Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 20:00

QUATRE INDIVIDUS, QUI SERAIENT À L’ORIGINE DE L'ASSASSINAT DE CHOKRI BELAÏD, PRÉSIDENT DU PARTI DES DÉMOCRATES PROGRESSISTES UNIFIÉS, ONT ÉTÉ ARRÊTÉS. IL S'AGIT DE QUATRE MEMBRES FONDATEURS D'ENNAHDA ÂGÉS DE 26 ET 34 ANS. LE PRINCIPAL TIREUR QUI A ABATTU CHOKRI BELAÏD A ÉTÉ IDENTIFIÉ MAIS PAS ENCORE ARRÊTÉ, SELON LE NOUVEAU CHEF DU GOUVERNEMENT TUNISIEN. 

 

Photo : Le défunt chokri Belaid a montré du doigt ses bourreaux quelques semaines avant de mourir

Comme on s’y attendait et sans surprise aucune, les auteurs du meurtre du président du parti des démocrates unifiés seraient à 100% des islamistes tunisiens. Deux auteurs présumés ont été arrêtés au quartier dit «5 -Décembre au Kram» par les agents de la brigade criminelle. Ils seraient déjà passés aux aveux, selon les toutes dernières informations. Selon les mêmes informations, les présumés auteurs de l'assassinat de Chokri Belaïd, président du parti des démocrates progressistes unifiés, sont des membres fondateurs d'Ennahda et du courant salafiste. Selon des sources proches de l'enquête, le témoignage d'une femme de la banlieue nord, à la brigade des affaires criminelles, depuis quelques jours, était capital dans la divulgation des noms des assassins. Des vidéos ont été mises en ligne sur internet et rediffusées par plusieurs télévisions tunisiennes montrant plusieurs personnes dont un membre de la garde rapprochée de Rached El Ghanouchi, un membre fondateur d'Ennahda, Kamel Aifi qui réside en France. Deux autres individus ont été également évoqués, un certain Belahcène Nakache et Ali Ferchichi, tous les deux membres de l'organisation islamiste dite «protection de la révolution». Les noms de ces personnes ont été invoqués dans la vidéo alors qu'ils tentaient d'impliquer un homme d'affaires tunisien, Fathi Dammak. Si les individus qui avaient participé à l'assassinat de Chokri Belaid ont été arrêtés, l'auteur principal a été identifié mais pas encore arrêté, selon le chef du gouvernement. Les quatre personnes et le 5e qui demeure en fuite sont des membres d’un groupe salafiste fondamentaliste, a ajouté le Premier ministre tunisien. Au cours de son allocution, le chef du gouvernement a tenu à préciser que les 5 présumés assassins de Chokri Belaïd sont des Tunisiens. Il a ensuite apporté des démentis aux informations rapportées par l’ex-avocat de Chokri Belaïd sur une éventuelle incursion d’individus à partir du territoire algérien. «Notre collaboration avec l’Algérie est bonne et nous n’avons rien à reprocher à nos voisins», a déclaré aux journalistes le chef du gouvernement tunisien. Après l'arrestation du meurtrier, il ne reste plus aux enquêteurs que de déterminer les commanditaires de cet ignoble assassinat. Le chef du gouvernement a ajouté que les services de sécurité craignaient l'assassinat d'autres personnalités et des hommes politiques pourraient être la cible d'actes terroristes. A ce sujet, il a demandé à ceux qui sont menacés de se rapprocher aux services de sécurité pour que des mesures de protection leur soient apportées. En réaction à ces informations, le frère de Chokri Belaïd a déclaré qu’il ne croit pas à la piste des salafistes. Abdelmajid Belaïd, le frère du défunt, a ajouté que la famille n’est pas certaine que les vrais meurtriers de son frère aient été arrêtés. «Toute la famille accuse les membres d’Ennahda d’être derrière l’assassinat de Chokri et nous dirons le pourquoi ultérieurement», a-t-il conclu. En somme, après que les masques sont tombés et que les islamistes sont à l’origine de cet assassinat, il est fort possible que les partis politiques demanderaient la dissolution d’Ennahda et des autres mouvements qui instrumentalisent la religion à des fins politiques pour arriver au pouvoir. Cet état de fait ne pourrait pas être chose aisée, surtout lorsqu’on sait que ce sont les islamistes qui gouvernent actuellement la Tunisie.

 

Partager cet article

Repost 0
LE JOURNAL DES INFOS
commenter cet article

commentaires