la direction et la rédaction de La Nouvelle République présentent à la famille du défunt et ses proches leurs sincères condoléances et les assurent de leur profonde sympathie

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires