Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 20:11
Le dramatique et triste destin d'un ex-sous-officier de la Protection civile à Khenchela: Gravement malade, il a été mis dans un foyer pour personnes âgées

Lire l'article en PDF sur le journal : http://lnr-dz.com/pdf/journal/journal_du_2015-10-13/Page%20001.pdf

Triste et tragique fut le sort et le destin d'un ex-sous-officier de la Protection civile de Khenchela. Gravement malade et abandonné par sa famille, il a été admis aux urgences à la suite d'un malaise avant qu'il ne se réveille brusquement dans un foyer pour les personnes âgées.

Choqués par cette information, les Khenchelis n'en reviennent pas et n'ont jamais cru que l'un des "Ouled Bled" se retrouve un jour dans un foyer pour les personnes âgées. Pourtant, l'ex sous-officier en question n'est pas né dans la dernière pluie, il a des enfants majeurs, des frères et une très grande famille. Même sur le plan financier, l'intéressé n'est pas dans le besoin, son compte est "Gonflé", a-t-on appris auprès du directeur de la structure sociale où il a été hébergé. Selon les informations en notre possession, l'ex sous- officier a été Victime d'un malaise et fut évacué aux services des urgences par ses ex-collègues. Après avoir été examiné par le médecin, il s'est avéré que l'état de santé du patient s'est aggravé à la suite de deux maladies dont il souffrait depuis longtemps. En l'absence des services accommodés à ses maladies, le malade ne pourrait pas être pris en charge dans les structures hospitaliers de la wilaya de Khenchela, nous a indiqué, l'un de ses amis. Ce dernier devait ajouter, je cite : " Normalement, il aurait dû être évacué et admis dans l'un des Centres hospitaliers et universitaires (CHU) du pays". Cette version est partagée par plusieurs de ses ex-collègues qui s'interrogent sur le placement d'un être humain malade dans un centre pour personnes âgées. A moins que le certificat de décès du patient a été déjà établi alors qu'il est toujours en vie, ça c'est autre chose, nous a-t-il fait savoir. " La place d'un malade est dans un hôpital afin qu'il soit soigné mais non pas dans un centre d'hébergement, ont-ils expliqué . Pour en savoir plus à ce sujet, nous avons pris attache avec le directeur de l'action sociale de Khenchela. Ce dernier nous a déclaré que l'ex-sous officier reçoit des soins au niveau du centre où il a été hébergé. Les camarades du patient rejettent la version du "DAS" expliquant qu'au niveau du centre des foyers pour les personnes âgées se trouvent qu'un médecin généraliste qui malheureusement ne pourrait rien faire pour le malade. "C'est vers des services de Neurologie et de Pneumologie, ont-ils expliqué. De son côté le directeur de la santé nous a expliqué que ses services sont prêts à évacuer le patient vers un hôpital de la région, adapté aux maladies du patient asi toutefois un dossier médical complet est déposé dans ses structures. Quelle est la structure où la personne qui est en mesure d'établir un bilan de santé afin que le malade soit immédiatement évacué vers un CHU du pays? Dans l'attente, l'état de santé du malade s'aggrave de jour en jour, il est toujours en vie mais pas pour longtemps, a-t-on appris auprès de nombreux collègues qui lui rendent visite.

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires